Minardi M188

monoplace de Formule 1
Minardi M188
Minardi M188B

Présentation
Équipe Lois Minardi Team
Minardi F1 Team
Constructeur Scuderia Minardi
Année du modèle 1988-1989
Concepteurs Giacomo Caliri
Aldo Costa
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Doubles triangles, tirants
Suspension arrière Doubles triangles, tirants
Nom du moteur Ford-Cosworth DFZ
Cylindrée 3 494 cm³
585 ch à 11 000 tr/min
Configuration Moteur V8 à 90°
Position du moteur Arrière longitudinale
Boîte de vitesses Minardi manuelle
Nombre de rapports 5 + marche arrière
Poids 506 kg
Dimensions Empattement : 2 690 mm
Voie avant : 1 812 mm
Voie arrière : 1 661 mm
Carburant Agip
Pneumatiques Goodyear (1988)
Pirelli (1989)
Histoire en compétition
Pilotes 1988
23. Adrián Campos
23. Pierluigi Martini
24. Luis Pérez-Sala

1989
23. Pierluigi Martini
24. Luis Pérez-Sala
Début Grand Prix automobile du Brésil 1988
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
19000
Championnat constructeur 1988 : 10e avec 1 point
1989 : 11e avec 6 points

Chronologie des modèles (1988-1989)

La Minardi M188 est la monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Minardi dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1988. Elle est pilotée par l'Espagnol Adrián Campos, remplacé par l'Italien Pierluigi Martini, et l'Espagnol Luis Pérez-Sala. Mue par un moteur V8 Ford-Cosworth DFZ, elle est chaussée de pneumatiques Goodyear.

La M188 est également engagée dans une version B pour les trois premières manches du championnat du monde de Formule 1 1989, le temps que la Minardi M189 soit mise au point ; elle est confiée à Martini et Pérez-Sala. Elle est alors équipée de pneumatiques Pirelli.

HistoriqueModifier

Saison 1988Modifier

Après un début de saison 1988 lors duquel Adrián Campos, régulièrement non-qualifié en course, est largement dominé par Luis Pérez-Sala, Giancarlo Minardi le remplace par l'Italien Pierluigi Martini à partir du Grand Prix de Détroit[1]. Lois, le commanditaire principal de l'écurie et de Campos, préfère alors investir dans la carrière de Pérez-Sala, tandis que Martini apporte le soutien du cigarettier Camel[2].

Lors de la manche américaine, Martini, qui fait son retour au sein de la Scuderia Minardi après trois ans d'absences, réussit la meilleure performance de la saison pour la petite écurie italienne : élancé depuis la seizième place sur la grille de départ, l'Italien termine sixième, marquant ainsi le premier point de l'histoire de Minardi en Formule 1 depuis son arrivée en 1985[3],[4].

À l'issue de la saison, Minardi se classe dixième du championnat du monde des constructeurs avec un point, marqué par Pierluigi Martini, dix-septième du championnat du monde des pilotes[5].

Saison 1989Modifier

Le temps que la Minardi M189 soit opérationnelle, la M188B, qui n'est qu'une version adaptée à la réglementation en vigueur de la M188, est engagée pour les trois premières manches du championnat du monde de Formule 1 1989. À son volant, Pierluigi Martini et Luis Pérez-Sala abandonnent systématiquement, le plus souvent en raison de problèmes de fiabilité dus au moteur V8 Ford-Cosworth DFZ. La M189 est introduite à partir du Grand Prix du Mexique[6].

Minardi M188 SubaruModifier

En 1989, le constructeur japonais Subaru, désireux d'intégrer la Formule 1 en tant que motoriste, acquiert un moteur équipé de douze cylindres à plat, développé par Motori Moderni, dont le patron, Carlo Chiti, demande à Minardi de le tester. L'écurie italienne adapte alors sa M188 à ce nouveau bloc et conçoit une boîte de vitesses transversale. Subaru finance l'intégralité des tests, menés par Paolo Barilla, Gianni Morbidelli et Pierluigi Martini sur le circuit de Misano, à partir de mai 1989. Néanmoins au bout de sept séances d'essais, Minardi, déçue par les faibles performances du moteur Subaru, qui affiche un surpoids de 112 kilogrammes par rapport au moteur Ford-Cosworth DFZ, met fin à ces tests[7],[8].

Engagement hors-championnat du mondeModifier

En décembre 1988, la Minardi M188 est engagée au Trofeo Indoor di Formula 1, une épreuve d'exhibition organisée en marge du Motor Show de Bologne, une exposition internationale reconnue par l'Organisation internationale des constructeurs automobiles qui se tient dans les salons de la foire de Bologne[9]. Bien que l'épreuve soit baptisée indoor, la piste, d'une longueur de 1 360 mètres, est située à l'extérieur des locaux de l'exposition[10]. Seules des écuries italiennes prennent part à l'édition inaugurale de cette « compétition-spectacle » qui leur permet de se présenter devant leur public national et est un moyen pour les directeurs d'écurie de nouer des contacts avec d'éventuels partenaires financiers pour compléter leur budget pour la saison à venir[10].

