Ouvrir le menu principal

Une cinquantaine de paroisses, à la fin de l'Ancien Régime, couvrent la zone urbaine du territoire du diocèse de Paris selon les déclarations de patrimoine établies par leurs curés en 1790[1] et les relevés des prestations de serment de leurs prêtres à la Constitution civile du clergé les 9 et 16 janvier 1791[2],[3]. Cette organisation est sensiblement modifiée au début de 1791.

Les paroisses urbaines de Paris jusqu'en 1790Modifier

En 1790, toutes les églises catholiques de Paris ne sont pas siège de paroisse, mais les paroisses prennent le nom de l'église où elles ont leur siège.

Dans ce tableau des paroisses urbaines en 1790 chaque siège de paroisse est localisé par la section dans laquelle se trouve l'église du même nom. Le nom du curé figure sur le document qu'il signe et dépose à la mairie de Paris fin 1790 pour déclarer le patrimoine et les revenus de la paroisse[4], les effectifs du clergé proviennent des listes de prêtres constitutionnels (aussi appelés "jureurs").

Nom de la paroisse¹ Section² Nom du curé Prénom du curé Effectifs du clergé dont "jureurs"
N.D. de Bonne-Nouvelle Favre Jacques-François
12
11
N.D. de Lorette
1
1
St Antoine-des-Quinze-Vingts Hebray
8
3
St André-des-Arcs Desbois de Rochefort Éléonore-Marie
10
7
St Barthélemy
Cité
Durville Jacques-Henri
14
11
St Benoit Brocas François-Nicolas
12
4
St Côme La Roüe (de) Jean-François
6
1
St Étienne-du-Mont Secrée de Penvern François-Gabriel
21
20
St Eustache Poupart Jean-Jacques
69
55
St Germain-l'Auxerrois Ringard Jean
41
30
St Germain-le-Vieux-en-la-Cité
Cité
Courtault Claude
4
4
St Gervais Veytard François-Xavier
29
24
St Hilaire Thoré Nicolas-Philippe
7
5
St Hippolyte Bruté Jean-Joseph-Guillaume
5
0
St Jacques-du-Haut-Pas Anthéaume François-Nicolas
9
7
St Jacques-la-Boucherie Morel Nicolas
24
19
St Jacques-l'Hôpital Robert
9
4
St Jean-de-Latran Huot
4
0
St Jean-en-Grève Royer Marc-Louis
18
3
St Jean-l'Évangéliste Schmid
1
0
St Jean-St Denis
Cité
Froment et Blondeau[5]
3
2
St Josse Besson Jean-Baptiste
5
4
St Landry
Cité
Gérard François
4
1
St Laurent Moy (de) Charles-Alexandre
28
25
St Leu et St Gilles Bouthet de la Richardière René-Victor
16
12
St Louis des Invalides Le Comte
8
5
St Louis-en-l'Ile Coroller Jacques-Robert-Corentin
13
7
St Martin du Cloître St Marcel Jacquet Pierre-André
4
4
St Médard Dubois Philémon-Joseph
13
11
St Merry Viennet Louis-Esprit
24
18
St Nicolas-des-Champs Parent Jean-Étienne
32
13
St Nicolas-du-Chardonnet Gros Joseph-Marie
14
4
St Opportune Pion Claude-Antoine
5
4
St Paul Bossu Pierre-Louis
46
25
St Philippe-du-Roule Séjournée Martin-Alexandre
4
0
St Pierre-aux-Arcis
Cité
Dubertrand Roch-Damien
5
4
St Pierre-aux-Bœufs
Cité
Brière Julien
3
0
St Pierre-de-Chaillot Benière Jacques-Michel
7
7
St Pierre-du-Gros-Caillou Garat Bernardin
5
5
St Roch Marduel Claude-Marie
60
10
St Sauveur Desforges Louis-François-René
14
9
St Séverin Cantuel de Brémur Philippe
27
9
St Sulpice Maynaud de Pancemont Antoine-Xavier
59
15
St Symphorien (St Germain-des-Prés) Hubin
1
0
St Victor Lagrenée Victor
4
2
Ste Chapelle-Basse
Cité
Roussineau Jean-François
14
14
Ste Croix-en-la-Cité
Cité
Bitter Pierre
3
3
Ste Madeleine-de-la-Ville-l'Evêque Leber Michel
17
12
Ste Madeleine-en-la-Cité
Cité
Denoux Daniel-Pierre
5
5
Ste Marguerite Laugier de Beaureceuil (de) Charles-Bernardin
32
26
Ste Marie-du-Temple Ligny de Laquesnoy (de) Claude-Charles
2
2
Ste Marine
Cité
Le Riche Roland
2
0
52 paroisses urbaines 53 curés
782 prêtres
467

