Marie Marville

artiste de music-hall et actrice française

Marie Victoria Mayer, née le à Combleux et morte le à Eaubonne[1], connue sous le nom de scène de Marie Marville est une artiste lyrique, artiste de music-hall et actrice française, demi-mondaine de la Belle Epoque[2].

Marie Marville
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
EaubonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marie Victoria MayerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Conjoint

BiographieModifier

Marie Victoria Mayer est la fille de Victor Mayer, détenu politique à Nevers en 1873, et de Léonie Joséphine Chereau[1].

En 1894, elle débute comme écuyère au cirque Molier[3],[4],[5]. Sportive et émancipée, elle monte à cheval, pratique l'aviron, l'escrime, patine sur glace. Elle fréquente le Palais de glace, endroit à la mode où se produisent les théâtreuses et les demi-mondaines comme Liane de Lancy, Eugénie Fougère, Jane Derval, Nine Derieux, Clémence de Pibrac[6]...

Le journal Gil Blas la cite fréquemment parmi les demi-mondaine de la Belle Epoque[2].

En 1898, elle débute sur scène dans La Peur des coups de Courteline à Ostende[7].

Elle est engagée en 1908 et 1910 pour jouer dans la revue des Folies Bergère.

Théâtre, revuesModifier

OpérettesModifier

Vie privéeModifier

Marie Marville épouse Paul-Louis Flers[36],[37],[38],[39], le 19 mai 1913 à Paris 11e[40].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Etat-civil de Combleux, registre des naissances, 1873, acte n°3, vue 4/37
  2. a et b « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  3. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 9 avril 2021)
  4. « Le Sport universel illustré », sur Gallica, (consulté le 5 avril 2021)
  5. a b et c Mougel 1900.
  6. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  7. a et b « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  8. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  9. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 21 mars 2021)
  10. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  11. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  12. (en) Kurt Gänzl, The encyclopedia of the musical theatre, Schirmer Books, (ISBN 978-0-02-865572-7, lire en ligne)
  13. « Le Monde illustré », sur Gallica, (consulté le 4 avril 2021)
  14. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 8 avril 2021)
  15. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 8 avril 2021)
  16. « Le Petit journal », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  17. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 5 avril 2021)
  18. « Le Petit journal », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  19. « Courrier des théâtres », Gil Blas,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  20. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 5 avril 2021)
  21. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 8 avril 2021)
  22. « Théâtres et concerts », Le Rappel,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  23. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 8 avril 2021)
  24. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  25. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  26. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 13 février 2021)
  27. « Le Petit journal », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  28. « Le Journal amusant », sur Gallica, (consulté le 8 février 2021)
  29. « Le Rire », sur Gallica, (consulté le 5 avril 2021)
  30. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 8 avril 2021)
  31. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 9 avril 2021)
  32. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 9 avril 2021)
  33. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 8 avril 2021)
  34. « Gil Blas », sur Gallica, (consulté le 10 avril 2021)
  35. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 8 avril 2021)
  36. « Comoedia », sur Gallica, (consulté le 4 avril 2021)
  37. « L'Européen », sur Gallica, (consulté le 5 avril 2021)
  38. Karine Ciupa, Yvonne Printemps: L'heure bleue, (Robert Laffont) réédition numérique FeniXX, (ISBN 978-2-221-22614-8, lire en ligne)
  39. Raoul Muriand, Les Folies Bergère, (lire en ligne)
  40. « P.-L. Flers », sur www.artlyriquefr.fr (consulté le 5 avril 2021)

BibliographieModifier

  : documents utilisés comme source pour la rédaction de cet article :

  • Charles Mougel, « Les jolies femmes à l'exposition, Mademoiselle Marie Marville », La Grande vie, no 11,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2021).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :