Championnat de France de rugby à XIII 1937-1938

Championnat de France
1937-1938
Généralités
Sport rugby à XIII
Organisateur(s) Ligue Française de rugby à XIII
Éditions 4e édition
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 11 équipes

Palmarès
Vainqueur Albi

Navigation

Le Championnat de France de rugby à XIII 1937-38 est la troisième édition du Championnat de France de rugby à XIII. Albi remporte son premier championnat de l'histoire en battant en finale 8-5 le Villeneuve-sur-Lot.

Liste des clubs en compétitionModifier

La Ligue Française de rugby à XIII met en place la quatrième édition du Championnat de France de première division avec la participation de onze clubs, le Toulouse olympique XIII ayant intégré le Championnat.

Déroulement de la compétitionModifier

Classement généralModifier

Rang Club Pts J V N D PP PC Diff
1 Lyon-Villeurbanne 46 19 13 1 5 236 205 +31
2 Roanne 43 18 12 1 5 431 177 +254
3 Côte basque 42 17 12 1 4 277 175 +102
4 Bordeaux 41 18 11 1 6 325 184 +141
5 Villeneuve-sur-Lot 41 18 11 1 6 253 189 +64
6 XIII Catalan 40 18 11 0 7 222 185 +37
7 Albi 34 19 7 1 11 232 278 -46
8 Toulouse 30 14 7 2 5 221 219 +2
9 Paris 30 20 5 0 15 216 462 -246
10 Dax 21 18 2 0 16 120 356 -236
11 Pau 18 15 2 0 13 114 217 -103

Détails des résultatsModifier

1re journée

Dimanche 3 octobre 1937

Bordeaux 30 7 Dax
Côte basque 22 5 Paris
XIII Catalan 7 11 Lyon-Villeurbanne
Pau 8 12 Roanne
Albi 8 9 Villeneuve-sur-Lot
2e journée

Dimanche 10 octobre 1937

Lyon-Villeurbanne 40 15 Paris
Albi 11 3 Pau
Côte basque 34 10 XIII Catalan
Dax 7 27 Roanne
3e journée

Dimanche 17 octobre 1937

Côte basque 13 8 Villeneuve-sur-Lot
XIII Catalan 10 9 Bordeaux
Roanne 33 3 Albi
Lyon-Villeurbanne 3 2 Dax
4e journée

Dimanche 24 octobre 1937

Côte basque 25 8 Roanne
Pau 7 10 Villeneuve-sur-Lot
Albi 44 14 Toulouse
XIII Catalan 16 14 Paris
Bordeaux 15 28 Lyon-Villeurbanne
Match avancé

Dimanche 31 octobre et lundi 1er novembre 1937

Villeneuve-sur-Lot 19 3 Dax
Bordeaux 15 6 Toulouse

-

Phase finaleModifier

Devant l'impossibilité de terminer le Championnat en temps voulu la série des parties-retour, il est décidé de qualifier les huit premiers du classement pour leur faire disputer des quarts-de-finale[1].

Quarts de finale Demi-finales Finale
 le à Toulouse      à Toulouse      à Bordeaux
 Lyon-Villeurbanne  10
 Bordeaux  31  
 Bordeaux  6
 le à Bordeaux
   Albi  17  
 Côte basque  9
 Albi  16  
 Albi  8
 le à Bordeaux
   Villeneuve-sur-Lot  3
 Villeneuve-sur-Lot  17
 à Bordeaux
 Toulouse  7  
 Villeneuve-sur-Lot  3
 le à Lyon
   Roanne  2  
 Roanne  20
 XIII Catalan  5  

Finale - 15 mai 1938Modifier

Feuille de match
Albi 8 – 3 Villeneuve-sur-Lot

(mt : 3 - 3)

Le dimanche au parc de Suzon à Bordeaux

Points marqués :

  • Albi : 2 essais de Lopez et Jeansous ; 1 pénalité de Desplat.
  • Villeneuve-sur-Lot : 1 essai de Delhommeau.

Arbitre : M.Paul Cowell (Warrington)

Évolution du score : ?-?, 3-3 (mi-temps), 5-3, 8-3.

