Minardi M189

Minardi M189
Minardi M189
Pierluigi Martini et la Minardi M189 lors de l'Adelaide Motorsport Festival 2016
Présentation
Équipe Minardi F1 Team
SCM Minardi Team
Constructeur Scuderia Minardi
Année du modèle 1989-1990
Concepteurs Aldo Costa
Nigel Cowperthwaite
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Nom du moteur Ford-Cosworth DFZ
Cylindrée 3 494 cm³
585 ch à 11 000 tr/min
Configuration Moteur V8 à 90°
Position du moteur Arrière longitudinale
Boîte de vitesses Minardi manuelle
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Dimensions Empattement : 2 927 mm
Voie avant : 1 800 mm
Voie arrière : 1 640 mm
Carburant Agip
Pneumatiques Pirelli
Histoire en compétition
Pilotes 1989
23. Pierluigi Martini
23. Paolo Barilla
24. Luis Pérez-Sala

1990
23. Pierluigi Martini
24. Paolo Barilla
Début Grand Prix automobile du Mexique 1989
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
15000
Championnat constructeur 1989 : 11e avec 6 points
Championnat pilote 1989 :
Pierluigi Martini : 15e
Luis Pérez-Sala : 28e

Chronologie des modèles (1989-1990)

La Minardi M189 est la monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Minardi dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1989, à partir du Grand Prix du Mexique, quatrième manche de la saison. Elle est pilotée par l'Italien Pierluigi Martini, remplacé pour un Grand Prix par son compatriote Paolo Barilla, et l'Espagnol Luis Pérez-Sala, qui effectuent leur deuxième saison consécutive au sein de l'écurie italienne.

La M189 est également engagée pour les deux premières manches du championnat du monde de Formule 1 1990, le temps que la Minardi M190 soit mise au point ; elle est confiée à Martini et Barilla.

HistoriqueModifier

Saison 1989Modifier

La Minardi M189 est engagée à partir de la quatrième épreuve de la saison 1989, au Grand Prix du Mexique. Elle se distingue de sa devancière, la M188B, par une coque très resserrée et un réservoir situé derrière le pilote. Afin d'éviter les turbulences aérodynamiques, les pontons sont très bas. Enfin, les amortisseurs sont situés sous le pilote, en position basse. Pour sa première prestation, la M189 n'est pas au point puisque les mécaniciens de l'écurie sont obligés de découper la carrosserie pour assurer le refroidissement du moteur. Si Luis Pérez-Sala échoue à se qualifier, Pierluigi Martini abandonne à la suite de la casse de son bloc Ford-Cosworth[1],[2].

Il faut attendre le Grand Prix de Grande-Bretagne pour voir une M189 terminer une course, puisque Martini et Pérez-Sala franchissent l'arrivée en cinquième et sixième positions, marquant les premiers points de Minardi de cette saison[3]. Lors de la manche suivante, en Allemagne, l'Espagnol ne se qualifie pas à cause de problèmes d'alternateur récurrents, tandis que Martini, qualifié treizième, termine neuvième[4],[5].

En fin de saison, les pilotes Minardi, en particulier Pierluigi Martini, se distinguent par leurs performances en qualifications, permises par la qualité des pneumatiques Pirelli : au Portugal, l'Italien et Pérez-Sala prennent les cinquième et neuvième places sur la grille de départ. En course, Martini se bat en tête de peloton et profite des arrêts aux stands pour hisser sa Minardi en première position au quarantième tour de l'épreuve, avant d'observer lui-même un changement de pneumatiques lors du tour suivant. L'Italien marque finalement les points de la cinquième place, et surtout, permet à son équipe de mener pour l'unique fois de son histoire la tête d'un Grand Prix, pendant un seul tour[6],[7],[8].

En Espagne, Martini se qualifie en quatrième position, mais abandonne au vingt-huitième tour de la course après avoir escaladé un vibreur et que son moteur ait calé après que sa monoplace soit parti en tête-à-queue[9],[10]. En outre, Martini est victime d'une chute dans son garage à l'issue de ce Grand Prix. Souffrant d'une côté fracturée et d'une autre fêlée, il cède son baquet à Paolo Barilla pour le Grand Prix du Japon[11].

Finalement, Martini revient pour la dernière manche disputée en Australie : parti troisième, alors que son équipier échoue à se qualifier, il termine dixième de la course[12],[13].

Au terme de cette saison, la Scuderia Minardi se classe onzième du championnat du monde des constructeurs avec 6 points. Pierluigi Martini est quinzième du championnat du monde des pilotes avec 5 points et Luis Pérez-Sala est vingt-huitième avec 1 point[14].

Saison 1990Modifier

Pour 1990, Luis Pérez-Sala, faute de résultats satisfaisants et largement dominé par Martini, est limogé et remplacé par Paolo Barilla. La M189 est engagée pour les deux premières manches de la saison en attendant la mise au point de la nouvelle M190 prévue pour la troisième épreuve du championnat, à Saint-Marin[15]. La M189 se distingue lors de la première manche, aux États-Unis, puisque Martini réalise la meilleure qualification de l'histoire de Minardi en obtenant la deuxième place sur la grille de départ, à seulement 77 millièmes de secondes de la pole position établie par Gerhard Berger (McLaren)[16],[17].

