Princequillo

cheval de course américain

Princequillo (1940–1964) est un cheval de course pur-sang né en Irlande, qui fit carrière aux États-Unis où il devint un étalon prédominant, notamment en tant que père de mères, puisque ses filles donnèrent deux des plus grands champions de l'histoire, Mill Reef et Secretariat.

Princequillo
Race Pur-sang
Père Prince Rose
Mère Cosquilla
Père de mère Papyrus
Sexe mâle
Robe Bai
Naissance 1940
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Mort 1964
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Laudy L. Lawrence
Propriétaire Anthony Pelleteri
Boone Hall Stable
Entraîneur Horation Luro
Nombre de courses 33
Nombre de victoires 12 (12 places)
Gains en courses $ 96 550
Distinction Tête de liste des étalons américains (1957, 1958)
Tête de liste des pères de mères aux États-Unis (1966-1970, 1972-1973, 1976)
Tête de liste des pères de mères en Angleterre et en Irlande (1971)
Production Round Table
Principales victoires Jockey Club Gold Cup

Carrière de coursesModifier

Couverte en France au haras de Cheffreville, où stationne Prince Rose, Cosquilla, la mère de Princequillo, est envoyé en Irlande pour pouliner, la situation en France étant devenue par trop incertaine en ce printemps 1940. Princequillo voit donc le jour sur l'île d'émeraude avant d'être envoyé aux États-Unis, toujours pour s'éloigner de la guerre. En 1942, Princequillo fait ses débuts en compétition, puis est vendu au Prince géorgien Dimitri Djordjadze, qui vient d'acquérir la plantation historique Boone Hall Farm en Caroline du Sud, et le confie à Horatio Luro, le futur entraîneur de Northern Dancer. C'est sous ses nouvelles couleurs qu'il se révèle l'un des meilleurs chevaux américains sur les distances supérieures à 2400 mètres, remportant notamment la Jockey Club Gold Cup.

PalmarèsModifier

  • Jockey Club Gold Cup (1943)
  • Saratoga Handicap (1943)
  • Saratoga Cup (1943)
  • Merchants and Citizens Handicap (1944)
  • Questionnaire Handicap (1944)

Au harasModifier

À l'issue de sa carrière de course, Princequillo est acquis par Arthur B. Hancock, l'homme de Claiborne Farm, celui qui avait importé de France Sir Gallahad, qui s'est avéré un immense étalon. Princequillo est donc installé d'abord à Ellerslie Stud, en Virginie, puis dans son fameux haras Claiborne Farm, dans le Kentucky. Princequillo allait lui aussi se montrer à la hauteur de investissement, puisqu'il donnera plusieurs champions, qui lui vaudront deux titres de tête de liste des étalons américains en 1957 et 1958 :

Surtout, Princequillo allait s'avérer un père de mères hors du commun, cumulant quelque huit titres de tête de liste des pères de mères entre 1966 et 1976. Ses filles ont donné deux légendes des courses, l'Américain Secretariat et le Britannique Mill Reef, mais aussi la troisième mère de l'incontournable Miesque. L'un de ses meilleurs continuateurs au haras, Prince John, fut à son tour tête de liste des pères de mères à quatre reprises, contribuant également à assoir sa durable influence sur l'élevage américain et mondial.

Princequillo meurt d'une crise cardiaque en 1964, à 24 ans. Il est enterré à Claiborne Farm.

OriginesModifier

Princequillo est un fils du champion belge Prince Rose, le plus fameux coursier de l'histoire des courses du plat pays. Sa mère, la Française Cosquilla, était une excellent jument, lauréate d'un Grand Prix de Chantilly et d'un Prix Fille de l'Air dans les années 30.

Origines de Princequillo, mâle bai, 1940[1]
Père
Prince Rose
Rose Prince Prince Palatine Persimmon
Lady Lightfoot
Eglantine Perth
Rose de Mai
Indolence Gay Crusader Bayardo (horse)
Gay Laura
Barrier Grey Leg
Bar The Way
Mère
Cosquilla
Papyrus Tracery Rock Sand
Topiary
Miss Matty Marcovil
Simonath
Quick Thought White Eagle Gallinule
Merry Gal
Mindful Minoru
Noble Martha (famille 1-b)[2]


RéférencesModifier

  1. (en) « Pedigree of Princequillo », sur www.equineline.com (consulté le )
  2. « Thoroughbred Bloodlines Morel - Family 1-b », sur www.bloodlines.net (consulté le )