Diocèse d'Aoste

Diocèse d'Aoste
Diœcesis Augustana
cathédrale d'Aoste
cathédrale d'Aoste
Informations générales
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Évêque Mgr Franco Lovignana
Superficie 3 262 km2
Création du diocèse IVe siècle
Patron Grat d'Aoste
Archidiocèse métropolitain archidiocèse de Turin
Adresse Via Mgr. de Sales 3/A, 11100 Aosta
Site officiel site officiel
Statistiques
Population 127 797 hab.
Population catholique 124 043 hab.
Pourcentage de catholiques 97,1 %
Nombre de paroisses 93
Nombre de prêtres 80
Nombre de religieux 35
Nombre de religieuses 101
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse d'Aoste (en latin : dioecesis Augustana ; en italien : diocesi di Aosta) est un diocèse de l'Église catholique en Italie, suffragant de l'archidiocèse de Turin et appartenant à la région ecclésiastique du Piémont.

TerritoireModifier

Les frontières du diocèse coïncide avec celle du territoire de la région autonome à statut spécial de la Vallée d'Aoste. Il a une superficie de 3 262 km2 divisé en 93 paroisses regroupées en 5 archidiaconés[1]. L'évêché est à Aoste avec la cathédrale de l'Assomption et de saint Jean-Baptiste. Dans la même ville se trouve la collégiale de Saint-Ours.

HistoireModifier

Le premier des évêques d'Aoste documenté historiquement est Eustase. C'est le prêtre Grat, qui lui succédera, qui signe à sa place les actes du deuxième synode de Milan (451) ; après lui sont connus les évêques Grat d'Aoste qui devint plus tard patron du diocèse et Joconde.

Vers la moitié du IVe siècle, l'église d'Aoste comme l'ensemble du territoire subalpin appartenait au point de vue ecclésiastique au diocèse de Verceil dirigé par Eusèbe et suffragant de Milan, avant d'être érigé en évêché et toujours rattaché à l'archidiocèse de Milan. Son érection date du IVe siècle et est le fait soit de saint Ambroise (340-397), évêque de Milan, soit de saint Jacques, évêque légendaire de Moûtiers. Il semble toutefois que la première version soit la plus probable dans la mesure où saint Eustasius d'Aoste, premier évêque d'Aoste attesté participe au synode de Milan en 451 et que saint Jacques ne fut le 1er évêque de Tarentaise qu'en 420[2].

Au VIIIe siècle, le diocèse d'Aoste devient suffragant du diocèse de Tarentaise vers 794/811[3]. Il revient provisoirement dans l'archidiocèse de Milan en 867[4] avant d'être définitivement réintégré dans l'archevêché de Tarentaise après 969. L'évêché d'Aoste restera suffragant de cet archevêché jusqu'à sa suppression lors de la Révolution française. Au XVIIIe siècle à la suite de querelles entre le Saint-Siège et la cour de Turin le siège reste vacant pendant une douzaine d'années.

Par le sénatus-consulte organique du 24 fructidor an X (), le Sénat conservateur décrète la réunion à la France du département de la Doire et des cinq autres départements[5] de la République subalpine.

Le siège épiscopal valdôtain est supprimé par le décret du 2 pluviôse an XIII (), par lequel Jean-Baptiste Caprara supprime, en exécution de la bulle Gravissimis causis adducimur du , sept des seize diocèses en Piémont.

Il est reconstitué par lettres apostoliques et incorporé au diocèse d'Ivrée[2]. Il faut attendre 1818 et la restauration sarde pour que le diocèse d'Aoste soit rétabli et qu'il devienne suffragant de l'archidiocèse de Chambéry, Maurienne et Tarentaise. Lors de l'annexion de la Savoie, en 1860, le gouvernement français demande son détachement de Chambéry. Le pape y consent par une bulle du et en fait un suffragant de l'archidiocèse de Turin.

Exclusivement francophone jusqu'aux années 1920, le diocèse d'Aoste est aujourd'hui bilingue, les liturgies se déroulent en langue italienne et française, la quasi-totalité des chants religieux valdôtains étant seulement en français. Le chant de Noël au Val d'Aoste est la Pastorala de l'abbé Jean-Baptiste Cerlogne, en patois valdôtain.

Évêques d'AosteModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) « La Diocesi di Aosta », sur http://www.diocesiaosta.it (consulté le 5 juillet 2020)
  2. a et b Bulletin de la Société de l'histoire de France de la Société de l'histoire de France, 1848, p.147.
  3. L'érection de la province de Tarentaise se place entre 794 et 811 date à laquelle l'évêque de Tarentaise résidant à Moûtiers figure avec le titre d'archevêque au testament de Charlemagne.
  4. Cette année-là le Pape Nicolas Ier subordonne l'archevêché de Tarentaise à l'archidiocèse de Vienne
  5. Les départements du , de Marengo, de la Sesia, de la Stura et du Tanaro.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Joseph-Antoine Besson, Mémoires pour l'histoire ecclésiastiques des diocèses de Genève, Tarantaise, Aoste et Maurienne, et du décanat de Savoye, Nancy, S. Henault, , 506 p. (lire en ligne).
  • (fr) Louis Christillin, Le rite particulier et l'autonomie de l'Église valdôtaine, par les soins de Lin Colliard, Cahiers sur le particularisme valdôtain, VI, Aoste 1973
  • (fr) Albert-Marie Careggio, Le clergé valdôtain de 1900 à 1984 : notices biographiques Aoste, Imprimerie valdôtaine, 1985
  • (fr) Joseph-Auguste Duc, Histoire de l'Église d'Aoste, 10 volumes, (1901-1915)
  • (fr) Pierre-Étienne Duc Le clergé d'Aoste de 1800 a 1870 J.B. Mensio Aoste 1870.
  • (fr) Pierre-Étienne Duc Le clergé d'Aoste du XVIIIe siècle Imprimerie salésienne, 1881
  • (it) Aimé-Pierre Frutaz, Le Fonti per la storia della Valle d'Aosta, Ed. di Storia e Letteratura, Rome, 1966. Réédition 1997 (ISBN 8886523335)
  • (fr) Joseph-Marie Henry, Histoire populaire, religieuse et civile de la Vallée d'Aoste, 1929, réédition 1967.
  • (fr) Emanuela Lagnier, Corpus Musicae Hymnorum Augustanum, (MLEA XI), Aoste 1991
  • (fr) Jean-Vincent Tasso, Lettre pastorale sur le sixième centenaire de la mort du Bienheureux Emeric de Quart, évêque d'Aoste : - ; Aoste, Imprimerie Catholique 1913
  • (fr) Jean-Baptiste de Tillier, Chronologies du Duché d'Aoste, Bibliothèque du séminaire d'Aoste, par les soins de Lin Colliard, 1994
  • (it) Fedele Savio Gli antichi vescovi d'Italia dalle origini al 1300 descretti per regioni: Piemonte Fratelli Bocca Editore, 1898.
  • (fr) Ouvrage collectif, Recherches sur l'ancienne liturgie d'Aoste et les usages religieux et populaires valdôtains, 6 volumes, Aoste 1969-1976