Ouvrir le menu principal

Pindères

commune française du département de Lot-et-Garonne

Pindères
Pindères
La mairie (août 2014).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Nérac
Canton Les Forêts de Gascogne
Intercommunalité Communauté de communes des Coteaux et Landes de Gascogne
Maire
Mandat
Michel Darrouman
2014-2020
Code postal 47700
Code commune 47205
Démographie
Gentilé Pindérais
Population
municipale
213 hab. (2016 en diminution de 10,88 % par rapport à 2011)
Densité 5,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 16′ 24″ nord, 0° 01′ 38″ est
Altitude 85 m
Min. 73 m
Max. 143 m
Superficie 40,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Pindères

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Pindères

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pindères

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pindères

Pindères est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située dans les landes de Lot-et-Garonne en pays de Lugues, sur l'ancienne ligne ferroviaire Marmande-Mont-de-Marsan. Elle est limitrophe du département de la Gironde.

La commune se trouve à 55 km à l'ouest - nord-ouest d'Agen, chef-lieu du département, à 32 km au nord-ouest de Nérac, chef-lieu d'arrondissement et à 9,5 km au nord de Houeillès, chef-lieu de canton[1]. Les distances orthodromiques sont respectivement de 47,9 km pour Agen, 29 km pour Nérac et 8,5 km pour Houeillès[2].

Communes limitrophesModifier

Voies de communication et transportsModifier

ToponymieModifier

Le nom de la commune vient du gascon pinde qui désigne la « terre soulevée par la charrue »[4].

Le nom est orthographié de façon identique en gascon.

Les habitants en sont les Pindérais[4].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 mars 2001 André Plantier PCF  
mars 2001 En cours Michel Darrouman   Retraité technico-commercial[5]
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

Dans son palmarès 2017, le Conseil national des villes et villages fleuris de France a attribué une fleur à la commune au Concours des villes et villages fleuris[6].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 213 habitants[Note 1], en diminution de 10,88 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
597587421409669515550550659
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
638620615595586601560598595
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
558531504446442380337278268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
227201157170189202218230219
2016 - - - - - - - -
213--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • L'église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, a vu sa construction commencer au XIVe siècle pour finir au XVIe siècle[11].
  • La place du village, fort fleurie, réunit la majeure partie des bâtiments appartenant à la commune :
    • la mairie qui présente une façade à pans de bois,
    • la maison communale, ancien oustaù (habitat traditionnel des Landes de Gascogne) d'origine du XIVe siècle, agrandi au XVIe siècle et restauré autour des années 2000[12],
    • l'église.
  • Forêt des Landes.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Distances les plus courtes par la route
  2. Données fournies par Lion1906.com, consulté le 10 septembre 2014.
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. a et b Pindères sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 10 septembre 2014.
  5. http://www.adm47.asso.fr/annuaire.php?fiche=239&type=0 Pindères] sur le site de l'amicale des maires de Lot-et-Garonne.
  6. Site des villes et villages fleuris, consulté le 2 décembre 2017.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine », consulté le 10 septembre 2014.
  12. Maison communale de Pindères sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine », consulté le 10 septembre 2014.