Université Saint-Joseph de Beyrouth

université privée et catholique à Beyrouth, Liban

L'Université Saint-Joseph de Beyrouth (appelée communément « USJ » ou « Al Yassouïya »), dont le nom officiel en arabe est جامعة القدّيس يوسف, est un établissement d'enseignement supérieur catholique francophone situé dans la capitale libanaise, à Beyrouth. Elle fut fondée en 1875 par des missionnaires Jésuites français avec l'aide de dominicains par le transfert de leur collège-séminaire de Ghazir à Beyrouth[1]. Elle est considérée comme l'une des plus anciennes et des plus prestigieuses universités du Liban et du Moyen Orient[2],[3].

Université Saint-Joseph de Beyrouth
LOGO USJ.png
Image dans Infobox.
Campus de l'innovation et du sport (CIS) sur la rue de Damas à Beyrouth.
Histoire
Fondation
Statut
Type
Université catholique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Régime linguistique
Recteur
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
11 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif
500Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Ville

Son régime d'études est basé sur le système de crédits européens (ECTS) et l'université a signé plus de 350 conventions inter-universitaires internationales. Elle vise la promotion de la culture libanaise, arabe et francophone et promeut le trilinguisme et l'enseignement du français, de l'arabe et de l'anglais. Une large majorité de ses étudiants parle couramment les trois langues.

L'université est connue au Liban et au Moyen Orient pour son hôpital universitaire, l'Hôtel-Dieu de France, et pour sa prestigieuse faculté de Droit[4], la plus ancienne faculté de droit du Liban moderne et la première faculté de droit au Liban depuis l'École de droit romain de Beyrouth sous l'Empire Romain, qui elle-même fût la plus ancienne faculté de droit du monde.

L'USJ est membre de l'Association des Universités Arabes, de l'Association des Établissements Jésuites d'Enseignement Supérieur d'Europe et du Liban (ASJEL), de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), du Réseau d'Excellence des Sciences de l'Ingénieur de la Francophonie et de l'Association Internationale des Universités (AIU).

L'actuel recteur est le professeur Ali khalifeh qui a remplacé le professeur René Chamussy au . Il était auparavant doyen de la Faculté des sciences religieuses.

HistoriqueModifier

La fondation de l'université Saint-Joseph date de l'époque ou le Liban n'était pas encore sous mandat français. Elle résulte d'une alliance paradoxale entre la Compagnie de Jésus et la très anticléricale IIIe République française[5] qui unirent leurs efforts pour créer, en 1883, l'École française de médecine de Beyrouth, puis, en 1913, sous l'impulsion du juriste Paul-Louis Huvelin, l'École de droit. Aujourd'hui encore, la Faculté de droit de l'USJ enseigne le droit français et le droit libanais selon une tradition comparative, la plupart de ses cours de droit étant dispensés en langue française[6]. L'École française d'ingénieurs qui devint la future faculté d'ingénieure de l'université fut également fondée en 1913.

OrganisationModifier

L'université Saint-Joseph regroupe, en 2021, 13 facultés, 7 écoles et 15 instituts, répartis sur les 5 campus de Beyrouth et 3 centres d'études universitaires à Saïda, Tripoli et Zahlé[7].

Les 13 facultés:

  • Faculté des sciences religieuses
  • Faculté de Médecine (FM)
  • Faculté de pharmacie
  • Faculté d'Ingénierie
  • Faculté des Lettres et des Sciences Humaines (FLSH)
  • Faculté de Droit et des Sciences Politiques (FDSP)
  • Faculté des Sciences (FS)
  • Faculté de Médecine Dentaire (FMD)
  • Faculté des sciences de l'éducation
  • Faculté des sciences économiques
  • Faculté de Gestion et de Management (FGM)
  • Faculté des Langues (FL)

Les 7 écoles:

  • École des traducteurs et interprètes de Beyrouth
  • École des sages-femmes
  • École des techniciens de laboratoire d'analyses médicales
  • École Supérieure d'Ingénieurs de Beyrouth (ESIB)
  • École Supérieure d'Ingénieurs d'Agronomie Méditerranéenne (ESIAM)
  • École Supérieure d'Ingénieurs Agroalimentaires (ESIA)
  • École libanaise de formation sociale

Les 15 instituts:

  • Institut supérieur des sciences religieuses
  • Institut d'études islamo-chrétiennes
  • Institut libanais d'éducateurs
  • Institut de physiothérapie
  • Institut supérieur d'orthophonie
  • Institut de psychomotricité
  • Institut d'ergothérapie
  • Institut supérieur de santé publique
  • Institut des sciences politiques
  • Institut national de la communication et de l'information
  • Institut des lettres orientales
  • Institut d'Études Scéniques Audiovisuelles et Cinématographiques (IESAV)
  • Institut de gestion des entreprises
  • Institut supérieur des sciences de l'assurance
  • Institut de gestion de la santé et de la protection sociale

Les Campus régionaux:

  • Campus Liban-Nord
  • Campus Liban-Sud
  • Campus de Zahlé et de la Békaa

Étudiants et enseignants célèbresModifier

Présidents de la République libanaise
Hommes politiques
Journalistes
Écrivains et poètes
Chercheurs/scientifiques
Religieux apostoliques
Théologiens
Compositeurs

Notes et référencesModifier

  1. « Site de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth - USJ », sur www.usj.edu.lb (consulté le )
  2. « Université Saint Joseph de Beyrouth (USJ) », sur www.fiuc.org (consulté le )
  3. (en) T. H. E. reporters, « Times Higher Education Awards Asia 2021: winners announced », sur Times Higher Education (THE), (consulté le )
  4. « La faculté de droit de l’USJ fête ses cent ans : un établissement qui a pesé sur le destin du Liban », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  5. Avec Farid Nun, L'Université Saint-Joseph fête trois centenaires, in Œuvre d'Orient, no 772, p. 857.
  6. « Site de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth - USJ », sur www.usj.edu.lb (consulté le )
  7. « Site de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth - USJ », sur www.usj.edu.lb (consulté le )

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Les Jésuites en Syrie 1831-1931 : l'université Saint Joseph, Paris, Dillen, 1931 (12 volumes)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier