Ouvrir le menu principal

Saint-Romain-sous-Versigny

commune française du département de Saône-et-Loire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Romain.

Saint-Romain-sous-Versigny
Saint-Romain-sous-Versigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Gueugnon
Intercommunalité Communauté de communes entre Arroux, Loire et Somme
Maire
Mandat
Nicole Garruchet
2014-2020
Code postal 71420
Code commune 71478
Démographie
Population
municipale
86 hab. (2016 en diminution de 9,47 % par rapport à 2011)
Densité 4,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 55″ nord, 4° 11′ 14″ est
Altitude Min. 275 m
Max. 374 m
Superficie 17,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-sous-Versigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-sous-Versigny

Saint-Romain-sous-Versigny est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

  Toulon-sur-Arroux Dompierre-sous-Sanvignes  
N
O    Saint-Romain-sous-Versigny    E
S
Marly-sur-Arroux Perrecy-les-Forges

HistoireModifier

En 1290, Guiot de Codes (probablement de Digoine, sire de Codes), est le vassal pour Saint-Romain-sous-Versigny, d'Agnès, dame de Digoine,de sa fille Isabeau et de ses neveux enfants de son frère Guillemin ; et arrière vassal de Robert de France, comte de Clermont et seigneur de Charolais[1].

En 1362, Jean de Digoine, dit de Codes, damoiseau, tient en fief du comte de Charolais ses maisons du Martinet, la chapelle, la grange dudit lieu ; les bois sis à Saint-Romain-sous-Versigny ; la garenne du Martinet ; une terre vers le fourneau avec une vigne attenante, le pré des Moleises ; la justice haute et basse[2]. Il est apparemment parti s'installer au Palais (paroisse de Mailly), du fait de mariage avec l'héritière de cette seigneurie.

1793 : Saint-Romain-sous-Versigny, dans le contexte révolutionnaire, change de nom et devient Raveau-sur-Carrière[3].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 en cours Nicole Garruchet    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 86 habitants[Note 1], en diminution de 9,47 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
325193270345352281284274272
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
303270294259296293257278287
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
285298291236247230237215200
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1921841841441371211159586
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Arch. de Côte-d'Or, Recueil de Peincedé, tome XII, vue 402.
  2. Arch. de Côte-d'Or, Recueil de Peincedé, tome XII, vues 466 et 553, B. 10509.
  3. À l'instar de quelque cent cinquante autres communes de Saône-et-Loire dont le nom se rapportait à la religion ou à l'Ancien Régime. Source : E. Lauxeur, Les changements de noms des communes de Saône-et-Loire pendant la Révolution, article paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 4 d'avril 1970, pages 9 à 13.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Source : interview de Louis Garnier, maire de Saint-Romain-sous-Versigny, parue dans Le Journal de Saône-et-Loire daté du 30 septembre 1857.


Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :