Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ardin (homonymie).

Pierre-Marie-Etienne-Gustave Ardin
Image illustrative de l’article Pierre-Marie-Etienne-Gustave Ardin
Mgr Ardin (1840-1911)
Biographie
Nom de naissance Pierre-Marie-Etienne-Gustave Ardin
Naissance
Clairvaux-les-Lacs (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 70 ans)
Sens
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par Mgr Théodore Legain
Dernier titre ou fonction Archevêque de Sens-Auxerre
Archevêque de Sens-Auxerre
Évêque de La Rochelle et Saintes
Évêque d'Oran

Blason
Armes : De gueules à la croix haute d'or posée sur une montagne à 6 coupeaux du même ; au chef cousu d'azur semé d'étoiles d'or. Devise : Instaurare omnia in Christo.
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pierre-Marie-Étienne Ardin, né à Clairvaux-les-Lacs (Jura) le 29 décembre 1840 et mort le 21 novembre 1911, est un évêque catholique français, successivement évêque d'Oran de 1880 à 1884, évêque de La Rochelle et Saintes de 1884 à 1892 puis archevêque de Sens-Auxerre de 1892 à 1911.

Sommaire

BiographieModifier

PrêtreModifier

Pierre-Marie-Étienne-Gustave Ardin est le fils de Jean Marie Adolphe Ardin, fabricant de papier et propriétaire à Clairvaux-les-Lacs (Jura) et de Herminie Roy. Il est ordonné à Versailles le 21 mai 1864 et devient secrétaire de l'évêque de Versailles du 1er novembre 1863 au 15 avril 1866 puis secrétaire général de l'évêché de Versailles à partir du 15 avril 1866.

Il est ensuite nommé aumônier de la chapelle du château de Versailles à partir du 1er avril 1867.

Pendant la guerre de 1870-1871, il est nommé aumônier volontaire aux armées.

Mgr Mabile le nomme chanoine titulaire de la cathédrale Saint-Louis de Versailles à partir du 11 janvier 1876,

ÉvêqueModifier

Il est nommé évêque d'Oran le 27 février 1880, sacré par Mgr Legain, archevêque de Montauban, le 1er mai suivant.

C'est un partisan de la politique de ralliement à la République prônée par Léon XIII. À Oran, à la suite de la fermeture du collège Notre-Dame dirigé par les Jésuites expulsés par décret, il installe un petit séminaire à côté du grand séminaire dans les anciens appartements épiscopaux.

Le 27 mars 1884, il est transféré sur le siège épiscopal de La Rochelle et Saintes. Il a à gérer la délicate succession de Mgr Thomas qui avait lancé de vastes chantiers de construction, encore en cours lorsque ce prélat est parti pour Rouen.

Enfin, il est nommé archevêque de Sens le 11 juillet 1892.

Il meurt dans le palais épiscopal le 21 novembre 1911.

Décorations et distinctionsModifier

  • Chevalier de la Légion d'honneur (1877)
  • Grand Croix de l'Ordre du Saint-Sépulcre.
  • Assistant du trône pontifical
  • Comte romain

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Dossier Léonore Ardin dans les archives de la Légion d'honneur.
  • Abbé DUASBOUR, Mgr Ardin, archevêque de Sens, ancien évêque de La Rochelle et d'Oran, 2e édition, Rousselot, 1892.
  • Jacques Gandini (préf. monseigneur Lacaste), Eglises d'Oranie : 1830-1962, Calvisson, J. Gandini, , 495 p. (ISBN 978-2-906-43101-0)