René Cance

personnalité politique française

René Cance ( à Laroquebrou[1] - à Draguignan) est un homme politique français. Membre du Parti communiste français, il a été maire du Havre, conseiller général du canton du Havre-2 et député de la Seine-Maritime.

BiographieModifier

Né à Laroquebrou, dans le Cantal, René Cance devient instituteur.

Soldat de la Première Guerre mondiale, il est blessé et fait prisonnier. À son retour en France, il adhère à l'Association républicaine des anciens combattants (ARAC) et s'installe dans la région havraise. Il s'inscrit au Parti communiste en 1932. Il est secrétaire de la section du Havre en 1935, directeur de son journal L'Avenir du Havre. Candidat aux élections cantonales d', il est élu dans le troisième canton du Havre.

Sous l'Occupation, il entre dans la clandestinité et participe à la Résistance sous le pseudonyme de « Pierre ». Il devient secrétaire interrégional du Front national pour la « Région Cinq » du Parti communiste (Corrèze, Indre, Creuse, Haute-Vienne, Dordogne).

Au terme d'une longue carrière politique dans les circonscriptions électorales dépendant du Havre, ayant quitté la région, il meurt le à Draguignan (Var) à l'âge de 87 ans.

Son successeur à l'Assemblée nationale en 1967 et à la mairie du Havre en 1971 est, comme il le souhaitait, son premier adjoint, le communiste André Duroméa.

Synthèse des mandatsModifier

Mandats locaux
Mandats nationaux

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier