Die Welt
Image illustrative de l’article Die Welt

Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue Allemand
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Diffusion 209 000 ex.
Date de fondation 1946
Ville d’édition Berlin

ISSN 0173-8437
Site web Die Welt
Une montgolfière aux couleurs du journal, au-dessus de Berlin.

Die Welt (littéralement « Le Monde ») est, avec le Süddeutsche Zeitung et le Frankfurter Allgemeine Zeitung, un des trois plus grands quotidiens allemands. Son édition du dimanche est nommée Welt am Sonntag. Le journal est distribué dans plus de 130 pays.

Porte étendard de la maison de presse Axel Springer Verlag, Die Welt est membre fondateur de The European Dailies Alliance (pl) (EDA), permettant la coopération de plusieurs rédactions de plusieurs pays dont le Daily Telegraph (Royaume-Uni), Le Figaro (France) et ABC (Espagne).

Il possède également le quotidien Berliner Morgenpost.

Ligne éditorialeModifier

Sa ligne éditoriale est libérale-conservatrice[1].

Die Welt est une sorte de Figaro à l’allemande[réf. nécessaire]. Dans sa rubrique d'analyse, nommée Arrière-plan, ce journal s'affiche clairement conservateur[2][source insuffisante]. Il défend également un point de vue pro-israélien[3].

Néanmoins, en réaction à la nomination de Donald Trump et plus précisément à un entretien que le Président américain avait donné au journal Bild, Ulf Poschardt, le rédacteur en chef du quotidien, appelle les Allemands à s’opposer à Trump en devenant « plus courageux, travailleurs, innovants, libres, ouverts, gais, lesbiennes, multiculturels. »[4].

Journal très épais, une version compacte de 48 pages est également disponible.

HistoriqueModifier

Le journal est créé à Hambourg en 1946 par les forces d'occupation britanniques. En 1948, le journal crée son édition dominicale Welt am Sonntag.

Le journal quitte plus tard Hambourg pour Berlin.

Le , le journal lance la version compacte Welt kompakt.

Prix littéraireModifier

Depuis 1999, le prix littéraire du journal Die Welt (Welt-Literaturpreis) est décerné chaque année (annoncé en octobre et remis en novembre), avec une dotation de 10 000 €. Ses lauréats sont :

Anciens collaborateursModifier

Notes et référencesModifier

  1. (de) Nicola Pointner: In den Fängen der Ökonomie? Ein kritischer Blick auf die Berichterstattung über Medienunternehmen in der deutschen Tagespresse. VS Verlag für Sozialwissenschaften, Wiesbaden 2010, (ISBN 978-3-531-17198-2), S. 153 (zugl. Dissertation, Ludwig-Maximilians-Universität, München 2009). (benannte Quellen: Pürer, 1996, S. 168–169; Hachmeister & Rager, 2000, S. 284).
  2. Les journaux et revues d’actualité étrangère à la médiathèque Malraux.
  3. Daniel Marwecki, « Singulières relations germano-israéliennes », sur Le Monde diplomatique,
  4. (de) Soll er doch. Er kann uns mal, Ulf Poschardt, welt.de, 18 janvier 2017.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier