Ouvrir le menu principal

Régiment de Berry cavalerie
Image illustrative de l’article Régiment de Berry cavalerie
Étendard du régiment de Berry cavalerie, revers

Création 1673
Dissolution 1814
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment de Roussillon et régiment de Berry.

Le régiment de Berry cavalerie est un régiment de cavalerie du Royaume de France, de la République française et du Premier Empire, créé en 1673, devenu le 26e régiment de dragons.

Sommaire

LignageModifier

  • 1673 : création du régiment de Roussillon cavalerie
  • 1675 : renommé régiment de Saint-Louis cavalerie
  • 1689 : renommé régiment de Berry cavalerie
  • 1er décembre 1761 : renforcé par incorporation du régiment de Lusignan cavalerie[1]
  • 1er janvier 1791 : renommé 18e régiment de cavalerie
  • 1792 : renommé 17e régiment de cavalerie
  • 24 septembre 1803 : transformé en dragons, le 26e régiment de dragons
  • mai 1814 : licencié

ÉquipementModifier

ÉtendardsModifier

6 étendards de « ſoye bleue, Soleil d’or au milieu, les armes de Berry, & fleurs de lys aux coins, brodées & frangées d’or »[2].

HabillementModifier

 
Cavalier du régiment de Berry cavalerie en 1772 (à droite).
 
Dragons du 26e régiment de dragons de la Grande Armée, illustration de Vernet de la série La grande armée de 1812.

HistoriqueModifier

Mestres de camp et colonelsModifier

  • 1673 : N., comte de Roussillon
  • 10 décembre 1673 : Joseph d’Ardenne d’Arragon, comte d’Illes
  • 1er février 1675 : Louis de Saint-Louis
  • 1685 : N. Colbert, marquis de Villacerf, † 5 janvier 1693[note 1]
  • 25 février 1693 : François, marquis d’Yolet, maréchal de camp le 21 juillet 1718
  • 14 mai 1702 : Louis François de Rouvroy Saint-Simon, marquis de Sandricourt
  • 15 mars 1718 : Victor Pierre François Ricquet, marquis de Caraman
  • 16 avril 1738 : Jean-Just Ferdinand Joseph de Croÿ, prince de Croÿ d’Havré, brigadier de cavalerie le 20 février 1742, † juillet 1790
  • 27 février 1742 : Michel Charles Dorothée de Roncherolles, marquis de Pont Saint-Pierre, brigadier le 1er janvier 1740, déclaré maréchal de camp en novembre 1744 par brevet du 2 mai, lieutenant général le 10 mai 1748
  • 13 juillet 1742 : N. Legendre de Collandre
  • 28 janvier 1743 : Marc René de Voyer d’Argenson, marquis de Voyer, déclaré brigadier le 1er juin 1745 par brevet expédié le 1er mai, déclaré maréchal de camp en décembre 1748 par brevet expédié le 10 mai, lieutenant général le 5 novembre 1758, † 18 septembre 1782
  • 1er février 1749 : Joseph Alphonse Omer, comte de Valbelle, brigadier le 20 février 1761, déclaré maréchal de camp en décembre 1762 par brevet expédié le 25 juillet, † 18 novembre 1778
  • 1er décembre 1762 : Henri Charles Joseph, marquis de Lambert
  • 13 avril 1780 : Louis François, comte de Rieux
  • 10 mars 1788 : Marie Joseph, comte de Gain de Montagnac
  • 25 juillet 1791 : Étienne Jean Lecandre
  • 25 janvier 1792 : Joseph François Régis Camille Serre de Gras
  • 30 mars 1793 : Pierre de Prisye
  • 12 novembre 1793 : Antoine Joseph Augier de Belcourt
  • 21 janvier 1800 : Pierre Delorme
  • 16 février 1807 : Vital Joachim Chamorin, général de brigade le 5 mars 1811, † 25 mars 1811
  • 19 avril 1811 : N. de Montélégier
  • 19 septembre 1813 : Louis Pierre Besnard

Campagnes et bataillesModifier

Régiment de Berry cavalerie

En 1688 à la prise de Philisbourg, Manhein, Frankenthal et Mayence[3].

En 1689, siège de Namur, de Charleroi, d'Athet bataille de Steinkerque et Neerwinden[3].

En 1698, en camp à Compiègne[3].

En 1701, dans l'armé de Flandre, combat à Nimègues en 1702, puis prend ses quartiers d'hiver à Bonn[3].

En 1703, il combat à Eckeren, et part pour l'Espagne au mois de novembre[3].

De 1703 à 1714, le régiment de Berry cavalerie passe au service de l’Espagne avec la permission du Roi. Prise de Salvaterra, Segura, Poha-Grazia, Ucepedo, Cebreros, Idanhanova, Mousanto, Caltel-Branco et autres places à la frontières hispano portugaise (1704). Siège de Gibraltar, Guadina et secours de Badajos (1705). Badajos, Carthagène (1706). Almanza, Lérida (1707). Tortose (1708). Roussillon et Languedoc (1710). Girone (1711)[3].

En 1714, en camp dans le "camp de la Saone"[3].

En 1727 et 1730, camp de la Sambre[3].

En 1733 camp du pays messin. Participe aux prises de possession des places de Lorraine[3].

En 1734, campagne en Italie. Colono, Parme et Guastalla[3].

En 1735, quartier à Clermont-Ferrand[3].

11 mai 1745: bataille de Fontenoy
17e régiment de cavalerie
 
Bataille de Valmy (20 septembre 1792), par Jean-Baptiste Mauzaisse.

Le 17e régiment de cavalerie a fait les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée des Ardennes ; 1794 à l’armée du Nord. Il se distingue à la bataille de Valmy, le 20 septembre 1792.
Campagnes des ans IV et V à l’armée de Sambre-et-Meuse ; an VI aux armées d’Allemagne et de Mayence ; an VII aux armées de Mayence, du Danube et du Rhin ; ans VIII et IX à l’armée du Rhin.

26e régiment de dragons

Le 26e régiment de dragons a fait les campagnes de l’an XIV au corps de réserve de la Grande Armée ; 1806 au 7e corps de cavalerie ; 1808 à l’armée d’Espagne ; 1909 aux armées d’Espagne et d’Allemagne ; de 1810 à 1812 à l’armée d’Espagne ; 1813 à l’armée d’Espagne et au 3e corps de cavalerie de la Grande Armée ; 1814 au 6e corps de cavalerie.

Licencié en mai 1814, son 1er escadron est incorporé dans les 7e et 12e dragons à Ancenis ; le 2e dans les 12e et 17e à Saumur ; le 3e dans les 13e et 18e à Lyon, et le 4e dans les 2e et 4e à Moulins.

QuartiersModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Gazette de France du 17 janvier 1693

RéférencesModifier

  1. Ordonnance du 1er décembre 1761, État militaire de France pour l’année 1762, p. 380.
  2. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris 1739
  3. a b c d e f g h i j et k Histoire de la cavalerie française. Tome 2 / par le Général Suzanne, Paris, J. Hetzel (Paris), , 394 p. (lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737 jusqu’en décembre 1738, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris 1739
  • État militaire de France pour l’année 1762, par MM. Montandre-Longchamps, chevalier de Montandre, et de Roussel, cinquième édition, chez Guyllin, Paris 1762
  • Chronique historique-militaire, Pinard, tomes 4, 6 et 7, Paris 1761, 1763 et 1764
  • Histoire de la cavalerie française par le Général Suzanne, Hetzel, tome 2, Paris 1874

Article connexeModifier

Liens externesModifier