Senaide

commune française du département des Vosges

Senaide est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est.

Senaide
Senaide
L'église Saint-Vallier
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges côté Sud Ouest
Maire
Mandat
Georges Kaarsberg
2020-2026
Code postal 88320
Code commune 88450
Démographie
Gentilé Senaidois, Senaidoises
Population
municipale
183 hab. (2021 en augmentation de 2,81 % par rapport à 2015)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 17″ nord, 5° 48′ 14″ est
Altitude 300 m
Min. 253 m
Max. 435 m
Superficie 12,17 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Darney
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Senaide
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Senaide
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
Senaide
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Senaide

Géographie modifier

Localisation modifier

Senaide est à l'extrême sud-ouest du département, à 6 km de Bourbonne-les-Bains, 13 km de Lamarche, 18 km de Monthureux-sur-Saône et 19 km de Jussey. Elle fait partie de l'extrême ouest de la région naturelle de La Vôge.

Communes limitrophes modifier

Géologie et relief modifier

Sismicité modifier

La commune se trouve en zone de sismicité faible[1],[2].

Hydrographie modifier

Réseau hydrographique modifier

La commune est située dans le bassin versant de la Saône au sein du bassin Rhône-Méditerranée-Corse. Elle est drainée par le ruisseau de Clan, le ruisseau de Ferrière et le ruisseau de Ferrières[Carte 1].

 
Réseaux hydrographique et routier de Senaide.

Gestion et qualité des eaux modifier

Le territoire communal est couvert par le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) « Nappe des Grès du Trias Inférieur ». Ce document de planification, dont le territoire comprend le périmètre de la zone de répartition des eaux[Note 1] de la nappe des Grès du trias inférieur (GTI), d'une superficie de 1 497 km2, est en cours d'élaboration. L’objectif poursuivi est de stabiliser les niveaux piézométriques de la nappe des GTI et atteindre l'équilibre entre les prélèvements et la capacité de recharge de la nappe. Il doit être cohérent avec les objectifs de qualité définis dans les SDAGE Rhin-Meuse et Rhône-Méditerranée. La structure porteuse de l'élaboration et de la mise en œuvre est le conseil départemental des Vosges[3].

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

Climat modifier

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[4]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[5].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,9 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,1 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 003 mm, avec 12,9 jours de précipitations en janvier et 9,6 jours en juillet[4]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Venisey », sur la commune de Venisey à 21 km à vol d'oiseau[6], est de 11,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 850,7 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 39,7 °C, atteinte le ; la température minimale est de −17,4 °C, atteinte le [Note 2],[7],[8].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[9]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[10].

Voies de communications et transports modifier

Voies routières modifier

Transports en commun modifier

Réseau de transport en commun des Vosges Livo[11].

Urbanisme modifier

Typologie modifier

Senaide est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 3],[12],[13],[14]. La commune est en outre hors attraction des villes[15],[16].

Occupation des sols modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (73,6 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (73,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (46,7 %), forêts (23 %), terres arables (21,9 %), zones agricoles hétérogènes (5 %), zones urbanisées (3,4 %)[17]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 3].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Histoire modifier

Senaide s'appelait Sénaïde en 1801.

De 1822 à 1823 Senaide abrita un collège épiscopal. Celui devint le premier petit séminaire des Vosges entre 1824 et 1859 (ou 1856 ?) d'après la Révolution[18]. Il fut ensuite transféré à Autrey.

En dépit de ses protestations, le village lorrain de Senaide fut rattaché au district de La Marche, bien qu'il fût contigu à Bourbonne[19]

 
Jules Tonnelier, président de l'association des anciens combattants, fête l'armistice de 1918 le aux côtés des troupes américaines de la 7e armée ayant libéré la région.

