Ouvrir le menu principal

Marchéville

commune française du département d'Eure-et-Loir
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchéville-en-Woëvre et Marcheville.

Marchéville
Marchéville
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Canton Illiers-Combray
Intercommunalité Communauté de communes entre Beauce et Perche
Maire
Mandat
Dominique Capel
2014-2020
Code postal 28120
Code commune 28234
Démographie
Gentilé Marchévillois, Marchévilloise
Population
municipale
489 hab. (2016 en diminution de 3,93 % par rapport à 2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 06″ nord, 1° 15′ 11″ est
Altitude Min. 163 m
Max. 207 m
Superficie 12,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Marchéville

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Marchéville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marchéville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marchéville
Liens
Site web www.marcheville.com

Marchéville est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

SituationModifier

Marchéville est située à 8 km d'Illiers-Combray, à 11 km de Courville-sur-Eure, à 21 km de Chartres et à 22 km de Thiron-Gardais. Le Loir naissant traverse la commune.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2001 Colette Pommier    
mars 2001 2014 Jean Taillandier    
2014 En cours Dominique Capel SE Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 489 habitants[Note 1], en diminution de 3,93 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
492444436440472520518564577
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
599611588598540530516529573
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
546514478390421390365385347
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
358324310303379426443509489
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

La construction d'un parc de six éoliennes a débuté en mai 2019 sur la commune entre le bourg, le hameau du Breuil et Magny. Il est réalisé par la société EDPR, une filiale du groupe Energias de Portugal et ouvert au financement participatif[5],[6].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Saint-Cheron possède un triptyque du XVIIe siècle,   Inscrit MH (1924)[7], représentant l'Annonciation, sainte Barbe et saint Lubin, ainsi que deux verrières classées monuments historiques à titre d'objet (baies 1 et 3)[8] ;
  • La mare ;
  • Le monument aux morts ;
  • La tour de télédiffusion rouge et blanche.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier