Portail:Croisades

Le Portail des croisades[modifier

1099jerusalem.jpg
Reconstruction of the temple of Jerusalem.jpg

Les croisades sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape ou un roi et organisés par les chrétiens d'occident au Moyen Âge, en vue de reconquérir les lieux saints, occupés par les musulmans. Les croisés, collectivement nommés les Francs, une fois Jérusalem prise, s'installent en Palestine et la colonisent (création des États latins d'Orient). Il s'ensuit une présence franque pendant près de deux siècles.

À partir de 1193, d'autres croisades sont lancées contre les païens baltes. Cette mission sera confiée à un ordre créé en Terre Sainte, l'ordre Teutonique.

Après le détournement de la quatrième croisade vers Constantinople (1204), le terme de « croisade » change de sens : il ne s'agit plus de délivrer et protéger les lieux saints, mais de combattre les ennemis de la chrétienté : albigeois (1208-1229), l'empereur Frédéric II (1246), l'Aragon (1284), les Pirates berbères (1390), les Turcs (1396), les Hussites (1402-1434). En 1571, la bataille de Lépante fait également figure de croisade.


Il y a actuellement 1 915 articles liés à ce portail dont :

Éphéméride du jour[modifier

Aujourd'hui le 21 octobre :

Événements

Les dernières modifications des 1 915 articles des Croisades

Lumière sur ...[modifier

[modifier

... le royaume arménien de Cilicie. Au IXe siècle, la monarchie avait été restauré en Arménie, mais l'empire byzantin avait réussi à annexer ces royaumes au Xe siècle sans pour autant réussir à les défendre face aux Turcs. Les arméniens avaient alors émigrés en masse en Cilicie. Le mécontentement arménien avait poussé les byzantins à éliminer les descendants des différentes familles royales en 1080.

Des seigneurs arméniens avaient alors créé plusieurs principautés en Cilicie. L'une d'elles, fondée par Roupen, apparenté aux maisons royales arméniennes, prit de l'importance et chassa les byzantins de Cilicie au milieu du XIIe siècle. En 1151, le siège de l'église d'Arménie est transféré en Cilicie. En 1198, le prince Léon II obtient l'investiture royale du pape et de l'empereur germanique.

Au cours du XIIIe siècle, la Petite-Arménie s'allie aux Mongols contre les Mamelouks, mais ceux-ci sont vaincus, puis se convertissent à l'Islam. Les mamelouks conquiert petit à petit des morceaux du royaume, lequel ne reçoit que peu d'aide de l'Occident. L'Arménie Cilicienne disparait totalement en 1375, avec la prise de Sis.