Otton de Bourgogne

Otton, comte d'Auxerre, duc de Bourgogne, né vers 945, mort le , fils d'Hugues le Grand, duc de France et d'Hedwige de Saxe.

Otton de Bourgogne
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjointe
Liutgarde of Chalon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Otton était le deuxième fils d'Hugues le Grand et d'Hedwige de Saxe, fille (Henri Ier) et sœur (Otton Ier) d'empereurs d', empereur germanique. Il avait pour frères et sœurs Béatrice, duchesse de Haute-Lorraine, Hugues Capet, Emma, duchesse de Normandie et Hugues Ier de Bourgogne, qui lui succèdera.

Son père lui transmit le comté d'Auxerre et le maria à l'âge de 11 ans, le , à Adélaïde/Wera, âgée de 10 à 15 ans de plus que lui et dont c'est déjà le second mariage[1], fille et héritière de Gilbert de Chalon, comte principal des Bourguignons (de 952 à 956), comte de Beaune, d'Autun, d'Avallon, de Troyes, de Dijon et de Chalon, dont il reçut les droits au duché de Bourgogne. Ce mariage avait pour but de mettre fin au conflit familial avec les Bivinides pour la suprématie dans le duché de Bourgogne.

À la mort de son beau-père, l'année suivant le mariage, Otto obtint formellement la pleine autorité sur la Bourgogne. Cependant, son propre père étant mort la même année, laissant Otton mineur, le roi Lothaire de France, profitant de sa jeunesse, voulut briser sa puissance, occupa Dijon et rattacha au royaume une partie de la Bourgogne. Il en résulta un affaiblissement constant du pouvoir ducal, car cette situation fut mise à profit par les vassaux de Bourgogne pour lutter pour une plus grande liberté. Otto ne fut reconnu comme duc de Bourgogne par le roi Lothaire qu'en 960[2].

En 958, il dut lutter contre Rodolphe, comte de Dijon, qui s'empara du château de Beaune et de sa femme. Son frère Eudes lui succéda[3].

Son règne fut bref et faible, c'est pourquoi le chroniqueur Flodoard de Reims s'est abstenu de désigner Otton sous le titre de duc[4].

RéférencesModifier

  1. Elle avait épousé en premières noces Robert Ier de Meaux, dont elle avait eu trois enfants.
  2. Maurice Chaume, Les origines du duché de Bourgogne. Première partie: Histoire politique., Dijon, Jobard, (ISBN 3-511-04440-5)
  3. « BURGUNDY DUCHY, DUKES », sur fmg.ac (consulté le 17 mars 2017)
  4. Flodoard de Reims, Chroniques féodales de 918-978. Les Sources de l'Histoire de France., Clermont-Ferrand, Paleo, (ISBN 2913944655)

SourceModifier

Christian Settipani, La préhistoire des Capétiens, 1993, (ISBN 2-9501509-3-4)