Hedwige de Saxe

Hedwige de Saxe
Description de cette image, également commentée ci-après
Détail de la Généalogie des Ottoniens, XIIe siècle.

Titre

Duchesse de Bourgogne

Prédécesseur Ermengarde de Bourgogne
Successeur Liégearde de Chalon
Biographie
Titulature Duchesse de Bourgogne
Dynastie Ottoniens
Nom de naissance Hedwige de Saxe
Naissance 910 ou 922
Décès 10 mai 965
Père Henri Ier de Saxe
Mère Mathilde
Conjoint Hugues le Grand
Enfant Béatrice
Hugues Capet
Emma
Otton
Religion Catholicisme romain

Hedwige de Saxe, appelée également Hatua ou Avoia, née entre 914 et 921 et morte en 959 ou le , est princesse de la dynastie des Ottoniens, fille cadette du roi Henri Ier de Germanie et de Sainte Mathilde. Elle est la mère de Hugues Capet, l'ancêtre de la dynastie capétienne, qui accède au trône de France en 987.

FamilleModifier

Fille de Henri l'Oiseleur († 936), duc de Saxe depuis 912, et de sa deuxième épouse Mathilde de Ringelheim († 968), la date exacte de sa naissance demeure inconnue. Elle était plus jeune que son frère Otton (912-973), futur empereur du Saint-Empire, et sa sœur Gerberge (née vers 913/914), mais plus âgé que ses frères Henri (né vers 919/922) et Brunon.

En , son père fut désigné roi de Francie orientale (Germanie). En 928, il donna sa fille aînée Gerberge en mariage au duc Gislebert de Lotharingie pour le lier à son royaume. À la mort de Henri l'Oiseleur, le , son fils Otton lui succède.

Mariage et descendantsModifier

Vers l'an 937, peu après l'arrivée au trône de son frère, Hedwige épouse Hugues le Grand, le « duc des Francs » rivalisant avec le Louis IV d'Outremer († 954), roi de Francie orientale. Le mariage a sans doute eu lieu à Mayence ou à Ingelheim. L'union conjugale scelle l'alliance entre Hugues et le roi Otton, une coalition qui a fait ses preuves lorsque le duc Gislebert de Lotharingie se révolta et et voulait se rallier à Louis IV. En 939, Gislebert a été vaincu et mourut en fuite. Devenue veuve, Gerberge épouse le roi Louis en secondes noces, établissant ainsi des bases pour un rapprochement des deux dynasties.

Du mariage de Hedwige et Hugues sont issus :

À la mort de son mari en 956, son fils Hugues Capet est encore mineur et son frère Brunon, archevêque de Cologne et duc de Lotharingie, exerce alors la tutelle à l'égard de l'enfant. Il fut également le tuteur de Lothaire, le fils héritier de Louis IV d'Outremer et de sa sœur Gerberge ; dans un position influente en France, il était fortement occupé à trouver un équilibre entre ses deux neveux. Hadwige a en première ligne soutenu les prétentions de son fils et la famille des Robertiens, et non les intérêts stratégiques de ses frères, bien qu'elle a apporté son concours à Brunon pour l'écrasement de la révolte du comte Régnier III de Hainaut en Lotharingie.

Hedwige est évoquée pour la dernière fois par le chroniqueur Flodoard de Reims en 958, une autre référence pour l'an 965 par Sigebert de Gembloux est probablement le résultat d'une erreur. On ne connaît pas l'année et le lieu de son décès. Selon l'obituaire de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, la date anniversaire de sa sépulture est le  ; le est parvenu dans la tradition saxonne.

Notes et référencesModifier