Ouvrir le menu principal

Nicolas Poincaré

journaliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poincaré.
Nicolas Poincaré
Nicolas Poincaré.jpg
Nicolas Poincaré lors de la délocalisation d'Europe 1 à Mulhouse, en octobre 2011.
Biographie
Naissance
(57 ans)
Nice
Nationalité
Drapeau de la France française
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Nicolas Poincaré, né le [1] à Nice, est un journaliste français de radio et de télévision.

À la radio, il a travaillé au sein des rédactions de France Inter et de France Info comme grand reporter, mais aussi en studio, pour animer l'émission On refait le monde, sur RTL. Il entre à Europe 1 en février 2011 pour présenter la tranche d'information du soir jusqu'à juin 2017.

À la télévision, on le retrouve successivement sur TF1, France 5, Canal+, et de à , sur France 2 en tant que présentateur de l'émission Complément d'enquête.

Sommaire

BiographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Souffrant d'un problème de dysorthographie, Nicolas Poincaré arrête le lycée en première[2] et se dirige vers le journalisme, il commence sa carrière à Lyon en 1987 au sein de Radio France Lyon[3]. Il travaille ensuite au sein des rédactions de France Inter et France Info comme grand reporter. Il couvre notamment le génocide au Rwanda en 1994[4].

De 2001 à 2006, il est grand reporter pour le magazine Sept à huit diffusé sur TF1[5]. Il fait des apparitions dans les émissions de télévision Le Bateau livre sur France 5 et En aparté sur Canal+[6].

En , il rejoint RTL pour succéder à Pascale Clark à la présentation de l'émission de débat On refait le monde[5]. En septembre 2009, Christophe Hondelatte reprend la tranche 18 h - 20 h en semaine sur RTL, avec notamment l'émission On refait le monde[7].

En , Nicolas Poincaré quitte donc RTL et rejoint la matinale de la station France Info[8]. Parallèlement, il est aussi chroniqueur dans l'émission quotidienne C à vous présentée par Alessandra Sublet sur France 5 entre 19 h et 20 h[9].

En , il quitte France Info et France 5 pour animer la tranche 18 h-20 h sur Europe 1, où il succède à Nicolas Demorand, parti prendre la tête du journal Libération[10]. Parallèlement, au printemps 2009, il présente cinq numéros de La Grande Traque, une série de documentaires sur des criminels célèbres diffusés en deuxième partie de soirée sur France 2[11].

En , il succède à Benoît Duquesne dans la présentation de l'émission de France 2 Complément d'enquête[12] jusqu'à juin 2017.

Le , Nicolas Poincaré, en poste depuis 2011, se voit notifier brusquement son départ d'Europe 1[13].

FamilleModifier

 
Nicolas Poincaré, présentant un débat lors d'une émission délocalisée d'Europe soir à Hénin-Beaumont.

Nicolas Poincaré est l'arrière-petit-fils du mathématicien, physicien et philosophe français Henri Poincaré (1854-1912)[14] qui était le cousin germain du président de la République Raymond Poincaré (1860-1934)[6].

Il est le second d'une fratrie de quatre enfants. Son père, François Poincaré[15], est un ancien militaire, qui s'engage en 1944 dans l'armée du général Leclerc avant de devenir agent de la DGSE après la guerre[16]. Sa mère est femme au foyer[17]. Enfant, Nicolas Poincaré souffre d'un problème de dysorthographie qui lui fera arrêter le lycée en première[16].

Divorcé, il est le père de cinq enfants, dont quatre d'une première union (Antoine, Alice, Adèle, Clara)[17]. En 2009, il a un garçon avec l'enseignante et journaliste Géraldine Muhlmann[18].

Notes et référencesModifier

  1. (fr) Chronique de David Abiker (« Ça va mal finir ») dans Europe 1 Soir sur Europe 1 le 15 septembre 2011 à 19 h 55
  2. Dictionnaire étonnant des célébrités, de Jean-Louis Beaucarnot et Frédéric Dumoulin, First éditions, 2015, page 271.
  3. (fr) F. G.L., « Nicolas Poincaré, de Lyon à Europe 1 soir dès ce lundi », Le Progrès de Lyon,‎ (lire en ligne)
  4. (fr) Baptiste Schweitzer, « La très symbolique visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda », sur France Info,
  5. a et b (fr) Julien Mielcarek, « RTL : Nicolas Poincaré remplace Pascale Clark », sur Ozap.com,
  6. a et b (fr) « Nicolas Poincaré: l'homme qui remplace Demorand qui remplace Joffrin qui remplace... », sur teleobs.nouvelobs.com,
  7. (fr) Julien Mielcarek, « RTL : Christophe Hondelatte décroche le "18h/20h" », sur Ozap.com,
  8. (fr) Julien Mielcarek, « France Info : Nicolas Poincaré arrive à la matinale », sur Ozap.com,
  9. (fr) Marc Belpois, « On a regardé “C à vous”, sur France 5 », Télérama,‎ (lire en ligne)
  10. (fr) « Nicolas Poincaré rejoint Europe 1 le 1er mars », sur Europe 1.fr,
  11. (fr) « Nicolas Poincaré traque le passé », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  12. « Complément d'enquête pour Nicolas Poincaré », leblogtvnews.com, consulté le 18 juillet 2014
  13. « Europe 1 : Nicolas Poincaré poussé vers la sortie », sur www.ozap.com, (consulté le 10 juillet 2018).
  14. (fr) « Nicolas Poincaré à Europe 1 », Libération,‎ (lire en ligne)
  15. « Nicolas Poincaré d'Europe 1 : Son père est mort », purepeople.com, 31 août 2012
  16. a et b « Le repos du baroudeur », portrait du journaliste radio Nicolas Poincaré, d'Aude Dassonville, Télérama n° 3325, du 5 au 11 novembre 2011,page 20 à 22
  17. a et b (fr) Aude Dassonville, « Le repos du baroudeur Nicolas Poincaré », Télérama, no 3225,‎ (lire en ligne)
  18. (fr) « EXCLU: Géraldine Muhlmann, jeune maman, ne suivra pas les traces… de Rachida Dati ! », sur purepeople.com,

AnnexesModifier

BibliographieModifier