Patrimoines partagés

Logo de Patrimoines partagés

Adresse http://heritage.bnf.fr/
Créé par Bibliothèque nationale de France

Patrimoines partagés est un programme de coopération numérique entre bibliothèques à l’international lancé par la Bibliothèque Nationale de France en 2016. Il s’agit de numériser des fonds et de les rendre accessibles en ligne sur une plateforme commune. Il a pour objectif la création de bibliothèques numériques bilatérales ou internationales, témoignant des interactions entre la France et le monde et ouvrant la voie à de nouvelles recherches et relations. Les différents sites, comme Bibliothèques d’Orient, France-Pologne ou France-Japon, regroupent ainsi des milliers d’ouvrages, de manuscrits, d'estampes, de cartes, de photographies, et d'archives de presse témoignant des échanges économiques, politiques, culturels et scientifiques anciens avec l’Orient, la Pologne , l’Extrême-Orient… Ces documents sont issus des collections de la BnF et de celles de ses partenaires, parmi lesquels des bibliothèques nationales comme la Bibliothèque Nationale de la Diète au Japon, la Bibliothèque nationale de Pologne, ou des universités et instituts de recherches reconnus notamment pour la richesse de leurs fonds, comme l’Institut dominicain d’études orientales au Caire, l’Ecole Biblique et Archéologique française de Jérusalem ou encore la Bibliothèque orientale de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth. C’est aussi un moyen pour les différentes institutions culturelles participantes de rendre leurs collections accessibles et de les valoriser à l’échelle internationale auprès d’un public très diversifié. Ces bibliothèques numériques servent enfin un objectif de sauvegarde des patrimoines en danger[1].

Quatre sites sont d'ores et déjà en ligne: Bibliothèques d’Orient, France-Pologne, France-Japon et France-Brésil. France-Chine, France-Vietnam, France-Inde, la France en Amérique [2]et Transsibérien[3] sont en cours de création.

Bibliothèques d’OrientModifier

PrésentationModifier

 
Fêtes d'inauguration du Canal de Suez par Cosson et Deroy, d'après Auguste Marc

Lancée en septembre 2017, Bibliothèques d’Orient est la seconde bibliothèque numérique créée dans le cadre de Patrimoines Partagés et à ce jour à exister en version trilingue (arabe, anglais et français). Elle résulte de la coopération de huit institutions de recherche : l’Institut dominicain d'études orientales et l’Institut français d'archéologie orientale, tous deux situés au Caire, le Centre d'études alexandrines à Alexandrie, l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem, la Bibliothèque orientale de l'université Saint-Joseph (Beyrouth), le SALT (Istanbul-Ankara), l’Institut Français d’Études Anatoliennes (Istanbul), l’Institut français du Proche-Orient (Beyrouth) et la Bibliothèque Nationale de France (Paris). D’inspiration orientaliste, le site propose une sélection de plus de 7000 documents (issus des fonds des différents partenaires[4]) qui témoignent des échanges politiques, diplomatiques, économiques, religieux et scientifiques entre la France et les pays du Levant, et rend compte de la fascination qu’a exercé – et continue d’exercer – l’Orient sur les artistes, les écrivains, les philosophes[5].

On y trouve ainsi des récits de missions archéologiques, de voyages artistiques ou diplomatiques, des estampes, dessins et photographies de lieux emblématiques (comme le Caire, Jérusalem, le Canal de Suez, Alexandrie, Constantinople…), des cartes, des manuscrits… Sont également en ligne des documents touchant plus à l’étude des religions du Levant (le christianisme, le Judaïsme, les différentes branches de l’islam, le bahaïsme…), des civilisations, des populations et des langues orientales. Enfin, des archives de presse (ottomane notamment) et des manuscrits apportent un éclairage sur la vie politique du Moyen-Orient et de l’Empire Ottoman, du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle[6]. La plupart des documents ont intégré les collections respectives entre 1798 et 1945.

ContenuModifier

Les documents sélectionnés sont classés en sept catégories, qui se divisent ensuite en sous-catégories.La rubrique Carrefours traite des lieux emblématiques de l’Orient, des voies et infrastructures de transport, du commerce, des voyages en Orient…La rubrique Religions rassemble tous les documents touchant aux trois religions du Livre présente au Moyen-Orient : le christianisme (l'Église catholique chaldéenne, Église copte orthodoxe, les chrétiens grecs orthodoxes de l'Empire Ottoman, Église catholique arménienne, Église grecque-catholique melkite, Église maronite, Église catholique syriaque) le judaïsme, l’Islam (sunnisme, chiisme, Druzes, ismaélisme, soufisme, Alaouites), au bahaïsme. On y trouve donc des livres religieux, des manuscrits de droit islamique, mais aussi des photographies et archives des lieux saints, des missions, des Écoles d’Orient. La rubrique Communautés regroupe les études des costumes, de scènes de vie, des cultures et des traditions des peuples du Levant. La rubrique Savoirs est axée sur les études orientales, les études linguistiques et philologiques, l’archéologie, les missions occidentales, la Description de l’Égypte, les sciences  naturelles, les mathématiques, la médecine ou encore l’astronomie. On y retrouve aussi des titres de presse ottomane et égyptienne francophone. La rubrique Politiques comprend des traités de paix et accords diplomatiques, des documents liés aux guerres (notamment à la Campagne d’Égypte et la Première Guerre Mondiale) et interventions militaires européennes en Orient, mais aussi aux nationalismes arabes, aux idées politiques et à la Question d’Orient.La rubrique Imaginaires apporte un éclairage sur l’Orientalisme dans les arts et les lettres, sur la littérature du voyage et sur les Mille et une nuits.Enfin on peut retrouver dans la rubrique Personnalités une série de personnages-clé dans l’histoire des rapports Orient /Occident.