Engagement hors-championnat du mondeModifier

Les 2 et 3 décembre 1989, la M189 est engagée au Trofeo Indoor di Formula 1, une épreuve d'exhibition organisée en marge du Motor Show de Bologne, une exposition internationale reconnue par l'Organisation internationale des constructeurs automobiles qui se tient dans les salons de la foire de Bologne[18]. Bien que l'épreuve soit baptisée indoor, la piste, d'une longueur de 1 299 mètres, est située à l'extérieur des locaux de l'exposition[19]. Seules des écuries italiennes prennent part à la deuxième édition de cette « compétition-spectacle » qui leur permet de se présenter devant leur public national et est un moyen pour les directeurs d'écurie de nouer des contacts avec d'éventuels partenaires financiers pour compléter leur budget pour la saison à venir[19].

La Scuderia Minardi engage deux monoplaces M189 confiées à ses pilotes titulaires en championnat du monde, Pierluigi Martini et Luis Pérez-Sala[20],[21]. Coloni confie sa FC189 à son ancien pilote titulaire Pierre-Henri Raphanel[22]. Osella, qui s'est séparé de ses titulaires, confie deux FA1M à Enrico Bertaggia, qui pilotait cette saison pour Coloni et Andrea Chiesa, pilote en Formule 3000[23]. Scuderia Italia engage, sur Dallara 189, son titulaire Andrea De Cesaris[24]. Eurobrun, qui s'est séparée de ses deux pilotes à l'issue de la saison régulière, fait appel à Claudio Langes, qui n'a encore jamais piloté de monoplace de Formule 1 mais courait en Formule 3000[25].

Lors des essais libres, Martini et Pérez-Sala réalisent les deuxième et troisième temps, tournant dans la seconde d'Andrea De Cesaris, le pilote le plus rapide[19]. La compétition comporte trois manches. Pérez-Sala remporte la première manche qui l'oppose à Pierre-Henri Raphanel, puis la deuxième manche lors de laquelle il est confronté à Andrea De Cesaris. En finale, il remporte l'épreuve face à Pierluigi Martini, qui a battu Andrea Chiesa, puis Enrico Bertaggia lors des manches précédentes[19].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés de la Minardi M189 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1989 Minardi F1 Team Ford-Cosworth
DFZ V8
Pirelli BRÉ SMR MON MEX USA CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 6* 11e
Pierluigi Martini Abd Abd Abd Abd 5e 9e Abd 9e 7e 5e Abd 6e
Paolo Barilla Abd
Luis Pérez-Sala Nq Abd Abd Nq 6e Nq Abd 15e 8e 12e Abd Abd Nq
1990 SCM Minardi Team Ford-Cosworth
DFZ V8
Pirelli USA BRÉ SMR MON CAN MEX FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 0** 12e
Pierluigi Martini 7e 9e
Paolo Barilla Abd Abd

Légende : ici
* Aucun point marqué en 1989 avec la Minardi M188B.
** Aucun point marqué en 1990 avec la Minardi M190.

Résultats du Trofeo Indoor di Formula 1Modifier

  Quarts de finale Demi-finales Finale
                             
Scuderia Minardi    Luis Pérez-Sala vainqueur  
Coloni    Pierre-Henri Raphanel éliminé  
  Scuderia Italia    Andrea De Cesaris éliminé  
  Scuderia Minardi    Luis Pérez-Sala vainqueur  
Osella    Enrico Bertaggia vainqueur
Eurobrun Racing    Claudio Langes éliminé  
  Scuderia Minardi    Luis Pérez-Sala vainqueur
  Scuderia Minardi    Pierluigi Martini finaliste
Scuderia Minardi    Pierluigi Martini vainqueur  
Osella    Andrea Chiesa éliminé  
  Osella    Enrico Bertaggia éliminé
  Scuderia Minardi    Pierluigi Martini vainqueur  

Notes et référencesModifier

  1. « Mexique 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  2. « Classement du Grand Prix du Mexique 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  3. « Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  4. « Qualifications du Grand Prix d'Allemagne 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  5. « Classement du Grand Prix d'Allemagne 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  6. « Qualifications du Grand Prix du Portugal 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  7. « Classement du Grand Prix du Portugal 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  8. « Portugal 1989 - Tours en tête », sur statsf1.com (consulté le )
  9. « Qualifications du Grand Prix d'Espagne 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  10. « Classement du Grand Prix d'Espagne 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  11. « Japon 1989 : Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le )
  12. « Qualifications du Grand Prix d'Australie 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  13. « Classement du Grand Prix d'Australie 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  14. « Classements du championnat du monde 1989 », sur statsf1.com (consulté le )
  15. « 1990 : Présentation des écuries », sur statsf1.com (consulté le )
  16. « Qualifications du Grand Prix des États-Unis 1990 », sur statsf1.com (consulté le )
  17. « Meilleure qualification de Minardi en Formule 1 », sur statsf1.com (consulté le )
  18. (it) « Motorshow », sur motorshow.it (consulté le )
  19. a b c et d (en) « Bologna Sprint », sur silhouet.com (consulté le )
  20. « Pierluigi Martini », sur statsf1.com (consulté le )
  21. « Luis Pérez-Sala », sur statsf1.com (consulté le )
  22. « Pierre-Henri Raphanel », sur statsf1.com (consulté le )
  23. « Enrico Bertaggia », sur statsf1.com (consulté le )
  24. « Andrea De Cesaris », sur statsf1.com (consulté le )
  25. « Claudio Langes », sur statsf1.com (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :