Ouvrir le menu principal

Le Portail des croisades[modifier

1099jerusalem.jpg
Reconstruction of the temple of Jerusalem.jpg

Les croisades sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape ou un roi et organisés par les chrétiens d'occident au Moyen Âge, en vue de reconquérir les lieux saints, occupés par les musulmans. Les croisés, collectivement nommés les Francs, une fois Jérusalem prise, s'installent en Palestine et la colonisent (création des États latins d'Orient). Il s'ensuit une présence franque pendant près de deux siècles.

À partir de 1193, d'autres croisades sont lancées contre les païens baltes. Cette mission sera confiée à un ordre créé en Terre Sainte, l'ordre Teutonique.

Après le détournement de la quatrième croisade vers Constantinople (1204), le terme de « croisade » change de sens : il ne s'agit plus de délivrer et protéger les lieux saints, mais de combattre les ennemis de la chrétienté : albigeois (1208-1229), l'empereur Frédéric II (1246), l'Aragon (1284), les Turcs (1396), les Hussites (1402-1434). En 1571, la bataille de Lépante fait également figure de croisade.


Il y a actuellement 1 694 articles liés à ce portail dont :

Éphéméride du jour[modifier

Aujourd'hui le 22 mai :

Événements

Lumière sur ...[modifier

[modifier

... Balian d'Ibelin († 1193). Troisième fils de Barisan d'Ibelin et d'Helvis de Rama, il n'eut des terres qu'en 1170, à la mort de son frère aîné Hugues. Il reçoit la seigneurie d'Ibelin et son autre frère Baudouin la seigneurie de Rama. En 1177, Balian épouse Marie Comnène, veuve du roi Amaury Ier.

Durant les différentes régences (minorité de Baudouin IV, maladie de Baudouin IV), les deux frères sont des partisans de Raymond III de Tripoli. Quand le trône passe à Guy de Lusignan, Baudouin d'Ibelin préfère s'exiler à Antioche, tandis que Balian prête le serment de fidélité à contrecoeur. Balian combat à Hattin, mais parvient à s'échapper et organise la défense de Jérusalem. Il réussit à négocier avec Saladin la vie sauve pour les habitants.

Il s'installe avec sa famille à Tripoli, puis reçoit la seigneurie de Caymont en compensation de la perte de ses fiefs. Dans la lutte entre Guy de Lusignan et Conrad de Montferrat, c'est un partisan du second. Il meurt en 1193.