Reference Point

Cheval de course

Reference Point
Image illustrative de l’article Reference Point
Casaque de Louis Freedman

Père Mill Reef
Mère Home on The Range
Père de mère habitat
Sexe Étalon
Naissance
Pays de naissance Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Mort 1991
Pays d'entraînement Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Éleveur Louis Freedman
Propriétaire Louis Freedman
Entraîneur Henry Cecil
Jockey Steve Cauthen
Rating Timeform 139
Nombre de courses 10
Nombre de victoires 7 (2 places)
Gains en courses £ 774 275
Distinction Cheval de l'année en Angleterre (1987)
Principales victoires William Hill Futurity
Derby d'Epsom
King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes
St. Leger Stakes

Reference Point (1984-1991) est un cheval de course pur-sang anglais, participant aux courses de plat, appartenant à Louis Freedman et entraîné en Angleterre par Henry Cecil.

Carrière de courseModifier

Né à Cliveden Stud, le haras de son propriétaire Louis Freedman situé dans le Berkshire[1], Reference Point débute par une troisième place à Sandown mais fait rapidement parler de lui à sa sortie suivante lorsqu'il anéantit l'opposition de huit longueurs dans un maiden disputé sur le même hippodrome. L'impression est telle qu'il embraye sur un groupe 1, le William Hill Futurity comme deuxième favori derrière un autre poulain de Henry Cecil, Suhailie, que Steve Cauthen a d'ailleurs choisi à son détriment. Mais on ne voit que la casaque jaune à gros pois noirs de Reference Point et de son partenaire du jour Pat Eddery, qui relègue ses adversaires du jour à 3 longueurs. Cette victoire lui vaut d'obtenir le meilleur rating européen de l'année 1989 chez les 2 ans européens, et un statut de favori pour les classiques du printemps. Louis Freedman rêve d'ailleurs tout haut de Triple Couronne (2000 Guineas, Derby, St. Leger) pour son protégé, laquelle Triple Couronne n'a plus été décrochée depuis Nijinsky il y a dix-sept ans[2].

Mais de Triple Couronne il n'y aura point car Reference Point doit faire l'impasse sur les 2000 Guinées à cause de ses sinus, qui lui valent une opération. Dont il se remet très vite, puisqu'on le retrouve au départ des Dante Stakes, la principale préparatoire au Derby, qu'il gagne suffisamment bien pour confirmer son statut de favori du grand rendez-vous. Dans le Derby, il contre de nombreuses attaques dans la phase finale et devance une meute de 18 adversaires d'une longueur et demi. Le tout en 2'33"90, soit un dixième de plus que le record de Mahmoud, établi en 1936, à une époque où l'on chronométrait à la main[3]. C'est dire si sa défaite dans les Eclipse Stakes, où il s'intercale entre deux véritables champions - le très tardif 4 ans Mtoto, qui commence à forger son palmarès, et l'inusable Triptych -, cause une vraie surprise, mais peut-être due au rythme frénétique qu'il a imposé tout au long du parcours et qui permet au vainqueur du jour de battre le record de l'épreuve. Reference Point remet vite les pendules à l'heure en s'adjugeant avec brio les King George VI & Queen Elizabeth II Stakes devant Celestial Storm et Triptych.

Facile vainqueur ensuite des Great Voltigeur Stakes, Reference Point va presque accomplir le rêve de son propriétaire puisqu'il en gagnant le St. Leger, il devient le premier poulain à faire le doublé Derby / St. Leger depuis Nijinsky. Il porte en outre ses gains à £ 774 275, un record en Angleterre[4]. Reste à achever cette année presque parfaite par une victoire dans le Prix de l'Arc de Triomphe, dont il est l'archi-favori. Mais la malédiction des vainqueurs de St. Leger dans l'Arc se vérifie une nouvelle fois : méconnaissable, Reference Point termine huitième, loin derrière Trempolino. Une performance trop mauvaise pour être exacte, ce que confirme l'examen d'après course, qui révèle que le poulain souffre d'un abcès au pied. On ne reverra plus Reference Point, qui se retire après cette défaite, un titre de cheval de l'année en Angleterre, et un rating Timeform exceptionnel de 139, le onzième plus haut de l'histoire à l'époque. Dans leur livre A Century of Champions, John Randall et Tony Morris classent Reference Point à la 36e place de leur liste des meilleurs chevaux anglais et irlandais du 20e siècle[5].

