Ouvrir le menu principal

Margny (Ardennes)

commune française du département des Ardennes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Margny.

Margny
Margny (Ardennes)
Vue sur le village et les collines boisées aux alentours de l'église.
Blason de Margny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Sedan
Canton Carignan
Intercommunalité Communauté de communes des Portes du Luxembourg
Maire
Mandat
Michel Protin
2014-2020
Code postal 08370
Code commune 08275
Démographie
Population
municipale
182 hab. (2016 en augmentation de 4 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 36′ 56″ nord, 5° 21′ 08″ est
Superficie 6,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Margny

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Margny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Margny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Margny

Margny est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Margny a la particularité géographique d'être une commune frontalière avec la Belgique.

GéographieModifier

Petite commune frontalière de la Belgique, elle a sur son territoire communal une petite avancée belge, Villers-devant-Orval, que sépare la rivière la Marche et qu'unit un pont au territoire belge.

La rivière Marche, qui est un affluent de rive droite de la Chiers, sert de frontière entre la France et la Belgique sur toute la partie septentrionale de la commune. À l'est, la commune de Margny est limitrophe du département de la Meuse et en même temps de la région Lorraine à laquelle ce dernier appartient.

La commune de Margny fait partie du canton de Carignan où ce dernier, limitrophe de la Belgique sur tout son pourtour nord, appartient à l'arrondissement de Sedan. Les communes qui la confinent sont respectivement au sud et au sud-ouest Herbeuval et Sapogne-sur-Marche ; ces dernières appartiennent également au canton de Carignan.

Situé sur le plateau forestier de l'Ardenne, le petit village de Margny est dominé au sud par une haute colline boisée de 205 mètres d'altitude qui domine toute la commune.

HistoireModifier

Le 25 août 1914, la commune de Margny est victime d'atrocités de l'armée allemande[1]. Quarante-deux civils sont tués[2]. S'agit-il de représailles contre des francs-tireurs ou la volonté de terroriser la population pour garantir l'ordre sur les territoires occupés[3] ? Les événements de Margny ne sont pas isolés et se sont produits dans d'autres communes belges ou ardennaises[4].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Michel Protin[5]    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

Culture locale et patrimoine

Lieux et monumentsModifier

MonumentsModifier

  • Tour de Margny : cette tour carrée, accolée d'une tourelle octogonale en saillie, de 17 mètres de hauteur, à l'allure austère, aux ouvertures réduites, participait au contrôle des passages par la vallée de la Marche, conduisant d'Orval à Tassigny. La construction est probablement de la fin du XVe siècle[6].
  • Église Saint-Martin : construite au XVIIIe siècle, de 1771 à 1776, elle fut détruite le 25 août 1914 et reconstruite dans l'entre-deux-guerres, quasiment à l'identique.

Lieu de mémoire de la Grande GuerreModifier

  • Monument en mémoire des victimes du massacre du 25 août 1914[3]: Le 25 août 1914, 42 villageois furent fusillés par l'armée allemande dans le village de Margny. Chaque année, une cérémonie à la mémoire de des victimes se déroule devant le monument.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de Margny se blasonnent ainsi :

de gueules à la tête de lion arrachée et couronnée d'or; mantelé de sinople chargé d'une épée basse d'argent, garnie d'or et accostée de deux demi-ramures de cerf du même, affrontées par les andouillers, celle de dextre posée en bande et celle de senestre en barre[7].

Liens internesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Philippe Nivet, La France occupée 1914-1918, Paris, Armand Colin, 2011 (ISBN 978-2-200-35094-9), p. 187
  2. Rédaction L'Union, « Margny. Les martyrs du 25 août 1914 honorés », L'Union,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Dossier du monument de Margny »
  4. Gérard Ponsinet, Guerre aux civils, guerre des civils dans les Ardennes envahies de 1914 à 1918, Éditions L'Harmattan, , 270 p. (lire en ligne), p. 48
  5. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  6. Philippe Seydoux, Gentilhommières et Maisons fortes en Champagne : Marne et Ardennes, t. 1, Éditions de La Morande, , 320 p. (ISBN 2-902091-30-3), p. 263-264
  7. [1]