Université Clermont-Auvergne

université française

L'université Clermont-Auvergne (UCA) est une université française située à Clermont-Ferrand, en Auvergne (région Auvergne-Rhône-Alpes). Elle est fondée le par la fusion des deux précédentes universités auvergnates, les universités d'Auvergne (Clermont-I) et Blaise-Pascal (Clermont-II). Elle a obtenu la marque d'excellence « Label I-Site » en 2017[2].

Université Clermont-Auvergne
Logo-UCA.png
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
Type
Forme juridique
Président
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
~ 35 000[1]
Enseignants-chercheurs
1 281[1]
Budget
~ 300 millions d’euros[1]
Localisation
Ville
Pays
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Auvergne-Rhône-Alpes
voir sur la carte d’Auvergne-Rhône-Alpes
Red pog.svg

HistoriqueModifier

Création de l'UCAModifier

Clermont-Ferrand ne comptait qu'une unique université au XIXe siècle. En 1976, du fait de divergences politiques consécutives à la loi Faure de 1969, l'université fut scindée en deux. L'université Clermont I (plus tard renommée université d'Auvergne) et l'université Clermont II (Blaise Pascal) furent créées par décret du [3], chaque université se répartissant les disciplines. Les deux universités vécurent séparées.

Des réflexions quant à une éventuelle fusion apparurent dès 2012 ainsi qu'à la suite du vote de la loi du sur l’enseignement supérieur et la recherche. Elle fut officiellement annoncée le par les présidents des deux universités[4].

Le nom de la future université fut dévoilé en [5] tandis que son organisation fut présentée en juin de la même année[6]. La fusion fut officialisée par décret du [7].

Changement de statutModifier

Au , l’université Clermont-Auvergne devient un établissement public expérimental, et intègre l’Institut national polytechnique Clermont Auvergne en tant qu’établissement-composante (fusion de l'Ecole d'ingénieurs SIGMA Clermont, et les activités de formation et de recherche des écoles internes Polytech Clermont-Ferrand et Institut d'informatique d'Auvergne)[8].

PrésidencesModifier

Présidents 
IdentitéPériode
DébutFin
Mathias Bernard[9]

StructureModifier

Cinq grands collegiums divisent les disciplines au sein de l'université. Elles sont elles-mêmes divisées en composantes que sont les unités de formation et de recherche (UFR), les écoles et les instituts.

InstitutsModifier

Auparavant divisée en collegiums, depuis la création de l'EPE UCA le 1er janvier 2021, l'université est divisée en six instituts :

  • IDEM (Institut de Droit, Économie et Management) ;
  • LLSHS (Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales) ;
  • SVSAE (Sciences de la Vie, Santé, Agronomie et Environnement) ;
  • IdS (Institut des Sciences) ;
  • IUT (Institut Universitaire de Technologie) ;
  • Institut Clermont Auvergne INP.

Elles ont pour but de coordonner et de mutualiser les moyens à disposition de chaque composantes de l'institut.

Unités de formation et de recherche, écoles et institutsModifier

 
Site Gergovia - Lettres, culture et sciences humaines.
 
Campus universitaire Carnot, Lansad

CampusModifier

Localisation des campus de l'Université Clermont-Auvergne.

Enseignement et rechercheModifier

FormationModifier

A partir de l'année universitaire 2017-2018, l'UCA propose plus de 170 formations dans l'ensemble des grands domaines disciplinaires[10]:

  • 27 licences générales
  • 50 licences professionnelles
  • 20 bachelors universitaires de technologie (BUT)[11]
  • 54 masters
  • 7 diplômes d'ingénieurs
  • 4 filières de santé (médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique)
  • 3 formations paramédicales
  • ainsi que des diplômes d'établissements et des formations préparatoires.

Écoles doctoralesModifier

Près d'un millier d'étudiants sont inscrits dans l'une des 5 écoles doctorales de l'UCA[12] :

  • École doctorale Lettres Sciences humaines et sociales
  • École doctorale des sciences de la vie, santé, agronomie, environnement
  • École doctorale Sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion
  • École doctorale des sciences fondamentales
  • École doctorale des sciences pour l'ingénieur

Activités de rechercheModifier

L'Université Clermont Auvergne compte 37 unités de recherche (dont les deux tiers sont des unités mixtes, en cotutelle avec des organismes de recherche : CNRS, INRAE (fusion de l'INRA et de l'IRSTEA), INSERM), des structures fédératives de recherche (notamment une Maison des sciences de l'homme) et différentes plateformes[13].

