Major général des armées

Adjoint du chef d'état-major des armées françaises.

Major général des armées
Image illustrative de l’article Major général des armées
Insigne de l'État-Major des armées

Image illustrative de l’article Major général des armées
Titulaire actuel
Amiral Jean Casabianca
depuis le
Création
Premier titulaire Henri Zeller
Résidence officielle Hexagone Balard
Site internet www.defense.gouv.fr/ema

Le major général des armées (MGA) est un officier général de l'armée française, adjoint du chef d'État-Major des armées.

HistoireModifier

La fonction de major général des forces armées a été instituée par le décret du 28 avril 1948 « portant regroupement des états-major généraux de la guerre, de la marine et de l'air et création de l'état-major général des forces armées » [1] :

«  Art. 1er — Il est créé un état-major général des forces armées (...).
(...)
Art. 3 - L'état-major général des forces armées est dirigé, sous l'autorité du ministre des forces armées, par le comité des chefs d'état-major généraux des forces armées, qui se compose du chef d'état-major général des forces armées guerre, du chef d’état-major général des forces armées marine et du chef d’état-major général des forces armées air. Le comité des chefs d’état-major généraux des forces armées est présidé, sous l’autorité du ministre des forces armées, par l’un des chefs d’état-major généraux, désigné par décret pris sur rapport du ministre des forces armées. Le secrétariat du comité est assuré par le major général des forces armées.  »

— Journal officiel de la République française, 29 avril 1948, n° 103, p. 4155.[2]

Responsabilités et autoritéModifier

Le major général des armées « seconde et supplée [le chef d'État-Major des armées (CEMA)] dans l'exercice de ses attributions »[3], ce qui fait de lui le « vice-CEMA » selon l'amiral Jean Casabianca, qui occupe la fonction depuis le [4]. Il est le second officier dans la chaîne hiérarchique de l'armée française.

Il dirige l'état-major des armées[3], et est assisté de cinq officiers généraux : le sous-chef d'état-major opérations (OPS, qui a sous sa responsabilité le Centre de planification et de conduite des opérations), le sous-chef d'état-major plans (PLANS), le sous-chef d'état-major performance (PERF), l'officier général « relations internationales militaires » et l'officier général « commandant de la cyberdéfense »[3],[5]. Le major général, les trois sous-chefs d'état-major et l'officier général « relations internationales militaires » forment le collège des sous-chefs d'état-major, « instance de préparation des décisions de l'état-major des armées et de définition des orientations stratégiques » que le major général préside[3].

Il exerce également le commandement militaire de l'Hexagone Balard, siège du ministère des Armées[6].

Depuis 2007, le major général des armées est un officier général « cinq étoiles », c'est-à-dire un amiral, un général d'armée ou un général d'armée aérienne.

ListeModifier

 Arme Portrait Grade au moment
de la nomination
Major général Date de prise de poste
et décret de nomination
Fonction suivante
    Général de division Henri Zeller [7] Chef d'État-Major combiné des forces armées
... ... ...
    Vice-amiral d'escadre Jean-André Brusson [8] ...
  Vice-amiral d'escadre Bernard Louzeau [9] Chef d'état-major de la Marine
  Vice-amiral d'escadre Alain Coatanéa [10] Chef d'état-major de la Marine
    Général de division Mary-Jean Voinot [11] Inspecteur général des armées[12]
  Général de corps d'armée Jean-Philippe Douin [13] Chef d'état-major de l'Armée de l'air
    Général de corps aérien Jean Rannou [14] Chef d'état-major de l'Armée de l'air
    Général de corps d'armée Philippe Mercier [15] Chef d'état-major de l'Armée de terre
  Général de corps d'armée Jean-Pierre Kelche [16] Chef d'État-Major des armées
     Général de corps aérien Jean-Pierre Job [17] Chef d'état-major de l'Armée de l'air
  Général de corps aérien Richard Wolsztynski [18] Chef d'état-major de l'Armée de l'air[19]
    Vice-amiral d'escadre Alain Coldefy [20] Inspecteur général des armées[21]
    Général de corps aérien Hervé Le Riche [22] Inspecteur général des armées[23]
    Amiral Pierrick Blairon [24] Conseiller maître en service extraordinaire
à la Cour des comptes[25]
    Général d'armée Pierre de Villiers [26] Chef d'État-Major des armées[27]
    Général d'armée aérienne Gratien Maire [28] Admis en 2e section[29]
    Amiral Philippe Coindreau [30] Admis en 2e section[31]
  Amiral Jean Casabianca [32]