¹ On a repris les noms usuels avec les traits-d'union. Les termes Notre-Dame (N.D.), Saint (St) et Sainte (Ste) sont abrégés pour un gain de place dans le tableau.

² Section administrative de Paris dans laquelle est située l'église, siège de la Paroisse.

Les paroisses urbaines de Paris à partir de 1791Modifier

Dans le cadre juridique de la Constitution civile du clergé et de la Loi de nationalisation des biens du clergé, le nombre de paroisses urbaines de Paris est ramené de 52 à 33 par suppression de 27 anciennes paroisses et création de 8 nouvelles circonscriptions paroissiales. La municipalité de Paris lance l'opération par une délibération du 11 janvier 1791, approuvée par l'assemblée Constituante le 13, prenant force de loi le 15 janvier 1791[6]. Des décrets des 4 et 11 février suivant fixent les limites des 33 nouvelles paroisses[7],.

Les paroisses supprimées sont signalées dans le tableau ci-dessus par l'exposant °°.

Les territoires des paroisses créées par le décret du 4 février 1791 sont composés soit par démembrement de paroisses maintenues soit par regroupement de territoires de paroisses supprimées.

Paroisses créées le 4 février 1791
Paroisse nouvelle siège section origine Curé
Métropole Notre-Dame Cathédrale Notre-Dame Les dix petites paroisses de la Cité supprimées
N. D. de Lorette inchangé Partie de St Eustache
St Ambroise Couvent des Annonciades Partie de Ste Marguerite
St Augustin (N.D. des-Victoires) Couvent des Augustins
St François-d'Assise Capucins du Marais Parties de St Paul, St Gervais et St Jean-en-Grève
St Germain-des-Près Abbatiale Partie de St Sulpice
St Thomas-d'Aquin Couvent des Dominicains Partie de St Sulpice
St Victor inchangé St Martin du cloître, St Hippolyte (supprimées), partie de St Médard

Notes et RéférencesModifier

  1. Abbé Delarc, L'Église de Paris pendant la Révolution Française, 1789-1801, Paris, Desclées de Brouwer, s. d. (ca 1900), t. 1, chapitre VII, p. 280-392. Consulter en ligne.
  2. Anonyme, Tableau des ecclésiastiques de la ville de Paris qui ont prêté le serment ordonné par le décret de l'Assemblée Nationale du 27 novembre 1790,..., Paris, Lottin imp., s.d. [1791], 24 p.
  3. M*** (Abbé Clément Bossard), Histoire du serment à Paris, suivi de la liste de ceux qui ne l'ont pas prêté,..., Paris, Chez tous les marchands de nouveautés, 1791, 215 p. Consulter sur Google books.
  4. Voir Abbé Delarc, op. cit.
  5. Deux prêtres exercent alternativement la fonction de curé suite à la réunion des deux paroisses, St Jean-le-Rond, église démolie en 1748, et Saint-Denis-du-Pas, toutes deux situées derrière le chevet de Notre-Dame. O. Delarc op. cit., p. 316.
  6. Archives parlementaires, tome 23, p. 202-205. Voir en ligne.
  7. P. Pisani, L'Église de Paris et la Révolution, Paris, Al. Picard, 1908-1911, t. 1 (1789-1792), p. 200. Consulter sur Gallica.