Nicolas Ier de Bersatoribus

Nicolas Ier de Bersatoribus (italien Niccolò Bersatori) mort à Aoste le est ecclésiastique piémontais qui fut évêque d'Aoste de 1283 à 1301

Nicolas Ier de Bersatoribus
Fonction
Évêque d'Aoste
-
Biographie
Décès
Activité
Parentèle

BiographieModifier

Nicolas ou Nicholaus de Bersatoribus est issu de la famille noble des Bersatori de Pignerol. Le premier document où il apparait comme évêque d'Aoste est daté du . Dans un acte du il adopte la modeste formule « Nicholaus Dei paciencia epi. aug. ». Le il assiste à Montmélian à l'entrevue entre Philippe Ier de Savoie et Guillaume de Livron l'archevêque de Vienne. Il est également présent lors d'un accord entre Béatrice de Savoie alors épouse de Gaston VII de Béarn et Humbert Ier de Viennois et son épouse la Dauphine Anne, fille de Guigues VII de Viennois.

En août 1285 il est ambassadeur du comte de Savoie dans le royaume d'Angleterre. Le il arbitre d'un litige entre le comte Amédée V de Savoie et son frère Louis Ier de Vaud. Le 30 mai de la même année il publie un statut commun pour ses chanoines avec Aymon III de Bruisson l'archevêque de Tarentaise. En 1289, il fait agrandir son palais épiscopal d'Aoste et en 1291 il y fonde une chapelle en l'honneur des Saints Nicolas de Myre, Catherine d'Alexandrie Marie-Magdeleine et du Bienheureux Boniface de Valperga. Le , il rachète pour la mense épiscopale le fief de Rhins. Le 8 mai de la même année, il publie un statut synodal et il meurt à Aoste le [1].

Notes et référencesModifier

  1. (it) Fedele Savio Gli antichi vescovi d'Italia dalle origini al 1300 descretti per regioni: Piemonte Fratelli Bocca Editore 1899 p. 107-108

BibliographieModifier

  • (it) Aimé-Pierre Frutaz, Fonti per la storia de la Valle d'Aosta « Cronotassi dei vescovi », Ed. di Storia e Letteratura, Rome, 1966. Réédition 1997 (ISBN 8886523335), p. 302-303.
  • (it) Fedele Savio Gli antichi vescovi d'Italia dalle origini al 1300 descretti per regioni: Piemonte Fratelli Bocca Editore 1898.