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
1986, 2 ans
30 août Sandown Park   Royaume-Uni Heart of Variety Stakes Maiden 1 600 m S. Cauthen 3e / 14 6 Mistigo
23 septembre Sandown Park   Royaume-Uni Dorking Stakes Maiden 1 600 m S. Cauthen 1er / 8 8 Mulhollande
25 octobre Doncaster   Royaume-Uni William Hill Futurity Gr. 1 1 600 m P. Eddery 1er / 10 5 Bengal Fire
1987, 3 ans
13 mai York   Royaume-Uni Dante Stakes Gr. 2 2 100 m S. Cauthen 1er / 8 1 Ascot Knight
3 juin Epsom   Royaume-Uni Derby Gr. 1 2 400 m S. Cauthen 1er / 19 1 ½ Most Welcome
4 juillet Sandown Park   Royaume-Uni Eclipse Stakes Gr. 1 2 000 m S. Cauthen 2e / 8 3/4 Mtoto
25 juillet Ascot   Royaume-Uni King George VI & Queen Elizabeth II St. Gr. 1 2 400 m S. Cauthen 1er / 7 3 Celestial Storm
19 août York   Royaume-Uni Great Voltigeur Stakes Gr. 2 2 400 m S. Cauthen 1er / 13 4 Dry Dock
12 septembre Doncaster   Royaume-Uni St. Leger Gr. 1 2 920 m S. Cauthen 1er / 7 1 ½ Mountain Kingdom
4 octobre Longchamp   France Prix de l'Arc de Triomphe Gr. 1 2 400 m S. Cauthen 8e / 11 Trempolino

Au harasModifier

Reference Point n'aura guère le temps de s'illustrer au haras, puisqu'il meurt en décembre 1991, à 7 ans, des suites d'une fracture. Mais sa production ne semblait pas exceptionnelle, avec un seul vainqueur de groupe 1, la pouliche Ivyanna, lauréate des Oaks d'Italia en 1992.

OriginesModifier

Reference Point est le meilleur produit du grand Mill Reef, champion d'exception et très bon étalon. Sa mère Home on The Range, était l'une des bonnes pouliches de sa génération, lauréate des Sun Chariot Stakes alors classée groupe 2 à l'époque.

PedigreeModifier

Origines de Reference Point, bay stallion, 1984[6]
Père
Mill Reef
1968
Never Bend
1960
Nasrullah Nearco
Mumtaz Begum
Lalun Djeddah
Be Faithful
Milan Mill
1962
Princequillo Prince Rose
Cosquilla
Virginia Water Count Fleet
Red Ray
Mère
Home on The Range
1978
Habitat
1966
Sir Gaylord Turn-To
Somethingroyal
Little Hut Occupy
Savage Beauty
Great Guns
1971
Busted Crepello
Sans le Sou
Byblis Grey Sovereign
Niobe (famille 10-d)[7]

RéférencesModifier

  1. « Cliveden Stud - History », sur web.archive.org, (consulté le )
  2. (en) Chris Cook, « Claims Five: Henry Cecil's best two-year-olds », sur the Guardian, (consulté le )
  3. « The Glasgow Herald - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le )
  4. « Manila Standard - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le )
  5. Tony Morris et John Randall, A Century of Champions, Portway Press, (ISBN 1-901570-15-0)
  6. « English Derby Winner: Reference Point », Chef-de-race.com (consulté le )
  7. Patricia Erigero Thoroughbred Heritage, « 10 Fair Helen/Childers Mare », Tbheritage.com (consulté le )