Elle compte également 3 « laboratoires d'excellence » (LABEX), labellisés dans le cadre du Programme Investissement d'avenir :

  • ClerVolc (Centre clermontois de recherche sur le volcanisme)
  • IDGM+ (Initiative pour le développement et la gouvernance mondiale)
  • IMobS3 (Innovative mobility : smart and sustainable solutions)

Vie étudianteModifier

Représentation et associations étudiantesModifier

En ce qui concerne la représentation étudiante, plusieurs associations sont représentatives au sein des conseils centraux de l'université Clermont-Auvergne : la Fédération des étudiants d'Auvergne (FedEA), adhérente à la FAGE, en est la structure majoritaire, et coexiste avec d'autres syndicats, comme l'UNEF ou encore Solidaires étudiant-e-s. Le vice-président étudiant de l'université est Mathis Napierala (FAGE) et le vice-président vie universitaire et conditions de travail est Blaise Pichon.

Il existe également dans la plupart des composantes de l'UCA un Bureau Des Étudiants représentant une ou plusieurs filières à l'instar du BDE Bio’Hazard, du BDE ADESS Clermont (droit, économie, gestion, AES), du BDE géologie ou plus récemment du BDE [al]chimie.

Évolution démographiqueModifier

Évolution démographique de la population universitaire
2016 2017 2018 2019 2020 - - -
31 279[14]32 372[15]33 055[16]34 295[17]32 402[18]---

Personnalités liées à l'UCAModifier

Identité visuelleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Nos atouts, chiffres clés », sur uca.fr (consulté le ).
  2. Alexandre Chatenet, « 370 millions d'euros pour l'Université Clermont Auvergne qui obtient le label I-Site », sur lamontagne.fr, (consulté le ).
  3. « Décret no 76-242 du 16 mars 1976 portant création de deux universités dans l’académie de Clermont-Ferrand », sur legifrance.gouv.fr, Légifrance (consulté le ).
  4. Patrick Bertharion, « Une seule université : Clermont Auvergne », sur lamontagne.fr, La Montagne, (consulté le ).
  5. « Université Clermont Auvergne, la future université clermontoise », sur Université Blaise Pascal, (consulté le ).
  6. « La future Université Clermont Auvergne dévoile sa structuration et son logo », sur Université Blaise Pascal, (consulté le ).
  7. Cédric Gourin, « La fusion des universités clermontoises officialisée au Journal officiel », sur lamontagne.fr, La Montagne, (consulté le ).
  8. Décret no 2020-1527 du 7 décembre 2020 portant création de l'Université Clermont Auvergne et approbation de ses statuts
  9. « http://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/education/2016/12/16/mathias-bernard-premier-president-de-l-universite-clermont-auvergne_12211121.html »
  10. Pascal IMBERDIS, « Nos formations », sur Université Clermont Auvergne (consulté le )
  11. « Bachelor universitaire de technologie », sur Université Clermont Auvergne (consulté le )
  12. Matthieu BOURCHEIX, « Écoles Doctorales », sur Université Clermont Auvergne (consulté le )
  13. « Politique de la recherche », sur Université Clermont Auvergne (consulté le )
  14. Fabienne Rosenwald (dir.), Repères & références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche. Édition 2017, Paris, MENJ/MESRI, coll. « RERS », (ISBN 978-2-11-151752-3, lire en ligne), p. 155.
  15. Fabienne Rosenwald (dir.), Repères & références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche. Édition 2018, Paris, MENJ/MESRI, coll. « RERS », (ISBN 978-2-11-152402-6, lire en ligne), p. 253.
  16. Fabienne Rosenwald (dir.), Repères & références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche. Édition 2019, Paris, MENJ/MESRI, coll. « RERS », (ISBN 978-2-11-155474-0, lire en ligne), p. 165.
  17. Fabienne Rosenwald (dir.), Repères et références statistiques. Enseignement, formation, recherche. 2020, Paris, MENJ/MESRI, coll. « RERS », (ISBN 978-2-11-162253-1, lire en ligne), p. 161.
  18. Fabienne Rosenwald (dir.), Repères et références statistiques. Enseignement, formation, recherche. 2021, Paris, MENJ/MESRI, coll. « RERS », (ISBN 978-2-11-162562-4, lire en ligne), p. 161.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier