Misy-sur-Yonne

commune française du département de Seine-et-Marne

Misy-sur-Yonne
Misy-sur-Yonne
Mairie-école de Misy-sur-Yonne.
Blason de Misy-sur-Yonne
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Montereau
Maire
Mandat
Monique Jacquier
2020-2026
Code postal 77130
Code commune 77293
Démographie
Gentilé Misyciens
Population
municipale
978 hab. (2017 en diminution de 0,81 % par rapport à 2012)
Densité 156 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 36″ nord, 3° 05′ 31″ est
Altitude Min. 53 m
Max. 104 m
Superficie 6,25 km2
Élections
Départementales Canton de Montereau-Fault-Yonne
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Misy-sur-Yonne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Misy-sur-Yonne

Misy-sur-Yonne est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Misyciens.

Avec 164 résidences secondaires pour 509 logements, Misy-sur-Yonne arrive à la troisième place du département, des communes ayant le plus de résidences secondaires (32,22 %).

GéographieModifier

LocalisationModifier

La ville de Misy-sur-Yonne est une commune de Seine-et-Marne qui se trouve à la limite de la région Bourgogne-Franche-Comté. C'est la dernière commune de l'Île-de-France située en amont de l'Yonne, à environ 12,9 kilomètres à l’est de Montereau-Fault-Yonne [1].

Communes limitrophesModifier

  Marolles-sur-Seine La Tombe Gravon  
Barbey N Vinneuf
(Yonne)
O    Misy-sur-Yonne    E
S
Villeneuve-la-Guyard
(Yonne)
Villeblevin (Yonne)

Géologie et reliefModifier

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[2].

HydrographieModifier

Le système hydrographique de la commune se compose d'un seul cours d'eau référencé : l’Yonne, longue de 292,34 km[3], principal affluent gauche de la Seine.

Sa longueur linéaire globale sur la commune est de 2,25 km[4].

ClimatModifier

Misy-sur-Yonne, comme tout le département, connaît un régime climatique tempéré, de type atlantique.

Voies de communication et transportsModifier

TransportsModifier

La commune est desservie par la ligne d’autocars  No Eb (La Brosse-MontceauxMontereau-Fault-Yonne) du réseau de cars Transdev[5]

UrbanismeModifier

Lieux-dits, écarts et quartiersModifier

La commune compte 31 lieux-dits administratifs[Note 1] répertoriés[6].

Occupation des solsModifier

En 2018[7], le territoire de la commune se répartit[Note 2] en 60,8 % de terres arables, 11,5 % de zones agricoles hétérogènes[Note 3], 8,4 % de zones industrielles commercialisées et réseaux de communication, 8,2 % de zones urbanisées, 7,1 % d’eaux continentales[Note 4] et 4 % d’espaces verts artificialisés non agricoles[4],[8].

LogementModifier

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 550 dont 95,5 % de maisons et 2,7 % d’appartements.

Parmi ces logements, 66,1 % étaient des résidences principales, 25 % des résidences secondaires et 8,9 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 86,6 % contre 11,2 % de locataires[9],[Note 5], dont 0,5 % de logements HLM loués vides (logements sociaux)[Note 6] et, 2,2 % logés gratuitement.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Mirei au XIe siècle[10] ; Le fief des Marestz en 1587[11] ; Quedam villula que dicitur Miriacus en 1165[12] ; Ecclesia Sancti Martini de Miri en 1173[13] ; Misiacum en 1189[14] ; Meri vers 1201[15] ; Miri en 1206[16] ; Miriacum en 1217[16] ; Myri juxta Barbez en 1265[17] ; Miry super Yonam en 1276[18] ; Miry sur Yonne en 1413[19] ; Miry en 1415 (Archives du château de Misy) ; Misy en l'an IX[10].

HistoireModifier

 
Chapelle Saint-André
  • Présence d'occupation humaine depuis le néolithique. La commune est mentionnée dès le XIe siècle sous le nom de mirei.
  • 1971 marque la fin de l'exploitation d'une importante carrière, qui devient, sous l'impulsion de la Caisse des Dépôts et Consignation, un parc résidentiel de loisir pour une clientèle cherchant une hébergement de week-end pas trop éloigné de la capitale. Ainsi se crée le parc "les forestières du lac", système original où chaque acquéreur d'un lot (chalet + un peu de terrain) devient également copropriétaire des surfaces et équipements communs.
 
Château d'eau de Misy-sur-Yonne.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Guy Jacquier    
mars 2008   Monique Jacquier    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[21].

En 2017, la commune comptait 978 habitants[Note 7], en diminution de 0,81 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
556523598637658652700744742
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
678684640612552494472424428
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
415422412369372391372363352
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
301335409404515749917974982
2017 - - - - - - - -
978--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Personnalités liées à la communeModifier

 
Église Saint-Martin de Misy

Jean-Pierre Norblin de La Gourdaine (1740-1830), peintre né à Misy-sur-Yonne (Misy-Fault-Yonne) ; il a vécu une grande partie de sa vie en Pologne.

Lieux et monumentsModifier

 
Chapelle Saint-André de Misy-sur-Yonne.

ÉvénementsModifier

CultureModifier

  • Musée de la maréchalerie et du charron.

SportsModifier

JumelagesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  2. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  3. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  4. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  5. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  6. Voir la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU).
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. « Localisation de Misy-sur-Yonne, » sur Géoportail (consulté le 19 avril 2020).
  2. « Plan séisme consulté le 18 avril 2020 »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - L’Yonne (F3--0200) » (consulté le 18 avril 2020)
  4. a et b 77293 Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 15 mars 2019
  5. Transdev, ligne Eb
  6. Site territoires-fr.fr consulté le 14 mars 2019 sous le code commune 77293.
  7. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  8. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  9. Statistiques officielles de l‘INSEE, consulté en avril 2020
  10. a et b Archives nationales, P 1651, n° 1700.
  11. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 366.
  12. D'Achery, Spicil., II, p. 554.
  13. Dom Marrier, p. 307.
  14. Archives de l'Yonne, G 1490.
  15. Longnon, I, p. 100.
  16. a et b Archives nationales, LL 1450a, fol. 166.
  17. Arch. hosp. Provins, H.-D. 4.
  18. Arch. hosp. Provins, B 57.
  19. Arch. Yonne, G 1316.
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.