Parti de la grande unité

parti politique

Parti de la grande unité
Büyük Birlik Partisi
Présentation
Leader Mustafa Destici (en)
Fondation
Scission de MHP
Siège Ankara
Organisation de jeunesse Alperen Ocakları
Fondateur Muhsin Yazıcıoğlu
Positionnement Extrême droite
Idéologie Syncrétisme turco-islamique
Ultranationalisme turc[1]
Islamisme sunnite
Conservatisme social
Anti-alevisme
Affiliation nationale Alliance populaire
Adhérents 34 263 (2021)[2]
Couleurs Rouge et blanc
Site web www.bbp.org.trVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Députés
1  /  600
Élus de districts
10  /  1351
Conseillers provinciaux
6  /  1251
Élus municipaux
269  /  20498

Le Parti de la grande unité (turc : Büyük Birlik Partisi, BBP) est un parti politique de Turquie fondé en 1993, issu par scission du Parti d'action nationaliste (MHP), le parti d'extrême droite nationaliste. Les deux partis sont liés aux Loups gris, le BBP plus particulièrement au mouvement de tendance islamo-nationaliste Alperen Ocakları (Foyers d'Alperen) .

Scission du MHPModifier

Le fondateur du BBP, Muhsin Yazıcıoğlu, précédemment un des dirigeants du MHP, aurait reproché à ce parti de ne pas avoir de convictions religieuses fortes, et de négliger le poids du religieux dans l'idéologie nationaliste. C'est une explication souvent donnée à la création du BBP en 1993. Il en existe toutefois une autre, une opposition aux pratiques antidémocratiques du dirigeant historique du MHP Alparslan Türkeş, qui avait déclaré après le coup d'état militaire de 1980 ne pas comprendre pourquoi il était emprisonné alors qu'il partageait les opinions et les convictions des généraux auteurs du putsch. Türkeş avait par ailleurs dissous les instances dirigeantes du parti après le congrès de 1992 qui ne lui avait pas été favorable.

Résultats électorauxModifier

Aux élections locales de 1994, le BBP obtient 355 271 voix (1,26 %) aux provinciales et fait élire 11 maires.

Sept députés BBP sont élus aux législatives de 1995, sur des listes communes avec le Parti de la mère patrie (ANAP).

Vingt-cinq maires BBP, 9 conseillers provinciaux et 261 conseillers municipaux sont élus aux élections locales de 1999 avec un score total de 540 239 voix (1,72 %).

Aux élections législatives de 1999 et de 2002 le parti se présente seul, obtient respectivement 456 353 voix (1,46 %) et 321 486 voix (1,02 %) et perd toute représentation parlementaire.

Le BBP obtient 374 125 voix (1,16 %, 7 élus) aux élections provinciales de 2004, et réussit à faire élire trois maires, aucun dans une ville importante.

Aux élections suivantes, en 2007, le BBP présente plusieurs candidats en tant qu'indépendants pour contourner le seuil électoral, seul Muhsin Yazıcıoğlu est élu, à Sivas.

Aux élections municipales de 2009, qui se déroulent quatre jours après le décès de son leader dans un accident d'hélicoptère, le BBP remporte 869 772 voix (2,22 %), et son candidat Doğan Ürgüp est élu au poste de maire de Sivas, le seul maire BBP dans une capitale provinciale (1 sur 81). Trois autres maires BBP sont élus dans des chefs-lieux de districts (3 sur 957), au total 20 mairs BBP sont élus.

Deux ans plus tard, le BBP se présente aux élections législatives et obtient 323 251 voix (0,75 %). Son président Yalçın Topçu démissionne immédiatement après les élections.

Assassinat de Hrant Dink (2007)Modifier

L'assassin de Hrant Dink, Ogün Samast, était un membre d'un « Foyer d'Alperen », et très lié au responsable local du BBP à Trabzon[3].

Flottille pour Gaza (2010)Modifier

Trois responsables du parti, dont Eyüp Gökhan Özekin, le conseiller principal du président du parti, Muhittin Açıcı, un vice-président de la province d'Istanbul, et Halis Akıncı, un responsable de « foyer Alperen », étaient à bord d'un bateau de la flottille pour Gaza en [4].

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Année Voix % Sièges Rang Gouvernement
2011 314 908 0,73
0  /  550
6e Opposition
novembre 2015 253 204 0,53
0  /  550
6e Opposition
2018 Au sein de l'AKP
1  /  600
Soutien sans participation

SourcesModifier

  1. Fatma Muge Gocek, Denial of Violence, Oxford University Press, , p. 402
  2. (tr) « Büyük Birlik Partisi », Yargıtay Cumhuriyet Başsavcılığı (consulté le )
  3. allemand : Neue Festnahmen nach dem Mord an Hrant Dink, Die Welt, 26 mars 2007
  4. GENEL BAŞKANIMIZ DIŞİŞLERİ BAKANLIĞI’NDAN BİLGİ ALDI, sur le site du BBP

Liens externesModifier