Ne doit pas être confondu avec ngombale.

Ngomba
Ndaa, Nda'a
Pays Cameroun
Région Région de l'Ouest
Originaire de Est, Ouest et Région du Sud (Cameroun)
Nombre de locuteurs 63 000 (1999)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 jgo
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF jgo
Linguasphere 99-AGE-dd
Glottolog ngom1272

Le ngomba (ou bamileke-ngomba, ndaa, nda’a) est l'une des onze langues bamiléké parlée au Cameroun.

LocalisationModifier

Le ngomba est parlé dans cinq villages au sud-est de Mbouda dans le département de Bamboutos[1],[2].

DialectesModifier

Il existe cinq dialectes correspondants au cinq villages (Babete ou Bamete, Bamendjinda, Bamendjo, Bamenkumbo, Bamesso). Les locuteurs des différents dialectes semblent bien se comprendre entre eux, les dialectes de Bamendjinda, Bamesso et Bamenkumbo sont les plus similaires[1].

ÉcritureModifier

Alphabet ngomba[3]
Majuscules A B C D Ɛ F G H I J K L M N Ŋ Ɔ P Pf S Sh T Ts U Ʉ Ʉ̈ V W Y Z
Minuscules a b c d ɛ f g h i j k l m n ŋ ɔ p pf s sh t ts u ʉ ʉ̈ v w y z

En ngomba, l'apostrophe droite « saltillo » ‹ ꞌ › est préférée à l'apostrophe courbe ‹ ʼ ›[3] — l’alphabet général des langues camerounaises ne précise pas quel caractère représente ce graphème.

Les tons sont indiqués à l’aide de diacritiques sur les voyelles :

  • le ton haut est indiqué avec l’accent aigu : ‹ á ɛ́ í ɔ́ ú ʉ́ › ;
  • le ton montant est indiqué avec l’antiflexe : ‹ ǎ ɛ̌ ǐ ɔ̌ ǔ ʉ̌ › ;
  • le ton tombant est indiqué avec l’accent circonflexe : ‹ â ɛ̂ î ɔ̂ û ʉ̂ › ;
  • le ton bas est indiqué par l’absence de diacritique.

UtilisationModifier

Le ngomba est utilisé dans tous les domaines par 63 000 personnes de tous âges en 1999, notamment de manière informelle dans l'éducation. Ses locuteurs utilisent aussi le pidgin camerounais, le français, le medumba et le ngiemboon. Il est utilisé en tant que langue seconde par les locuteurs du ngombale[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Ethnologue [jgo].
  2. (en) « Central Cameroon », sur ethnologue.com (no 155, au sud-ouest).
  3. a et b Satre 1998.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier