Mettet

commune de Namur, Belgique

Mettet
Mettet
La maison communale
Blason de Mettet
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Bourgmestre Yves Delforge (cdH)
(ICAP)
Majorité ICAP-Oxygène-ROPS
Sièges
MR
ECOLO
Oxygène
ROPS
ICAP
23
4
2
1
5
11
Section Code postal
Mettet (dont Scry)
Biesme
Biesmerée
Ermeton-sur-Biert
Furnaux
Graux
Oret
Saint-Gérard
Stave
5640
5640
5640
5644
5641
5640
5640
5640
5646
Code INS 92087
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Djobin(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
13 037 ()
49,27 %
50,73 %
112 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
23,54 %
62,24 %
14,22 %
Étrangers 2,66 % ()
Taux de chômage 13,64 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 668 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 18″ nord, 4° 39′ 48″ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
116,78 km2 (2005)
69,10 %
20,49 %
8,77 %
1,64 %
Localisation
Localisation de Mettet
Situation de la commune au sein de l'arrondissement et de la province de Namur
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Mettet
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Mettet
Liens
Site officiel mettet.be

Mettet est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Namur. Le village a donné son nom à l'entité de Mettet qui réunit différentes localités : Mettet, Biesme, Saint-Gérard, Ermeton-sur-Biert, Oret, Stave, Biesmerée, Furnaux et Graux.

L'église Saint-Jean-Baptiste

HéraldiqueModifier

 
La ville possède des armoiries. La date d'octroi n'a pas été trouvée. Les deux crosses font référence au Diocèse de Liège et à l'Abbaye Saint-Gérard de Brogne qui possédaient de nombreuses terres dans la municipalité. La merlette provient des armoiries de l'Abbaye d'Aulne laquelle a également joué un rôle important dans la région.
Blasonnement : De sinople à deux crosses, la hampe écourtée, posées en barre et affrontées, la première renversée, accompagnées au premier canton d'une merlette, le tout d'argent.
Source du blasonnement : Heraldy of the World.



PopulationModifier

Au , la population totale de cette commune était de 13 155 habitants (6 465 hommes et 6 690 femmes). La superficie totale est de 117,24 km2 ce qui donne une densité de population de 112,21 habitants par km².

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[1]

GéographieModifier

L'entité de Mettet se situe dans le Condroz occidental. entre la Marlagne au Nord et la Fagne au Sud. On y rencontre deux ruisseaux d'une certaine importance : A l'ouest le ruisseau "la Biesme" affluent de la Sambre et à l'est "le Burnot" affluent de la Meuse.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Des découvertes archéologiques datant de la préhistoire ont été faites sur son territoire. La villa de Bauselenne est un vestige belgo-romain.

En 987, Otton III donne à l’abbaye de Brogne l’église et les dîmes de la paroisse. Paroisse depuis cette époque, Mettet dépend du concile ou doyenné de Florennes, au diocèse de Liège mais en 1561, elle est attribuée au diocèse de Namur.

Au Moyen-Age, Mettet, Scry et Thozée relèvent de la principauté de Liège; Gazelle et Hardimont, de la franchise de Biesme et donc du comté de Namur.

On signale deux usines métallurgiques au XVIe siècle. En 1896, on compte 6 carrières dans la commune : 2 de marbre, 2 de terre plastique, 1 de pierre et 1 de sable. Il y a également une scierie de marbre. En 1937, carrières et scieries (3 entreprises) occupent encore 92 personnes[2].

