Mistissini (municipalité de village cri)

municipalité de village cri du Québec (Canada)

Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Mistissini (municipalité de village cri)
Drapeau de Mistissiniᒥᔅᑎᓯᓃ
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Nord-du-Québec
Statut municipal Village cri (Terre 1-B)[1]
Chef Richard Shepacio[2]
Constitution
Démographie
Gentilé Mistisiniiw-iijuw
Population hab. ()
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 25′ 11″ nord, 73° 52′ 16″ ouest
Superficie 51 910 ha = 519,1 km2
Divers
Code géographique 99030
Localisation
Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/canada]]
[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/canada|280px|Voir sur la carte administrative de la zone canada|class=noviewer]]
City locator 14.svg
Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec
Voir sur la carte administrative de la zone Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec
Voir sur la carte topographique de la zone Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Mistissini (en cri : ᒥᔅᑎᓯᓃ, « grosse roche »[3]) est une municipalité de village cri située dans le territoire d'Eeyou Istchee, dans le Nord-du-Québec, au Québec. Avec la terre réservée crie du même nom, elle constitue le siège de la Nation crie de Mistissini.

Elle est située au sud du lac Mistassini, le plus grand lac naturel du Québec, à 90 km au nord-est de la ville de Chibougamau. Selon la légende crie, l'esprit d'un sorcier habite dans la roche qui a donné son nom au lac[4].

DescriptionModifier

Le village de Mistissini dispose de représentants au Gouvernement de la nation crie et au Grand Conseil des Cris. La superficie du territoire du village (terres de catégorie I selon la Convention de la Baie-James et du Nord québécois) s'élève à 1 380 km2.

Comme plusieurs autres entités autochtones, le village de Mistissini se compose d'une terre réservée de catégorie IA (voir Mistissini (terre réservée crie)), de juridiction fédérale ainsi que d'une municipalité de village cri de catégorie IB, de juridiction provinciale.

La population cumulée des deux territoires est comptabilisée sur le territoire de catégorie IA et celle-ci est d'environ 3 000 Cris[5].

Mistissini abrite également le siège social de la Commission scolaire crie, l'organisme public chargé d'offrir des services d'éducation sur le territoire d'Eeyou Istchee.

GéographieModifier

 
Dans le territoire de Eeyou Istchee

Le village est situé sur la presqu’île de Watso en forme de grand C (ouvert vers le nord-est) rattachée à la rive est, formant la rive nord-est de la baie du Poste (lac Mistassini), barrant la sortie de cette baie et comportant le village de Mistissini au nord-ouest. Une route relie cette presqu'île à la route 167, qui à son tour relie la région au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le village est situé à l'embouchure de la baie du Poste (lac Mistassini) et dans la partie sud de la baie Abatagouche.

Plus précisément, le territoire de la municipalité de village cri est constitué de deux sections non contiguës qui ceinturent le territoire de la terre réservée crie de Mistissini. La municipalité de village cri ne dispose d'aucune infrastructure publique ni habitation permanente. La section la plus septentrionale forme un carré situé au nord-est de la terre réservée crie et à l'ouest de la route 167 entre ses kilomètres 350 et 358. La section la plus méridionale est plus étendue et est située au sud-ouest de la terre réservée crie et au sud du lac Mistassini.

Municipalités limitrophesModifier

  Territoire non organisé 99914 Mistissini (terre réservée crie),
Eeyou Istchee Baie-James
 
Territoire non organisé 99914 N Territoire non organisé 99914
O    Mistissini (municipalité de village cri)    E
S
Mistissini (terre réservée crie),
Eeyou Istchee Baie-James

HistoireModifier

Les Cris ont vécu dans le secteur de la ligne de partage des eaux de la rivière Rupert et autour du lac Mistassini depuis des siècles. Les explorateurs et commerçants français y entrèrent au XVIIe siècle. Durant la seconde moitié de ce siècle, un poste de traite a été établi sur le lac Mistassini. Sa position a changé de temps en temps jusqu'à ce que la compagnie de la Baie d'Hudson l'établisse à l'emplacement actuel du village.

Le poste de traite fut approvisionné par une brigade à canoë du fort de Rupert (aujourd'hui Waskaganish) remontant la rivière Rupert ou par Neoskweskau (un ancien lieu cri) sur la rivière Eastmain. L'itinéraire du voyage s'est déplacé au sud - d'abord par Oskelaneo quand le chemin de fer a été construit en 1910, et plus tard par la région du Lac Saint-Jean. La route a atteint Mistissini en 1970.

À travers le temps, Mistissini et les divers postes du secteur ont été désignés : Maison Dorval, Patagoosh, Abatagoushe, Mistassini, et Baie-du-Poste.

LanguesModifier

À Mistissini, selon l'Institut de la statistique du Québec, la langue la plus parlée le plus souvent à la maison en 2011[6] sur une population de 3 405 habitants, est le cri à 85,76%, le français à 2,35% et l'anglais à 10,87%.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Toute la population est comptabilisée sur la terre réservée crie, de juridiction fédérale
  2. « Mistissini - Organisation », Répertoire des municipalités, Affaires municipales, Régions et Occupation du Territoire, Gouvernement du Québec,
  3. Toponymie : Mistissini
  4. Hubert Mansion et Anais Cosset, Mistissini, terre des Cris., Montréal, Cornac, , 198 p. (ISBN 978-2-89529-148-0)
  5. Recensement 2006 : Mistissini
  6. Institut de la statistique du Québec. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison, municipalités et TE du Nord-du-Québec et ensemble du Québec, 2011

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier