Eeyou Istchee

territoire équivalent du Québec (Canada)
Eeyou Istchee
Quebec MRC Eeyou Istchee location map.svg
Géographie
Pays
Province
Région administrative
Superficie
5 366,33 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
16 858 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
3,1 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Site web

Eeyou Istchee (en cri : ᐄᔨᔫ ᐊᔅᒌ, « La terre du peuple ») est un territoire équivalent situé dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec. Il s'agit de la portion du territoire québécois réservé à la nation autochtone des Cris de l'Est.

Il est représenté par le Grand Conseil des Cris.

DescriptionModifier

Le territoire eeyou comprend plusieurs communautés éparses principalement enclavées dans la municipalité d'Eeyou Istchee Baie-James, mais n'en fait pas partie. La superficie totale de ces communautés est de 5 586 km2. Il y avait une population totale de 17 141 personnes au recensement canadien de 2016. Sa plus grande communauté est Chisasibi, sur la rive sud de rivière La Grande, près de la rive nord-est de la baie James.

Eeyou Istchee fut créé le [1]. Son territoire avait auparavant appartenu à la Jamésie.

Eeyou Istchee comprend également la terre réservée Whapmagoostui et le village cri du même nom. Ce sont les seules municipalités du Québec au nord du 55e parallèle qui sont au Nunavik mais qui n'appartiennent pas à Kativik.

Avec la Jamésie et Kativik, ils forment la région et la division de recensement du Nord-du-Québec.

GéographieModifier

Le territoire d'Eeyou Istchee est constitué des terres de catégorie IA et IB établies par la Convention de la Baie-James et du Nord québécois et se trouve à être administré par le Gouvernement de la nation crie. Il est composé de neuf terres réservées cries et de huit municipalités de village cri qui circonscrivent huit de ces terres réservées.

Il est à noter que, malgré leur nom, c'est sur le territoire des terres réservées cries que se trouvent les zones urbanisées des villages d'Eeyou Istchee. Les municipalités de village cri ne sont dotées d'aucune infrastructure publique permanente.

Les terres réservées cries et les municipalités de village cri d'Eeyou Istchee du même nom sont :

Entités territoriales d'Eeyou Istchee
Terre réservée crie Municipalité de village cri
Chisasibi Chisasibi
Eastmain Eastmain
Oujé-Bougoumou aucune
Mistissini Mistissini
Nemaska Nemaska
Waskaganish Waskaganish
Waswanipi Waswanipi
Wemindji Wemindji
Whapmagoostui Whapmagoostui

LanguesModifier

À Eeyou Istchee, selon l'Institut de la statistique du Québec, la langue la plus parlée le plus souvent à la maison en 2011[2] sur une population de 16 320 habitants, est le cri de l'Est à 84,83 %, l'anglais à 11,37 % et le français à 2,39 %.

Projets miniersModifier

En 2014, le Gouvernement du Québec organise une série d’audiences publiques afin de décider s’il faut permettre aux sociétés minières de commencer à extraire l’uranium des gisements d’Eeyou Istchee et d’autres régions du Québec[3].

Notes et référencesModifier

  1. Modifications aux municipalités du Québec, novembre 2007, Institut de la Statistique du Québec
  2. Institut de la statistique du Québec. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison, municipalités et TE du Nord-du-Québec et ensemble du Québec, 2011
  3. http://www.creehealth.org/fr/news/community-stories/extraction-mini%C3%A8re-d%E2%80%99uranium-%C3%A0-eeyou-istchee

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier