Ouvrir le menu principal

Melincourt

commune française du département de la Haute-Saône
Icône de paronymie Cet article possède des paronymes, voir Malincourt et Molincourt.

Melincourt
Melincourt
Melincourt vue de la RD 30 côté Polaincourt.
Blason de Melincourt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Port-sur-Saône
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Comté
Maire
Mandat
Marie-Jeanne Mougin
2014-2020
Code postal 70210
Code commune 70338
Démographie
Population
municipale
238 hab. (2016 en diminution de 2,46 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 11″ nord, 6° 07′ 39″ est
Altitude Min. 238 m
Max. 328 m
Superficie 14,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Melincourt

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Melincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Melincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Melincourt

Melincourt est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

Melincourt est apparenté au patois Melincoue (village où il y a des moulins)[réf. nécessaire].

HistoireModifier

Le village se situe à 252 et 268 mètres d'altitude, et date du XIe siècle. On y trouvait trois moulins, le moulin Corda, le moulin de la Paboie (ou moulin Seguin) et le moulin du bas (dit moulin Denis, construit par Mme de Rosen, seigneur de Melincourt)[1].

Le château construit en 1216 par Philippe Auguste, est détruit par les Anglais en 1360. Reconstruit plusieurs fois, il le fut totalement à la Révolution française. À l'heure actuelle subsiste la partie sud-ouest[2].

Politique et administrationModifier

 
Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté de communes de la Haute Comté.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Vauvillers[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Port-sur-Saône.

IntercommunalitéModifier

La commune fait partie de la communauté de communes de la Haute Comté, créée le et qui succède à trois petites intercommunalités.

Liste des mairesModifier

 
La mairie-école
Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1983 Abel Gentilhomme    
1983 2014 Jackie Clot    
2014[5] En cours
(au 14 novembre 2016)
Marie-Jeanne Mougin   Infirmière psychiatrique retraitée

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 238 habitants[Note 1], en diminution de 2,46 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
502504579616619600603607605
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
565542543534534533549538532
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
479450417360343310310291283
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
286306284240233233252249238
2016 - - - - - - - -
238--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

La commune est membre du Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) du Chenimont regroupant, à la rentrée 2015/16, 86 élèves des communes de Melincourt – Anchenoncourt et Polaincourt. L'école de Melincourt comprend deux classes[9].

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

 
L'église Saint-Germain
 
Le lavoir

Lieux et monumentsModifier

  • Église dédiée à Saint-Germain ;
  • Grande fontaine de 1840 ;
  • Calvaire datant de 1754, construite par Jean-Baptiste Tisserand[10].

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
Écartelé au 1) coupé émanché d’argent et de gueules, au 2) et au 3) de sinople à la roue de moulin d’or, les bras en sautoir, au 4) d’argent à la croix de malte de gueules.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Une histoire de moulins », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  2. « Melincourt : village aux moulins », L'écho des trois provinces, no 154, p. 13.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Les maires de Melincourt », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 21 novembre 2016).
  5. « Premier mandat pour Marie Jeanne Mougin », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Nouveau maire de Melincourt, Marie Jeanne Mougin, 61 ans, est une enfant du pays. (...) Elle est à l’origine de la création de l’association ALAM, administratrice depuis 1984 et présidente depuis 2007 de la caisse locale du Crédit Agricole de Vauvillers. (...) En 1983, elle est élue conseillère et en 2008 1ère adjointe ».
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Les élèves du RPI ont repris », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  10. « Le patrimoine se visite », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).