Sionne (Vosges)

commune française du département des Vosges

Sionne
Sionne (Vosges)
Le château de Rorthey.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ouest Vosgien
Maire
Mandat
Quentin Labet
2020-2026
Code postal 88630
Code commune 88457
Démographie
Gentilé Sionnards, Sionnardes
Population
municipale
144 hab. (2019 en diminution de 0,69 % par rapport à 2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 37″ nord, 5° 38′ 26″ est
Altitude Min. 274 m
Max. 435 m
Superficie 11,79 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Neufchâteau
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Neufchâteau
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sionne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sionne
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Sionne
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Sionne

Sionne est une commune française située dans le département des Vosges, en Lorraine, dans la région administrative Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Sionnards.

GéographieModifier

Sionne est située dans la vallée de la Saônelle, petit affluent gauche de la Meuse, 4 km en amont de sa confluence à Coussey. Le chef-lieu d'arrondissement Neufchâteau se trouve au sud-est, seulement séparé par le territoire de Frebécourt. Le relief local est caractérisé par des combes perpendiculaires à la vallée, dont le Vau - où s'abrite le village - et la vallée du ru de Rorthey.

Communes limitrophesModifier

 
Entrée du village.

HydrographieModifier

La commune est située dans le bassin versant de la Meuse au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par la ruisseau la Saonnelle et Ru de Rorthey[1],[Carte 1].

La Saônelle, d'une longueur totale de 21,8 km, prend sa source dans la commune de Lafauche et se jette dans la Meuse en limite de Frebécourt et Coussey, après avoir traversé huit communes[2].

 
Réseaux hydrographique et routier de Sionne.

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Sionne est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Neufchateau dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 72 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (72 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (72 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (70,6 %), prairies (17,4 %), terres arables (10,4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,4 %), zones agricoles hétérogènes (0,2 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Le village faisait partie de l’ancienne province de Champagne. On parle de Sionne en 1097 dans le titre de fondation du prieuré Saint-Jacques de Neufchâteau. Le , Philippe Chevillart de Mirecourt donne son dénombrement à Pierre de Bourlémont, seigneur de Domrémy, des cens et rentes qu’il possédait à Sionne. La seigneurie de Sionne appartient jusqu’à la Révolution au prieuré de Saint-Jacques-du-Mont.

De la paroisse de Sionne dépendait Rorthey ou Rorté, château très ancien qui a donné son nom à une famille illustre qui vivait aux XIe et XIIe siècles.


D'après LEPAGE H, le département des Vosges, p. 997.


Début XIXe siècle on comptait " dans l'arrondissement de Neufchâteau, la forge de Bazoilles, celles du Châtelet, de Barville, de Sionne, de Fruze, et de Vrécourt."

Date de la fondation : ?

Noms des propriétaires : Bourgeois et Cie.

Quantité, nature et origine des matières premières employées : 2 010 000e de minerai de fer de Liffol-le-Grand, Poisson, et Joinville (Haute-Marne), charbon de bois et castine provenant de l’arrondissement de Neufchâteau.

Valeur totale des matières premières employées : 77 400 Fr

Quantités nature et débouchés des matières fabriquées : 450 000 kilos de fonte en saumon pour la forge de Sionne

Valeur totale des matières fabriquées : 72 000 Fr

Nombre d’ouvriers : 5

Salaires moyens : 1,25

Moteurs, machines et appareils : une roue hydraulique

Politique et administrationModifier

 
La mairie.
 
Le monument aux morts.
 
L'église.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Pascal Herbillot DVD  
mars 2014 janvier 2015 Romain Calmé   Représentant de commerce
Démissionnaire
mars 2015 En cours Quentin Labet   Agriculteur en GAEC

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2019, la commune comptait 144 habitants[Note 3], en diminution de 0,69 % par rapport à 2013 (Vosges : −2,86 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
300348377376454470566583343
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
330335323321269276245234220
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
205165176167171165138156151
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017 2019
128145148124135136145140144
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âgesModifier

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 37,2 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (31,2 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 25,7 % la même année, alors qu'il est de 31,0 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 73 hommes pour 68 femmes, soit un taux de 51,77 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,69 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
1,5 
1,4 
75-89 ans
7,4 
19,4 
60-74 ans
22,1 
20,8 
45-59 ans
16,2 
15,3 
30-44 ans
22,1 
16,7 
15-29 ans
8,8 
26,4 
0-14 ans
22,1 
Pyramide des âges du département des Vosges en 2018 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ou +
2,1 
7,8 
75-89 ans
11,6 
19,7 
60-74 ans
19,9 
21,5 
45-59 ans
20,7 
17,1 
30-44 ans
16,3 
16,1 
15-29 ans
13,9 
17,1 
0-14 ans
15,5 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

La gareModifier

De 1875 à 1973, Sionne avait une gare qui faisait partie de la ligne de chemin de fer de Gondrecourt-le-Château à Neufchâteau. Elle était située à mi-chemin de Sionne et de Midrevaux.

Personnalités liées à la communeModifier

Héraldique, logotype et deviseModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, Strasbourg, Editions Publitotal, 4e trimestre 1979, 1287 p. (ISBN 978-2-86535-070-4 et 2-86535-070-3)
    Sionne, p. 1142

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  • Cartes
  1. « Réseau hydrographique de Sionne » sur Géoportail (consulté le 29 juillet 2022).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le )

RéférencesModifier

  1. « Fiche communale de Sionne », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  2. Sandre, « la ruisseau la Saonnelle »
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Neufchâteau », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  14. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Sionne (88457) », (consulté le ).
  15. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département des Vosges (88) », (consulté le ).