En 1829, la population est de 1.927 habitants, répartis dans 120 maisons soit : 479 à Mettet, 199 à Somtet & Estroy, 53 à Corroy, 396 à Scry, 384 à Pontaury, 319 à Devant-les-Bois, 13 à Gazelle & Fontarcienne et 86 à Cocriamont & Chapelle-aux-Rats. Durant cette année, on a compté 46 naissances, 10 mariages et 35 décès. Les bois couvrent alors un quart de la superficie. On y élève des chevaux pour l’artillerie, des bovins, des porcs et des moutons. On y pratique l'agriculture et l'extraction du minerai de fer. On y dénombre 100 métiers à tisser la toile (chanvre et lin), 3 moulins à farine mus par l'eau ainsi qu'un pressoir à huile activé par un manège[3]

CircuitModifier

On y trouve un circuit auto-moto dont l'histoire remonte aux années 1920[4],[5], nommé en l'honneur de Jules Tacheny, champion motocycliste né à Mettet en 1907 et pilote d'usine de FN Herstal. Des courses faisant partie des différents championnats y sont organisées.

Politique et administrationModifier

Liste des bourgmestresModifier

Titulaires de la fonction de bourgmestre de Mettet 
IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
DébutFin
Yves Delforge (d)[6]
(né le )
En cours7 ans Centre démocrate humaniste

JumelagesModifier

 
Jumelages et partenariats de Mettet. 
Jumelages et partenariats de Mettet. 
VillePaysPériode
 Denain[7],[8] Francedepuis
 Fonyód[9],[10] Hongriedepuis le

PersonnalitésModifier

  • Félicien Rops, peintre qui épouse en 1857 Charlotte Polet qui hérite du château de Thozée à Mettet, où il travaille dans son atelier de graveur et où il reçoit de nombreux amis avant de s'installer définitivement à Paris. Son corps repose au cimetière de Mettet-Centre.

La commune de Mettet lui a élevé un monument, inauguré devant la maison communale le en présence du sculpteur Charles Delporte, d'Émile Wauthy, gouverneur de la province de Namur, et de Mlle Rops, petite-fille de l'artiste.

BibliographieModifier

  • Joseph Gonze, « Les registres paroissiaux de Mettet 1613-1796 », Cercle d'Histoire de Cerfontaine, Asbl Musée de Cerfontaine, no 286,‎

Notes et référencesModifier

  1. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/population-bevolking-20190101.pdf
  2. Françoise Jacquet-Ladrier, Communes de Belgique, Crédit Communal,
  3. Philippe Vandermaelen, Dictionnaire géographique de la province de Namur, Bruxelles, Établissement géographique, , 329 p. (lire en ligne)
  4. Site officiel du circuit Jules Tacheny de Mettet
  5. Inauguré le , le circuit est ouvert au public certains jours. 50° 18′ 04″ N, 4° 39′ 08″ E
  6. « L'actuelle majorité ICAP-ROPS rempile à Mettet, avec Yves Delforge comme bourgmestre », Radio-télévision belge de la Communauté française,  : « Le bourgmestre sortant, Yves Delforge, réalise le meilleur score avec 2.124 voix. Il rempile donc pour six ans à la tête de la commune de Mettet. »
  7. « Une comédie d’humour noir jouée à Denain dans le cadre du jumelage avec Mettet », La Voix du Nord,  : « Dimanche, dans le cadre du second anniversaire du jumelage de la ville avec celle de Mettet en Belgique, la troupe amateur de cette ville belge a joué au théâtre »
  8. Pierre Wiame, « Mettet et Denain, pour le meilleur… », L'Avenir,  : « Mettet ira à Denain ce 17 septembre. Et Denain reviendra à Mettet une semaine plus tard. Pour poser la première pierre de leur jumelage. »
  9. Pierre Wiame, « Le jumelage entre Mettet et Fonyód « réorganisé » à cause de Viktor Orban », L'Avenir,  : « Le jumelage Mettet-Fonyód continuera à exister, mais ce sera sans le maire hongrois, affilié au parti de Viktor Orban. »
  10. « Mettet suspend son jumelage avec Fonyód, une ville hongroise », Radio-télévision belge de la Communauté française,  : « La commune de Mettet vient de décider de suspendre pour un an son jumelage avec Fonyód, une ville située en Hongrie. « Nous voulions poser un acte fort », explique Yves Delforge, le bourgmestre de Mettet. »

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier