Profondeville

commune de Wallonie (Belgique)

Profondeville
Profondeville
La maison communale (1864)
Blason de Profondeville
Héraldique
Drapeau de Profondeville
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Bourgmestre Luc Delire[1] (MR)
(MICS)
Majorité MICS
(Alliance Les Engagés, MR, indépendants)
ECOLO
PS
Sièges
IC
PS
ECOLO
PEPS
23
10
1
2
10
Section Code postal
Profondeville
Arbre
Bois-de-Villers
Lesve
Lustin
Rivière
Lieu-dit Lakisse, partie de Floreffe
5170
5170
5170
5170
5170
5170
Code INS 92101
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Profondevillois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
12 197 ()
49,18 %
50,82 %
242,04 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
23,83 %
62,04 %
14,13 %
Étrangers 3,64 % ()
Taux de chômage 10,71 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 22 488 €/hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 22′ nord, 4° 52′ est
Superficie
– Terr. non-bâtis
– Terrains bâtis
– Divers
50,37 km2 (2021)
77,49 %
12,34 %
10,17 %
Localisation
Localisation de Profondeville
Situation de la commune au sein de l'arrondissement et de la province de Namur
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Profondeville
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Profondeville
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de la Région wallonne
Profondeville
Géolocalisation sur la carte : province de Namur
Voir sur la carte administrative de la province de Namur
Profondeville
Liens
Site officiel profondeville.be

Profondeville (en wallon Parfondveye) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Namur, ainsi qu’une localité où siège son administration.

Commune de Profondeville modifier

Elle a une superficie de 50,37 km2. Elle a été constituée le par la fusion des villages d'Arbre, Bois-de-Villers, Lesve, Lustin, Profondeville, Rivière et une partie de la commune de Floreffe (lieu-dit Lakisse).

Sections modifier

# Nom Superficie
(km²)
Habitants
(2020)
Habitants
par km²
Code INS
1 Profondeville 7,07 3.185 450 92101A
2 Lustin 9,28 2.106 227 92101B
3 Rivière 2,22 565 255 92101C
4 Arbre 10,73 558 52 92101D
5 Lesve 10,64 2.408 226 92101E
6 Bois-de-Villers 10,46 3.354 321 92101F

Héraldique modifier

 
La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 28 mai 1956 et sans ornements extérieurs le 18 décembre 1991.
Blasonnement : D'argent à une croix dont le montant est de gueules et la traverse d'azur.
Source du blasonnement : Heraldy of the World[2].



Anciennes armoiries

 
Selon le site consulté, les armes de Profondeville ont été officiellement octroyées le avec l'ornement extérieur et à nouveau octroyées sans ornement extérieur le .

Ces armes sont celles des derniers seigneurs de Profondeville, la famille d'Harscamp. Les armoiries de 1956 ont été considérées comme non appropriées pour la nouvelle commune issue de la fusion des communes de 1977.

Ces armoiries sont aussi utilisées, sans statut officiel, par la commune de Ede (Geldre, Pays-Bas) alors qu'aucun lien entre la famille Van Harscamp n'est connu ainsi que par la commune de Noville-les-Bois[3].

Ces armoiries sont connues depuis le XVIIe siècle pour la branche belge et début XVIIIe siècle pour la branche néerlandaise. Cette famille est originaire de la région de Arnhem aux Pays-Bas et donna plusieurs bourgmestres à Utrecht[3] et fut très influente dans l'actuelle province de Namur.
Blasonnement : D'argent à une croix dont le montant est de gueules, et la traverse d'azur. L'écu surmonté d'un heaume d'argent, grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules, sommé d'une couronne à trois fleurons séparés par deux fleurons d'un module inférieur, aux lambrequins à dextre d'argent et de gueules, à senestre d'argent et d'azur. Cimier: un vol de gueules et d'azur. Supports: deux lévriers au naturel, colletés de gueules, bordés et bouclés d'or, tenant chacun une bannière aux armes de l'écu[2].
Source du blasonnement : Heraldy of the World[2].



Communes limitrophes modifier

Communes limitrophes de Profondeville
Floreffe Namur
Fosses-la-Ville
Mettet
  Assesse
Anhée
Yvoir

Démographie modifier

Démographie : avant la fusion des communes modifier

  • Source : DGS recensements population.

Démographie : commune fusionnée modifier

Elle comptait, au , 12 315 habitants (6 030 hommes et 6 285 femmes), soit une densité de 244,90 habitants/km²[4] pour une superficie de 50,37 km².

En tenant compte des anciennes communes entraînées dans la fusion de communes de 1977, on peut dresser l'évolution suivante[5] :

Les chiffres des années 1831 à 1970 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source : DGS, de 1831 à 1981 = recensements population ; à partir de 1990 = nombre d'habitants chaque 1er janvier.

Sécurité et secours modifier

En ce qui concerne les services de police, la commune dépend de la zone de police Entre Sambre et Meuse, ZP 5306[7]. Quant au service des pompiers, elle dépend de la zone NAGE, caserne de Jambes.

Section de Profondeville modifier

 
L'église Saint-Remy (1897).

Le village de Profondeville fait partie de la commune du même nom. Il est situé sur le bord de la Meuse, à mi-chemin entre Namur et Dinant. Le paysage est champêtre et vallonné. Les bois de la Petite- et Grande Hulle offrent des possibilités de promenades tandis que le halage constitue une alternative aux paysages forestiers.

 
La petite hulle.

Les bâtiments principaux de Profondeville sont l'église Saint-Rémy, la maison de la culture ainsi que la maison communale. La rue principale compte plusieurs commerces. Les possibilités de délassement avec aires de jeux et de sports y sont nombreuses : randonnées pédestres et VTT, équitation, golf, tennis, mini-golf, pétanque, activités nautiques. Le Complexe Sportif de la Hulle permet d'ailleurs la pratique de sport en plein air comme le football et le basket-ball, ainsi que d'activités en salle comme le badminton, le volley-ball et les arts martiaux.

Sur la chaussée, l'école communale accueille les enfants de la région jusqu'à douze ans.

Dans les champs de la commune, des fraises sont également cultivées. Celles-ci approvisionnent la criée de Wépion. D'ailleurs, la commune de Profondeville est devenue la propriétaire en 1999 de cette criée où sont commercialisées les fameuses fraises de Wépion.

Chemin philosophique modifier

Profitant de la construction du Réseau RAVeL en 2007, la Maison de la Laïcité " Pierre de Meuse" de Profondeville, avec des subsides de la Région wallonne et l'aide de la Commune de Profondeville, a fait installer le long de la Meuse une série de pierres gravées de citations, formant ainsi le Chemin philosophique. Du Nord au Sud, on peut y lire des citations de André Comte-Sponville, T. Van Humbeek, Elie Wiesel, Paul Valéry, Condorcet, Zeno[Lequel ?], Kant, Victor Hugo, Anatole France, Madame de Genlis, Delphine Lamotte, Ernest Renan, Francis Bacon, Beaumarchais, Blaise Pascal, Jean Rostand, Léopold Sédar Senghor et Vercors.

Ce Chemin philosophique est unique en Belgique.

Le Cercle culturel du Herdal modifier

Le « Cercle culturel du Herdal », souvent appelé plus simplement « Herdal », est l'organisme culturel du village de Profondeville. Il gère l'organisation de la plupart des événements ayant trait à la culture dans le village: concerts, spectacles, expositions.

Depuis longtemps, le « Herdal » possède aussi sa propre troupe de théâtre amateur. Celle-ci présente chaque année une pièce d'auteur. Depuis quelques années, le cercle culturel propose également les Ateliers Théâtre du Herdal. Ces ateliers accueillent les jeunes de 6 à 15 ans.

En 2006, un groupe de jeunes de la commune, animé par Pierre Lambotte du Zététique Théâtre, s'est intégré à l'échange Paroles Croisées entre la Belgique et le Burkina Faso, en collaboration avec le Théâtre Eclair de Ouagadougou.

Liste des bourgmestres modifier

Liste des bourgmestres successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1965 1971 Lucien Cuvelier PSC (Parti social-chrétien)  
1971 1977 Alfred Mahaux PLP (Parti de la Liberté et du Progrès)  
1977 1985 Lucien Cuvelier PSC (Parti social-chrétien)  
1985 2002 Jean-Marie Evrard PSC (Parti social-chrétien)  
2002 2015 Jean-Pierre Baily MR (IC (Intérêts Communaux))  
2015 En cours Luc Delire MR (IC puis MICS)  
Les données manquantes sont à compléter.

Habitants célèbres modifier

Galerie modifier

Jumelage modifier

  Roquebrune-Cap-Martin (France)

Localisation modifier

Notes et références modifier

  1. Fiche sur uvcw.be
  2. a b et c (en) « Heraldry of the World - Profondeville », sur heraldrywiki.
  3. a et b (en) « Heraldry of the World - Harskamp », sur heraldrywiki.
  4. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf
  5. https://www.ibz.rrn.fgov.be/fr/population/statistiques-de-population/
  6. https://view.officeapps.live.com/op/view.aspx?src=https%3A%2F%2Fstatbel.fgov.be%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2Ffiles%2Fdocuments%2Fbevolking%2F5.1%2520Structuur%2520van%2520de%2520bevolking%2FPopulation_par_commune.xlsx&wdOrigin=BROWSELINK
  7. « Шохойн чулуу, боржин чулуу бутлах үйлдвэр », sur policeentresambreetmeuse.be via Internet Archive (consulté le ).
  8. « André Brasseur », sur André Brasseur (consulté le ).
  9. « Le retour du héros Eliott Crestan à Lesve (photos et vidéo) », sur Édition digitale de Namur, (consulté le )
  10. « Le baron Louis Empain au Canada : un destin contrarié », sur histoire-genealogie.com (consulté le ).
  11. « Emily Hoyos, nouvelle présidente du Conseil d’administration de l’UNamur », sur Université de Namur (consulté le )
  12. « Une résidence de P. Moureaux ravagée par un incendie, la piste criminelle examinée », sur RTBF Info, (consulté le )
  13. « Cinq générations de Permeke », sur www.lavenir.net (consulté le )
  14. Archives de Woluwe-Saint-Pierre, « François Persoons, bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre », sur ArchivIris, (consulté le )
  15. DH Les Sports+, « Ben achète une maison à Lustin », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  16. « La ritournelle de Marie Warnant », sur Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net (consulté le )
  17. « Marie Warnant et les enseignements du tarot: le Covid-19 n’a pas brouillé toutes les cartes », sur www.lavenir.net (consulté le )
  18. EMMANUEL WILPUTTE, « À Lustin, un prix Nobel redevenu «François» », sur L'Avenir (consulté le ).

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Liens externes modifier