La Scuderia Minardi engage deux monoplaces M188 confiées à ses pilotes titulaires en championnat du monde, Pierluigi Martini et Luis Pérez-Sala, le seul pilote non italien engagé[11],[12]. Nicola Larini, pilote titulaire chez Osella conduit une FA1L. La Scuderia Italia engage, sur Dallara 188, son titulaire Alex Caffi[13],[14]. First Racing, la seule écurie qui ne dispute pas le championnat du monde de Formule 1 mais le championnat intercontinental de Formule 3000 confie sa monoplace à Gabriele Tarquini, qui pilotait en Formule 1 pour Coloni[15]. Eurobrun, qui s'est séparée de ses deux pilotes à l'issue de la saison régulière, fait appel à Fabrizio Barbazza, qui n'a encore jamais piloté de monoplace de Formule 1 mais courait en CART aux États-Unis et en Formula Nippon au Japon[16].

Lors des essais libres du 7 décembre, Luis Pérez-Sala réalise le deuxième temps, en 57 s 17, à trois centièmes de seconde du meilleur temps établi par Alex Caffi, tandis que Pierluigi Martini n'effectue aucun temps, ayant brisé sa suspension. Lors du warm-up (une session d'échauffement) du 8 décembre, à laquelle ne participent que deux pilotes, l'Italien réalise le deuxième temps en 59 s 21, à 73 centièmes de seconde de Caffi. La compétition se tient le 8 décembre, et comporte trois manches. Luis Pérez-Sala remporte la compétition après avoir battu Fabrizio Barbazza et Nicola Larini lors des deux premières manches, puis Alex Caffi en finale. De son côté, Pierluigi Martini s'incline face à Caffi en demi-finales après avoir battu Gabriele Tarquini lors de la première manche[10],[17].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés des Minardi M188 et M188B en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1988 Lois Minardi Team Ford-Cosworth
DFZ V8
Goodyear BRÉ SMR MON MEX CAN DET FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 1 10e
Adrián Campos Abd 16e Nq Nq Nq
Pierluigi Martini 6e 15e 15e Nq Abd Nq Abd Abd Abd 13e 7e
Luis Pérez-Sala Abd 11e Abd 11e 13e Abd Abd Abd Nq 10e Abd Abd 8e 12e 15e Abd
1989 Minardi F1 Team Ford-Cosworth
DFZ V8
Pirelli BRÉ SMR MON MEX USA CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 6* 11e
Pierluigi Martini Abd Abd Abd
Luis Pérez-Sala Abd Abd Abd

Légende : ici

Résultats du Trofeo Indoor di Formula 1Modifier

  Quarts de finale Demi-finales Finale
                             
Scuderia Italia    Alex Caffi vainqueur  
Osella    Nicola Larini repêché  
  Scuderia Italia    Alex Caffi vainqueur  
  Scuderia Minardi    Pierluigi Martini éliminé  
Scuderia Minardi    Pierluigi Martini vainqueur
First Racing    Gabriele Tarquini éliminé  
  Scuderia Minardi    Luis Pérez-Sala vainqueur
  Scuderia Italia    Alex Caffi finaliste
Scuderia Minardi    Luis Pérez-Sala vainqueur  
Eurobrun    Fabrizio Barbazza éliminé  
  Scuderia Minardi    Luis Pérez-Sala vainqueur
  Osella    Nicola Larini éliminé  

Notes et référencesModifier

  1. « Canada 1988 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le )
  2. « Détroit 1988 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le )
  3. « Détroit 1988 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le )
  4. « Détroit 1988 - Classement », sur statsf1.com (consulté le )
  5. « Classements du championnat 1988 », sur statsf1.com (consulté le )
  6. « Minardi M188B », sur statsf1.com (consulté le )
  7. « Motori Moderni », sur f1minardi.free.fr (consulté le )
  8. « Minardi M188 Subaru », sur statsf1.com (consulté le )
  9. (it) « Motorshow », sur motorshow.it (consulté le )
  10. a b et c (en) « Bologna Sprint », sur silhouet.com (consulté le )
  11. « Pierluigi Martini », sur statsf1.com (consulté le )
  12. « Luis Pérez-Sala », sur statsf1.com (consulté le )
  13. « Nicola Larini », sur statsf1.com (consulté le )
  14. « Alex Caffi », sur statsf1.com (consulté le )
  15. « Gabriele Tarquini », sur statsf1.com (consulté le )
  16. « Fabrizio Barbazza », sur statsf1.com (consulté le )
  17. (de) « Trofeo Indoor », sur motorsport-magazin.com (consulté le )