Jean-Just Ferdinand Joseph de Croÿ

militaire français

Jean-Just de Croÿ d'Havré
Titre Prince de Croÿ d'Havré
Autres titres Comte de Priego (es)
Grand d'Espagne de la 1re classe
Grade militaire Lieutenant général
Commandement Régiment de Berry
Gardes wallonnes
Distinctions Chevalier de la Toison d'or
Ordre de Charles III
(Commandeur)
Biographie
Dynastie Famille de Croÿ
Nom de naissance Jean-Just Ferdinand Joseph de Croÿ
Naissance
Bruxelles[1]
Décès
Cordoue
Père Jean-Baptiste de Croÿ (en)

Orn ext Grand d'Espagne Toison d'or.svg
Blason fam be-fr-es Croÿ-Havré (de).svg

Jean-Just-Ferdinand-Joseph, prince de Croÿ d'Havré (Bruxelles[1], Cordoue, ), est un militaire français puis espagnol du XVIIIe siècle.

BiographieModifier

Nommé colonel du régiment de Berry cavalerie en 1738, puis créé brigadier de cavalerie le après avoir fait plusieurs campagnes dans les armées françaises, Jean-Just-Ferdinand-Joseph, prince de Croÿ et du Saint-Empire, passe, avec l'agrément du roi Louis XV, au service du royaume d'Espagne, où il était devenu comte de Priego (es) et grand d'Espagne de la 1re classe par son mariage contracté, le avec Marie-Bethléem-Ferdinande Lanti de la Rovère, sa cousine-germaine, fille de Louis Lanti de la Rovère, duc de Santo Gémini (es), prince de Belmonte, « à la charge de porter le nom et les armes de Lanti de la Rovère » (en italien : Lante Della Rovere).

Le comte de Priego fut successivement aide de camp de l'infant don Philippe, maréchal-de-camp, lieutenant-général en 1755, gentilhomme de la chambre de Charles III, et chevalier de la Toison d'or en 1767.

Il devint aussi, en la même année 1755, colonel des gardes wallonnes (régiment levé, en 1642, par Philippe-François de Croÿ, duc d'Havré, son bisaïeul.

Le comte de Priégo fut nommé commandeur de l'ordre de Charles III, en 1771, et mourut sans postérité au mois de .

RécapitulatifModifier

TitresModifier

DécorationsModifier

   

ArmoiriesModifier

Armes de la branche des ducs d'Havré et de Croÿ (depuis pairs de France, seconde branche de la maison de Croÿ)
Écartelé : aux I et IV, d'argent, à 3 fasces de gueules (qui est de Croÿ) ; aux 2 et 3, parti de 3 traits coupé d'un (qui font 8 quartiers) : au 1 fascé d'argent et de gueules de 8 pièces (qui est de Hongrie ancien) ; au 2, d'azur, semé de fleurs de lys d'or, au lambel de gueules (de Naples) au 3, d'argent à la croix potencée d'or, cantonnée de 4 croisettes du même (qui est de Jérusalem) ; au 4, d'or à 5 vergettes de gueules (qui est d'Aragon) ; au 5, d'azur, semé de fleurs de lys d'or, à la bordure de gueules (de Valois-Anjou) ; au 6, d'azur au lion contourné d'or (de Gueldre) ; au 7 d'or, au lion de sable (de Juliers) ; au 8 d'azur, semé de croisettes recroisetées et fichées d'or, à 2 bars adossés du même, brochants (qui est de Bar) ; sur le tout des petites écartelures d'or à la bande de gueules, chargée de 3 alérions d'argent (qui est de Lorraine) ; et sur le tout des grandes partitions fascé d'argent et de gueules de 8 pièces (qui est de Hongrie).[2]

Vie familialeModifier

Fils cadet de Jean-Baptiste de Croÿ (en) (1686-1737), 5e duc d'Havré, prince et maréchal du Saint-Empire, Grand d'Espagne, souverain de Fenestrange, etc., et de Maria Anna Cesarina Lante Montefeltro della Rovere (1693-1753), Jean-Just-Ferdinand-Joseph était le frère de :

  • Louis-Ferdinand de Croÿ (1713-1761), duc d'Havré, marié avec Marie Louise Cunégonde de Montmorency-Luxembourg (1716-1764), dont postérité ;
  • Marie Louise Josèphe de Croy (née 1714), mariée avec Charles Frédéric (†1763), marquis de Tana di Verolengo di Santena
  • Marie Anne Charlotte de Croÿ (1717-1779), mariée avec Joaquín Felipe Antonio Jiménez de Palafox (1702-1775), 6e marquis d'Ariza (es), 10e marquis de Guadalest (es)
  • Pauline Josèphe (née en 1721), religieuse.

Le comte de Priégo n'eut pas de postérité de son mariage avec Marie-Bethléem-Ferdinande de Lanti, sa cousine, fille unique de Louis de Lanti de la Rouère, Duc de Santo-Gemini.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • « Jean-Just-Ferdinand-Joseph, prince de Croy », dans Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. 12 vol., t. VI, , 310 p. [détail de l’édition] (lire en ligne), p. 231 ;
  • « Jean-Just-Ferdinand-Joseph, prince de Croÿ et du Saint-Empire », dans Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. 12 vol., t. VIII, , 378 p. [détail de l’édition] (lire en ligne), p. 84 ;