France-PologneModifier

PrésentationModifier

La Bibliothèque numérique France-Pologne, inaugurée en février 2018 à l’Hôtel de ville de Nancy, est consacrée aux échanges entre les deux pays. Le site abrite quelque 1 000 documents relatifs, dont des actes officiels, des livres imprimés, des manuscrits, des cartes,  des estampes, des photographies ainsi que des vidéos témoignant de ces relations. Ils sont répartis  en quatre grandes rubriques : Rois et souveraines (Henri de Valois, Louise-Marie de Gonzague-Nevers, Marie-Casimir d’Arquien…), Grandes heures (consacrée à l’Histoire de la Pologne) Sciences et arts, Littérature[7].

ContenuModifier

Se trouvent sur le site des documents relatifs aux personnages historiques polonais, comme Stanislas Leszczynski, Marie Leszczynska, la scientifique Marie Skłodowska-Curie, Frédéric Chopin ou encore le poète Adam Mickiewicz. Le site abrite également une version numérisée des œuvres des graveurs Norblin de la Gourdain et Jean Le Grain. Le site est néanmoins axé sur les liens franco-polonais, c’est pourquoi on y trouve des archives de la presse de la Résistance polonaise en France, des archives photos et vidéos de l’immigration polonaise en France, ainsi qu’une rubrique consacrée à la Grande Emigration[8]. Les documents sont issus des fonds de l’INA, de la BnF, de la Bibliothèque Nationale de Pologne, du Musée national de l'histoire de l'immigration, des bibliothèques de Nancy ainsi que de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine[9].

France-JaponModifier

PrésentationModifier

A l’origine, France-Japon était en fait l’un des deux volets d’une exposition virtuelle franco-japonaise réalisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de la Diète au Japon. L’idée, impulsée entre autres par Bruno Racine, alors Président de la BnF, était de célébrer les relations diplomatiques, scientifiques et culturelles entre la France et le Japon : l’exposition a ouvert en décembre 2014, soit 90 ans après la fondation (en 1924) de la Maison franco-japonaise de Tokyo, première institution culturelle française au Japon[10].

 
Le Japon Artistique, n°3, 1888

ContenuModifier

Le site est resté ouvert et a été enrichi. On y trouve des estampes japonaises, des photographies anciennes du Japon, ainsi que des modèles tirés du Japon Artistique, de Siegfried Bing[11].Des albums tels que la Manga de Hokusai sont également numérisés et mises en ligne, éclairés des commentaires de différents spécialistes de l’art japonais[12].

La France au BrésilModifier

PrésentationModifier

La bibliothèque numérique France-Brésil (ou la France au Brésil) est le fruit d’un programme de numérisation impulsé conjointement par la Bibliothèque nationale du Brésil et son homologue française, la BnF. Mis en ligne à ligne à l’automne 2009 pour clôturer l’Année de la France au Brésil, il rassemble des documents issus des collections des deux institutions témoignant des liens historiques entre les deux pays. Le site est lusophone et francophone[13].

ContenuModifier

À l’image de ses successeurs, le site s’articule autour de grandes thématiques, qui se divisent ensuite en rubriques plus spécialisées. Sont ainsi évoquées les logiques coloniales à Cayenne, en Guyane, l’éphémère colonie française de la France Antarctique dans la baie de Guanabara, la France Équinoxiale… On y trouve également des documents relatifs aux échanges scientifiques (par exemple avec la fondation par Claude-Henri Gorceix d'une École des Mines à Ouro Preto en 1875), aux missions artistiques (comme celle de Jean-Baptiste Debret) aux récits de voyage et aux représentations du Brésil dans l’imaginaire français, notamment dans la littérature (chez Voltaire, Édouard Corbière...). La circulation des idées révolutionnaires et du positivisme d’Auguste Comte entre le Brésil et la France est aussi évoquée. Enfin quelques rubriques sont consacrées à des personnalités ayant entretenu des liens particuliers avec le Brésil, comme l’éditeur français Baptiste-Louis Garnier ou encore l’écrivain George Bernanos qui y passa plusieurs années en exil[14].

RéférencesModifier

  1. « Bibliothèques d’Orient, la sauvegarde numérique d’un patrimoine menacé », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « France in America / La France en Amérique », sur international.loc.gov (consulté le )
  3. « BnF :: Patrimoines partagés - Accueil », sur heritage.bnf.fr (consulté le )
  4. Bruno Texier, « Bibliothèques d'Orient : 7 000 documents diffusés en mode collaboratif », Archimag,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Antoine Oury, « Bibliothèques d'Orient, une plateforme pour valoriser le patrimoine oriental », Actualitté,‎ (lire en ligne)
  6. « Découvrir le projet | Patrimoines Partagés تراث مشترك », sur heritage.bnf.fr (consulté le )
  7. Leïna Magne, « Nancy : lancement d'une bibliothèque numérique franco-polonaise », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  8. Janusz Pezda, « Edito », sur heritage.bnf.fr/france-pologne (consulté le )
  9. Antoine Oury, « Une bibliothèque numérique pour célébrer les liens entre France et Pologne », Actualitté,‎ (lire en ligne)
  10. « Le portail France-Japon à la BnF », sur exposition.bnf.fr/france-japon (consulté le )
  11. « Le Japon Artistique », sur expostion.bnf.fr/france-japon (consulté le )
  12. « La Manga », sur exposition.bnf.fr/france-japon (consulté le )
  13. Hermabessière, Claudine, « La Bibliothèque nationale de France et la Fundação Biblioteca Nacional do Brasil lancent un portail commun França.br », Communiqué de presse BnF,‎ (lire en ligne)
  14. « Parcours thématique », sur bndigital.bn.gov.br/projetos/francebr/frances/index.htm, (consulté le )