Alberto Oliart

personnalité politique espagnole

Alberto Oliart
Illustration.
Alberto Oliart, en .
Fonctions
Ministre espagnol de la Défense

(1 an, 9 mois et 5 jours)
Président du gouvernement Leopoldo Calvo-Sotelo
Gouvernement Calvo-Sotelo
Prédécesseur Agustín Rodríguez Sahagún
Successeur Narcís Serra
Ministre de la Santé et de la Sécurité sociale

(5 mois et 17 jours)
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez III
Prédécesseur Juan Rovira Tarazona
Successeur Jesús Sancho Rof
Député aux Cortes Generales

(3 ans, 5 mois et 18 jours)
Élection
Circonscription Badajoz
Législature Ire
Groupe politique Centriste
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie

(7 mois et 20 jours)
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez II
Prédécesseur Carlos Pérez de Bricio
Successeur Agustín Rodríguez Sahagún
Biographie
Nom de naissance Alberto Carlos Oliart Saussol
Date de naissance
Lieu de naissance Mérida (Espagne)
Date de décès (à 92 ans)
Lieu de décès Madrid (Espagne)
Nationalité Espagnol
Parti politique UCD
Diplômé de université de Barcelone
Profession Avocat de l'État

Alberto Oliart
Ministres de la Défense d'Espagne
Ministres de la Santé d'Espagne
Ministres de l'Industrie d'Espagne

Alberto Carlos Oliart Saussol, né le à Mérida et mort le à Madrid, est un homme politique espagnol.

BiographieModifier

Vie professionnelleModifier

Alberto Oliart obtient en une licence en droit à l'université de Barcelone, en Espagne. Il passe avec succès le concours du corps supérieur des avocats de l'État, trois ans plus tard. Affecté à Ciudad Real, il est muté en à la direction générale du Contentieux du ministère de la Justice.

Il est nommé chef du cabinet technique du sous-secrétaire des Finances en , puis directeur administratif et financier de Renfe deux ans après. Il est promu secrétaire général en . En , il devient avocat de l'État près le Tribunal suprême.

Il rejoint finalement le secteur privé en , comme directeur général de Banco Hispano Americano.

Vie politiqueModifier

Le , Alberto Oliart est nommé à 48 ans ministre de l'Industrie et de l'Énergie dans le deuxième gouvernement du centriste Adolfo Suárez. Débarqué lors du remaniement ministériel du , il est élu député de la Badajoz lors des élections législatives du sur la liste de l'Union du centre démocratique (UCD), dont il n'est pas encore membre.

Il retrouve des fonctions exécutives lors du remaniement du , devenant ministre de la Santé et de la Sécurité sociale au sein du troisième cabinet Suárez. Il adhère à l'UCD trois mois plus tard.

Après que Leopoldo Calvo-Sotelo est devenu président du gouvernement, il nomme Oliart ministre de la Défense dans son exécutif le . Il échoue à se faire réélire député au cours des élections du et quitte le gouvernement peu après.

Après le gouvernementModifier

Il abandonne alors la vie politique et exerce le métier d'avocat.

Il est désigné le président de la Corporation Radiotélévision espagnole (RTVE) par les Cortes Generales à la suite d'un accord entre le Parti socialiste ouvrier espagnol et le Parti populaire et prend ses fonctions le surlendemain. Il démissionne le , après que la presse a révélé qu'il a accordé un marché public à une entreprise dirigée par l'un de ses fils[1].

Alberto Oliart meurt le à Madrid[2].

Notes et référencesModifier

  1. (es) Rosario Gómez, « Oliart deja RTVE en el desconcierto », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Muere Alberto Oliart, expresidente de RTVE y exministro de Defensa

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier