Alfonso de Portago

pilote automobile
Alfonso de Portago
Description de cette image, également commentée ci-après
Alfondo de Portago (à gauche) et Edmund Nelson, aux Mille Miglia 1957.
Biographie
Surnom Fon de Portago
Date de naissance
Lieu de naissance Londres, Angleterre
Date de décès (à 28 ans)
Lieu de décès Guidizzolo, Lombardie, Italie
Nationalité Flag of Spain 1945 1977.svg espagnol
Carrière
Années d'activité 1956-1957
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Scuderia Ferrari
Statistiques
Nombre de courses 5
Pole positions 0
Podiums 1
Victoires 0

Alfonso de Portago (de son nom complet Antonio Vicente Eduardo Angel Blas Francisco de Borja Cabeza De Vaca y Leighton Carvajal y Are, Comte de la Mejorada, Marquis de Portago), plus connu sous son surnom de Fon de Portago, né le à Londres, où il résidait, et mort le près de Guidizzolo, en Italie, est un pilote automobile espagnol. Avant Fernando Alonso en 2010, il était le seul Espagnol à avoir piloté une Ferrari en Formule 1.

BiographieModifier

Alfonso de Portago est le frère de la marquise de Moratalla, connue notamment pour sa fortune[1].

Après de nombreuses courses automobiles (dont la Carrera Panamericana 1953 avec Luigi Chinetti sur une Ferrari 375 MM), il commence sa carrière en Formule 1 le , lors du Grand Prix automobile de France 1956. Il participe à six Grands prix sous les couleurs de la Scuderia Ferrari.

Alfonso de Portago se tue accidentellement avec son copilote Edmund Nelson à bord de sa Ferrari 335 (en) S, lors des Mille Miglia 1957 où neuf spectateurs perdent également la vie, ce qui met un terme à cette course.

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Tableau synthétique des résultats d'Alfonso de Portago en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1956 Scuderia Ferrari Ferrari D50 Ferrari DS50 V8 Englebert 4 3 15e
1957 Scuderia Ferrari Ferrari 801 Ferrari DS50 V8 Pirelli 1 1 20e

Victoires en SportModifier

(il obtint de nombreux autres podiums notables en SportsCars, dont 2e des 1 000 kilomètres de Buenos-Ares 1954 -3e en 1957-, du Trophée de Nassau 1954 et 1955 -3e en 1956-, du GP du Venezuela 1955, de la Kanonloppet 1956, ainsi que 3e des 1 000 kilomètres du Nürburgring 1956, du GP de Suède 1956, et du GP de Cuba 1957.)

Notes et référencesModifier

  1. Michel Deléan, « Une plainte pour homicide est déposée après le décès de la marquise de Moratalla », sur Mediapart (consulté le )

Liens externesModifier