McLaren MP4/1C

McLaren MP4/1C
McLaren MP4/1D
McLaren MP4/1E
McLaren MP4/1C
La McLaren MP4/1C utilisée au début de la saison 1983
Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Marlboro McLaren International
Constructeur McLaren
Année du modèle 1983
Concepteurs John Barnard
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Ressort, fourche, triangle (basculeur pour la MP4/1E)
Suspension arrière Ressort, double fourche, triangle, cables (basculeur pour la MP4/1E)
Nom du moteur Ford Cosworth DFV V8 atmosphérique
TAG Porsche P01 V6 turbocompressé
Cylindrée Ford : 2993 cm³
TAG Porsche : 1499 cm³
Configuration Ford : V8 à 90°
TAG Porsche : V6 à 90°
Orientation du moteur Longitudinal
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses McLaren/Hewland FGA 400
Nombre de rapports 5 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque en carbone AP Racing
Dimensions et poids Empattement : 2682 mm
Voie avant : 1810 mm
Voie arrière : 1643 mm (MP4/1C)
Poids : 540 kg (MP4/1C)
Voie arrière : 1683 mm (MP4/1E)
Poids : 562 kg (MP4/1E)
Carburant Unipart
Pneumatiques Michelin
Partenaires Marlboro
Histoire en compétition
Pilotes 7. Drapeau : Royaume-Uni John Watson
8. Drapeau : Autriche Niki Lauda
43. Drapeau : Allemagne Stefan Bellof
Début Grand Prix du Brésil 1983
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
15102
Championnat constructeur 5e avec 34 points
Championnat pilote John Watson : 6e
Niki Lauda : 10e

Chronologie des modèles (1983)

La McLaren MP4/1C (et son évolution MP4/1E) est une monoplace de Formule 1, conçue par McLaren et engagée en championnat du monde lors de la saison 1983.

PrésentationModifier

La MP4/1C fait suite aux MP4/1 et MP4/1B qui ont participé respectivement aux championnat du monde de Formule 1 1981 et 1982. Elle est conçue par l'ingénieur anglais John Barnard et adopte un châssis révolutionnaire pour l'époque puisque la monocoque est en fibre de carbone et non en aluminium.

Côté pilotes, l'équipe conserve ses pilotes de l'an passé, le Britannique John Watson, vice-champion du monde 1982, et l'Autrichien Niki Lauda, champion du monde en 1975 et 1977.

Début de saison avec la MP4/1CModifier

Lors des premiers Grands Prix de la saison, les résultats sont convaincants : Lauda termine deuxième au Brésil après la disqualification de Keke Rosberg et, au Grand Prix suivant, Watson et Lauda terminent premier et deuxième. Watson signe un nouveau record en partant de la vingt-deuxième place pour s'imposer.

En France et à Saint-Marin, les résultats sont en demi-teinte : seuls deux points sont marqués. Lors du Grand Prix de Monaco, aucune voiture n'est qualifiée. Le responsable de ces mauvaises performances est le moteur Cosworth DFV V8 atmosphérique qui n'est plus en mesure de rivaliser avec les moteurs turbocompressés deviennent indispensables.

Ron Dennis a toutefois entamé des démarches avec Porsche grâce au financement de Techniques d'Avant Garde, propriété de Mansour Ojjeh. Porsche conçoit un V6 turbocompressé de 1,5 litre. Ce V6 à 90° en alliage d'aluminium, avec un alésage et course de 82 x 47,3 mm développe 600 chevaux, soit 75 de plus que le V8 Ford Cosworth. Le moteur Porsche est baptisé TAG Porsche.

Le dernier Grand Prix de la MP4/1C aurait dû être celui d'Europe, aux mains de l'allemand Stefan Bellof mais ce dernier a déclaré forfait.

Voiture de test : MP4/1DModifier

Le moteur étant prêt, Mclaren modifie son châssis MP4/1C pour installer le nouveau bloc à des fins d'essais. La voiture de test, MP4/1D, ne participe à aucune course car, pendant ces tests, l'équipe continue en compétition avec le Cosworth V8. Les résultats varient entre casse moteur, places hors des points et podiums. Watson en signe deux à Détroit et à Zandvoort. Entre-temps, la McLaren MP4/1D donne naissance à la nouvelle monoplace de course de l'écurie, la MP4/1E.

Fin de saison avec la MP4/1EModifier

À partir du Grand Prix des Pays-Bas, Lauda hérite de la nouvelle McLaren tandis que Watson doit attendre le Grand Prix suivant. Lors du Grand Prix d'Italie, les deux pilotes disposent de la MP4/1E. La monoplace souffre d'un manque de fiabilité : du Grand Prix des Pays-Bas au dernier Grand Prix de la saison, en Afrique du Sud, aucun des deux pilotes McLaren ne termine la moindre course à cause de freins défectueux, d'accidents ou de casses moteurs.

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés de la McLaren MP4/1C en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
1983 Marlboro McLaren International Ford Cosworth DFV V8
TAG Porsche V6 TTE-PO1
Michelin BRÉ EUO FRA SMR BEL MON EUE CAN GBR ALL AUT P-B ITA EUR AFS 34 5e
John Watson Abd 1er Abd 5e Abd Nq 3e 6e 9e 5e 9e 3e Abd Abd Dsq
Niki Lauda 3e 2e Abd Abd Abd Nq Abd Abd 6e Dsq 6e Abd Abd Abd Abd
Stefan Bellof Forf

Légende : ici