Maslama al-Mayriti

Abû-l-Qâsim Maslama ibn Ahmad al-Faradi al-Hasib al-Qurtubi al-Majritî (arabe: أبو القاسم مسلمة بن أحمد المجريطي), mathématicien, chimiste et astronome arabe[1]d'Al-Andalus, né à Madrid en 950, mort en 1007 à Cordoue, connu comme le maître des mathématicien d'Al Andalus. Il vécut essentiellement à Cordoue.

Maslama al-Mayriti
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Autres informations
Religion

ScienceModifier

Il est cité par Ibn Khaldoun dans sa Muqaddima. Il a affirmé la loi de conservation de la matière. En astronomie, il a traduit et commenté l'œuvre de Ptolémée. Il a révisé les Tables astronomiques d'Al-Khwârizmî. Il s'est fortement inspiré des sciences dans les civilisations du monde antique gréco-romain.

Il a publié plusieurs ouvrages qui nous sont parvenus dont des ouvrages de commentaires d'al-Khwârizmî et livres en géométrie et en arithmétique en s'inspirant de livres grecs et hindous.

Pseudo-al-MayritiModifier

On lui a attribué un traité de magie astrale le Ghayat Al-Hakîm (la fin du Sage)[2] traduit en latin (par Gérard de Crémone ?) sous Alphonse X le Sage sous le nom de Picatrix, et datant du milieu du XIe siècle.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Helaine Selin, Encyclopaedia of the History of Science, Technology, and Medicine in Non-Western Cultures, , 2415 p. (ISBN 978-1-4020-4559-2, lire en ligne), p. 1336.
  2. [1]

AnnexesModifier

BibliographieModifier

SourcesModifier

  • إسلام أون لاين
  • عبد السلام السيد، 2005؛ "موسوعة علماء العرب"؛ الأهلية للنشر والتوزيع: عمان، الأردن

ŒuvresModifier

  • Traité sur l'astrolabe, éd. et trad. esp. in J. Vernet et M.A. Catalá, “Las obras matemáticas de Maslama de Madrid”, in Al-Andalus, 30 (1965), 15–45
  • Risāla al-jamī’a, Damas, 1948.

ÉtudesModifier

Le Picatrix du Pseudo-al-MajrîtîModifier

  • Picatrix (XIe siècle) : Un traité de magie médiévale, trad. B. Balkhouche, F. Fauquier et B. Pérez-Jean, Turnhout, Brepols, 2004.

Articles connexesModifier