Spectateurs :

Recette : 102 000 francs

Composition des équipes :

Effectifs des équipes présentesModifier

Joueurs 1937-1938
Club Joueur star Club Joueur star
Albi
  René Bousquet
  André Castagnon
  Gaston Combes
  Desplat
  Pierre Fortuné
  Gordon
  Halard
  Henri Jeansous
  Lafourcade
  Lapeyre
  René Lataillade (de l'Aviron Bayonnais)
  Lopez
  Maury
  Montagné
  André Mounié
  Noguès
  Rudin
  Sagné
  Jean-Marie Vignal
Entraîneur :   Jean Galia
Villeneuve-sur-Lot
  Pierre Brinsolles
  Maurice Brunetaud
  Calmel
  Baptiste Carbo
  Étienne Cougnenc
  Jean Daffis
  Delhommeau
  Henri Durand
  Marius Guiral
  Georges Lhespitaou
  Lhoste
  Antoine Puyuelo
  Tissinier
Bordeaux
  Henri Audurau
  Biec
  Raoul Bonamy
  Louie Brown
  Cyprien Estoueigt
  Maurice Gagnol
  James Green
  Jacques Labrousse
  André Larroche
  François Nouel
  Henri Mounès
  Marcel Nourrit
  André Saubion
  Maurice Sournies
  Marcel Villafranca
Roanne
  Maurice Bellan
  Joseph Carrère
  Eugène Chaud
  Gabriel Clément
  Jean Dauger
  Robert Dauger
  Henri Gibert
  Louis Gibert
  Joseph Griffard
  Charles Lamarque
  Vincent Martimpé-Gallart
  Paul Piany
  Robert Pouy
  Max Rousié
  Robert Samatan
  Léopold Servole
Lyon-Villeurbanne
  Gaston Amila
  Anglade
  Arrioulou
  Audouze
  Antonin Barbazanges
  Barcella
  René Barnoud
  Genevet
  Joseph Griffard
  Hurabielle
  Laffond
  Laurent Lambert
  Henri Marty
  Muet
  Perrin
  Charles Petit
  Rolland
  Surabielle
Côte basque
  Bisauta
  Antoine Blain
  Conquiaud
  André Cussac
  Justin Davant
  Pierre Etchart
  Fort
  André Hiriart
  Lacourt
  Malaret
  Perse
  Pinaquy
  Portet
  Puchulu
  André Rousse
  G. Rousse
  Henri Sanz
XIII catalan
  Philippe Ascola
  Jean Azaïs
  Aimé Bardes
  Bigorre
  Émile Bosc
  André Bruzy
  Jean Cassagneau
  Henri Dabat
  Ferdinand Danoy
  Duluc
  Fau
  Forma
  Raoul Lavagne
  Adrien Maurel
  François Noguères
  Gil Pontramon
  Maurice Porra
  Jean Queroli
  Respaut
  Rivière
  Rolland
  Martin Serres
  Charles Suares
  Octave Triquera
  Viguié
Entraîneur :   Roger Ramis
Toulouse
  Arribaud
  Belletière (de Villeneuve)
  Michel Bénazet (de Bordeaux XIII)
  Sylvain Bès (m)
  Louis Brané
  Cazals (de Quillan)
  Chevalier
  Sylvain Claverie-Barbe
  Collinet (de Périgueux)
  Comte (de Bordeaux)
  Dattes
  Dotax
  Dothas
  Duprat
  Fournier
  André Gau (ex Thuir)
  Marcel Georges
  Roy Hardgrave
  Josse (de Bordeaux )
  Jean Labat(o)
  Jean Londaitsbéhère (d'Agen)
  Magneau (de Toulouse)
  Manec
  Mognon
  Frantz Sahuc (du Stade Toulousain)
  Alexandre Salat (du T.O.E.C.)
  Suauz (de Bayonne)
  Marcel Teychenné
  Tournié
  Tutard ( de Villeneuve)
Paris   Bédat
  Casalino
  Sicart
  Minvielle
  Jean Daguerre (Cavaillon XV)
  Dupont
  Cazottes
  Pierre Germineau
  Barthe
  Ribeyre
  Roger Claudel
  Baylé
  Vergèz (de Pau)
  Jean Darrigade
  Lucia
  Delpech
Dax   Lacoste
  Batz
  Marcel Villafranca
  R. Dupeyroux
  Biraben
  L. Duperrier
  Vergez
  Larrondé
  Lamaignère
  Lautrade
  Labeyrie
  Massiet
  Maître
  Pehau
  Mongrue
Pau
  Borde
  Cala
  Élisée Domercq
  Berdance
  Daquo
  Delpech
  Fernandez
  Joambon
  Julienne
  Roger Lanta
  Lassalle
  Radier
  Rey
  Sode
  Stevenost

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Arrêt et ... quarts de finale, l'Auto, le 20 mars 1938.

BibliographieModifier

Lien externeModifier