Politique et administration modifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mai 2012 Bernadette Pingeon   Démissionnaire pour raison de santé
mai 2012 En cours
(au 18 février 2015)
Georges Kaarsberg    

Budget et fiscalité 2016 modifier

 
La mairie

En 2016, le budget de la commune était constitué ainsi[20] :

  • total des produits de fonctionnement : 122 000 , soit 674  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 102 000 , soit 564  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 14 000 , soit 78  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 22 000 , soit 119  par habitant.
  • endettement : 143 000 , soit 788  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 13,78 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 10,29 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 15,44 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,75 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 11,95 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2014 : Médiane en 2014 du revenu disponible, par unité de consommation : 18 341 [21].

Économie modifier

Entreprises et commerces modifier

Agriculture modifier

  • Pâturages[22], polyculture, vergers. Porcins, bovins[23].
  • Les vendanges à Senaide[24].
  • Bouilleurs de cru[25].

Tourisme modifier

  • Gîte de France[26].

Commerces modifier

  • Deux carrières de pierre calcaire[27].
  • L’industrie textile : une lingerie.
  • Meunerie : un moulin

Population et société modifier

Démographie modifier

Évolution démographique modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[29].

En 2021, la commune comptait 183 habitants[Note 4], en augmentation de 2,81 % par rapport à 2015 (Vosges : −3,05 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
503675768734730754764872833
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
710773828825844800734743676
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
569456427365340307308278270
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 -
249227208213208180179183-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[30] puis Insee à partir de 2006[31].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments modifier

  • Église Saint-Vallier du XIXe siècle[32].
  • Monument aux morts[33].
  • Patrimoine rural, selon l'enquête thématique régionale (architecture rurale de Lorraine : Vôge méridionale)[34].

Personnalités liées à la commune modifier

Pour approfondir modifier

Bibliographie modifier

Articles connexes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes modifier

Notes et références modifier

Notes et cartes modifier

  • Notes
  1. Une zone de répartition des eaux est une zone comprenant les bassins, sous-bassins, fractions de sous-bassins hydrographiques et systèmes aquifères définis dans le décret du 29 avril 1994, où sont constatées une insuffisance, autre qu'exceptionnelle des ressources par rapport aux besoins.
  2. Les records sont établis sur la période du au .
  3. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  • Cartes
  1. « Réseau hydrographique de Senaide » sur Géoportail (consulté le 29 juillet 2022).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le ).
  3. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références modifier

  1. Zone de sismicité
  2. Didacticiel de la règlementation parasismique
  3. « SAGE Nappe des Grès du Trias Inférieur », sur gesteau.fr (consulté le ).
  4. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  5. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  6. « Orthodromie entre Senaide et Venisey », sur fr.distance.to (consulté le ).
  7. « Station Météo-France « Venisey », sur la commune de Venisey - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  8. « Station Météo-France « Venisey », sur la commune de Venisey - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  9. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le ).
  10. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le ).
  11. Réseau Livo
  12. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  13. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  14. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  15. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  17. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  18. En 1805 l’abbé Ayotte fonde à Senaide le petit séminaire
  19. Histoire administrative de la Lorraine
  20. Les comptes de la commune
  21. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  22. Le périmètre de la Zone de protection spéciale
  23. Commune de Senaide
  24. Présentation du vignoble lorrain de Senaide en 1969
  25. Les Bouilleurs de Cru de Senaide
  26. Gîte de France
  27. La situation industrielle en 1870
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  31. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  32. Son église, dédiée à saint Vallier, était du diocèse de Besançon, doyenné de Faverney
  33. Monument aux morts : Conflits commémorés 1914-1918 et 1939-1945
  34. Fermes et maison d'ouvriers
  35. « Biographie de Jean Baptiste Lefort », sur le site personnel de Bernard Visse (consulté le ).
  36. « Biographie de Claude Etienne Michaux-la-Rosière », sur le site personnel de Bernard Visse (consulté le ).
  37. « Biographie de Charles Chapiat », sur le site personnel de Bernard Visse (consulté le ).