Liste des comtes de Troyes

page de liste de Wikipédia
Comte de Troyes
Image illustrative de l’article Liste des comtes de Troyes
Armes de Thibaut Ier de Champagne

Création 820
Assis sur Comté de Meaux (956-1125)
Comté d'Omois (980-1022)
Comté de Blois (1022-1125)
Comté de Chartres (1022-1125)
Premier titulaire Aleran (820-852)
Dernier titulaire Hugues Ier de Champagne (1093-1125)
Abrogation 1125

Depuis le IXe siècle, les comtes de Troyes ont été à la tête d’un ensemble territorial qui a évolué au fil des siècles, le comté de Troyes.

Ce titre de noblesse a été définitivement supprimé en 1125 après l'union des comtés de Troyes et de Meaux, au profit de la Champagne, sous le comte Thibaut II.

Premier comté de Troyes (820-956)Modifier

marié à Adélaïde Werra, comtesse de Troyes, fille de Gilbert de Chalon

Comtes de Meaux et de Troyes (956-1089)Modifier

En transférant son fief à son gendre en 956, le comte Gilbert inicie la formation de la future Champagne.

Les deux comtés furent de nouveau séparés en 1089, partagés entre les fils du comte Thibaud Ier.

Comtes herbertiensModifier

Portrait Nom Règne Autres titres Notes
  Robert Ier de Vermandois,
ou Robert Ier de Meaux
(av. 920)
956966 Comte de Meaux Fils d'Herbert II de Vermandois, il fut d'abord comte de Meaux à la mort de son père en 943 puis comte de Troyes après son mariage en 956 avec Adelaïde de Chalon, fille du comte Gilbert.
  Herbert IV de Vermandois,
Herbert III de Meaux,
ou Herbert II de Troyes,
dit Herbert le Jeune
(vers 950 – † vers 995)
966995 Comte de Meaux
Comte d'Omois
Fils du précédent, il hérite du comté de l'Omois après la mort de son oncle Herbert III vers 980.
  Étienne Ier de Vermandois, ou
Étienne Ier de Troyes
(† vers 1022)
9951022 Comte de Meaux
Comte d'Omois
Fils du précédent, il meurt sans descendance entre 1021 et 1023 et aurait désigné son cousin germain Eudes II, à la tête du puissant comté de Blois, à sa succession.

Comtes thibaldiensModifier

Portrait Nom Règne Autres titres Notes
  Eudes II de Blois,
dit Eudes le Champenois
(vers 985)
10221037 Comte de Blois
Comte de Tours
Comte de Chartres
Comte de Châteaudun
Comte de Provins
Comte de Reims
Comte de Beauvais
Comte de Sancerre
Comte de Meaux
Petit-fils de premier comte de Blois, Thibaud le Tricheur et de Liutgarde de Vermandois, il hérita des comtés de Troyes et de Meaux de son cousin et forme l’ensemble bléso-champenois pour la première fois. Également fils de Berthe de Bourgogne, il revendiqua le royaume des Deux-Bourgognes à partir de 1032, mais fut défait près de Bar-le-Duc 5 ans plus tard.
  Étienne II de Troyes
(† 1047)
10371047 Comte de Meaux Fils d'Eudes II et d'Ermengarde d'Auvergne.
  Eudes III de Champagne
(† vers 1115/1118)
1047
vers 1066
Comte de Meaux Fils d'Étienne II, la régence est d'abord assurée par son oncle Thibaud III, qui le fait vassal du comté de Blois. Eudes se révolte mais fut vaincu en en 1066.
  Thibaut III de Blois,
ou Thibaut Ier de Champagne
(vers 1019 – † )
vers 1066
1089
Comte de Blois
Comte de Tours
Comte de Chartres
Comte de Châteaudun
Comte de Provins
Comte de Sancerre
Comte de Meaux
Seigneur de Château-Thierry
Fils ainé du comte Eudes II de Blois, il hérita du domaine ligérien, mais refusa de reconnaître et de faire hommage au roi capétien Henri Ier. Ce-dernier lui « retira » définitivement le comté de Tours qu'il donne à son allié Geoffroy Martel, après la bataille de Nouy. Il reconstitua le domaine bléso-champenois de son père en se débarrassant de son neveu Eudes III de Champagne, et élève définitivement la Champagne en tant que comté. Il se maria avec une fille de l'ennemi de son père : Gersende du Maine.

À la mort de Thibaut III de Blois et Ier de Champagne, les deux comtés constituant la Champagne furent séparés entre ses fils : Étienne II de Blois, l'aîné, reçut le Comté de Meaux.

Second comté de Troyes (1089-1125)Modifier

Portrait Nom Règne Autres titres Notes
  Eudes III de Troyes
(vers 1062 – † 1093)
10891093 Fils cadet de Thibaut III de Blois et d'Adélaïde de Valois, demi-frère d'Étienne II de Blois. Meurt en 1093 sans descendance.
  Hugues Ier de Champagne
(vers 1074 – † 1126)
10931125 Comte de Vitry
Comte de Bar-sur-Aube
Frère benjamin du précédent, il s'intitule comte de Champagne 1102 à la mort de leur demi-frère aîné Étienne II ; époux de Constance, fille de Philippe Ier. En 1125, il est fait templier de l'Ordre du Temple et cède la Champagne à son neveu Thibaud II de Champagne, alias Thibaud IV de Blois.

En léguant son comté en 1125 à son neveu, Thibaud IV de Blois, la Champagne est unifiée de manière définitive.

Voir ensuite la liste des comtes de Champagne.

Vicomté de TroyesModifier

La règle de droit public carolingien imposant de nommer un vicomte en cas de pluralité de détention de charges comtales, Troyes dispose d'un vicomte, tandis que le titulaire des droits comtaux reste effectivement un membre de la Maison de Blois. Vers 1100, il s'agit de la famille de Montlhéry, sans qu'on puisse savoir si la charge (en ce temps féodalisée) est advenue à Milon de Monthléry ou à la famille de son épouse Lithuise.

Troyes devint ensuite une vicomté dépendant des comtes de Champagne.

La vicomté de Troyes se fragmente très rapidement au XIIe siècle entre les nombreux descendants de la famille de Monthléry. Le siège de la vicomté est en bordure de l'enceinte Ouest (faisant face à Sens) de la nouvelle enceinte urbaine de Troyes.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Isabelle Crété-Protin, Église et vie chrétienne dans le diocèse de Troyes du IVe au IXe siècle, p. 297-308, Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, 2002 (ISBN 978-2-85939-753-1) Extraits