Ouvrir le menu principal
Pons de Chapteuil ou Capduelh à cheval dans un manuscrit du XIIIe siècle

Pons de Chapteuil (floruit 1190-1237) est un troubadour auvergnat, seigneur de Vertaizon. Ces chansons sont réputées pour leur grande gaieté. Il était l'ami du comte d'Auvergne Guy II et probablement de la trobairitz Clara d'Anduza.

AppellationsModifier

De nombreuses variantes de son nom de famille lui sont données et attribuées : Pons de Capduelh, Capduell, Capdveyll, Capdveill, Capduoill, Capdoill, Capdolh ou plus communément Chapteuil.

BiographieModifier

En 1195, la seigneurie familiale de Vertaizon est attaquée par l'évêque Robert de Clermont alors en guerre avec son frère le comte Guy II d'Auvergne, un ami proche de la famille de Chapteuil.[1] Défait par l'évêque de Clermont, Pons et sa troupe de 123 hommes rendent les armes et font hommage à Robert de Clermont[2].

Pons a été exilé de sa patrie au milieu de la deuxième décennie du XIIIe siècle, soit le moment de la conquête française de l'Auvergne et la fin du régime comtal de son ami Guy II, et a parcouru la Proensa (Provence) afin de participer à la Cinquième croisade, vers 1220, pour partir vers la Terre sainte, où, selon la tradition, il est mort après avoir pris part à la conquête de Jérusalem.

BibliographieModifier

Références d'ouvrages

  1. Thomas Areal, « Quand domination rime avec concessions. L’évêque de Clermont et l’octroi de franchises (XIIIe-XIVe siècles) », Siècles, revue du Centre d'Histoire "Espaces et cultures", Université Blaise-Pascal,‎ (ISSN 2275-2129, lire en ligne)
  2. Jean-Pierre Chambon, « Notes d'ancien auvergnat. En relisant le Testament de Peironelle de Bulhon », Romania,‎ , p. 226-237 (ISSN 0035-8029, lire en ligne)

Ouvrages