RéférencesModifier

  1. Décret portant regroupement des états-major généraux de la guerre, de la marine et de l'air et création de l'état-major général des forces armées, Journal officiel de la République française, 29 avril 1948, n° 103, p. 4155.
  2. Journal officiel de la République française, 29 avril 1948, n° 103, p. 4155.
  3. a b c et d Arrêté du 27 décembre 2019 portant organisation de l'état-major des armées
  4. « Mettre les forces en mouvement », 3 questions à l’amiral Jean Casabianca, major général des armées, sur le site du Ministère des Armées, 9 septembre 2019 (consulté le 11 novembre 2019).
  5. Organisation de l'état-major des armées, sur le site du ministère des Armées, 11 septembre 2019 (consulté le 11 novembre 2019).
  6. Arrêté du 27 décembre 2019 fixant la liste des autorités et organismes interarmées relevant du chef d'état-major des armées ou de l'état-major des armées
  7. Décret du 28 avril 1948 portant affectation d'un officier général de l'Armée de l'air (1re section du cadre de l'état-major général de l'Armée de l'air) et d'un officier général de l'Armée de terre (1re section du cadre de l'état-major général de l'Armée de terre), Journal officiel de la République française, 29 avril 1948, n° 103, p. 4155.
  8. Le vice-amiral d'escadre Jean Brusson major général des armées, Le Monde diplomatique, 29 septembre 1983, n° 120208, p. 11.
  9. Décret du 6 février 1985 portant promotion et nomination dans la 1re section du cadre des officiers généraux de la Marine et affectation d'officiers généraux de la Marine, Journal officiel de la République française, 8 février 1985, p. 1703.
  10. Décret du 23 décembre 1986 portant affectation d'officiers généraux, Journal officiel de la République française, 26 décembre 1986, p. 15609.
  11. Décret du 7 novembre 1990 portant affectation d'un officier général de l'armée de terre
  12. Décret du 20 juillet 1992 portant admission par anticipation dans la 2e section, élévation aux rang et appellation de général d'armée, élévation aux rang et appellation de général de corps aérien, promotion et nomination dans la 1re section et dans la 2e section, affectation d'officiers généraux
  13. Décret du 20 juillet 1992 portant admission par anticipation dans la 2e section, élévation aux rang et appellation de général d'armée, élévation aux rang et appellation de général de corps aérien, promotion et nomination dans la 1re section et dans la 2e section, affectation d'officiers généraux
  14. Décret du 9 mai 1994 portant admission par anticipation dans la 2e section, élévation aux rang et appellation d'amiral, élévation aux rang et appellation de général d'armée aérienne, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  15. Décret du 3 août 1995 portant élévation aux rang et appellation de général d'armée aérienne, promotion et nomination dans la 1re section et affectation d'officiers généraux
  16. Décret du 1er août 1996 portant admission dans la 2e section par anticipation, élévation aux rang et appellation de général d'armée, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  17. Décret du 19 mars 1998 portant admission dans la 2e section par anticipation, élévation aux rang et appellation de général d'armée, élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, élévation aux rang et appellation de vice-amiral d'escadre, promotion et nomination dans la 1re section et la 2e section, nomination au titre du congé du personnel navigant et affectation d'officiers généraux
  18. Décret du 8 juillet 1999 portant réintégration dans les cadres et admission dans la 2e section, admission dans la 2e section par anticipation et sur demande, élévation aux rang et appellation de général d'armée, élévation aux rang et appellation de général d'armée aérienne, élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, élévation aux rang et appellation de vice-amiral d'escadre, élévation aux rang et appellation de général de corps aérien, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  19. Décret du 18 juillet 2002 portant admission dans la 2e section par anticipation et sur demande, réintégration dans les cadres, élévation aux rang et appellation de général d'armée, élévation aux rang et appellation de général d'armée aérienne, élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  20. Décret du 1er août 2002 portant réintégration dans les cadres et affectation, réintégration dans les cadres, promotion et affectation, admission dans la 2e section par anticipation et sur demande, élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, élévation aux rang et appellation de vice-amiral d'escadre, élévation aux rang et appellation de général de corps aérien, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  21. Décret du 4 juillet 2005 portant maintien en activité, admission dans la 2e section par anticipation et sur demande, affectation et élévation aux rang et appellation de général d'armée, affectation et élévation aux rang et appellation d'amiral, affectation et élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, affectation et élévation aux rang et appellation de général de corps aérien, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  22. Décret du 4 juillet 2005 portant maintien en activité, admission dans la 2e section par anticipation et sur demande, affectation et élévation aux rang et appellation de général d'armée, affectation et élévation aux rang et appellation d'amiral, affectation et élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, affectation et élévation aux rang et appellation de général de corps aérien, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  23. Décret du 2 août 2007 portant maintien dans la 1re section, admission dans la 2e section par anticipation et sur demande, élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, affectation et élévation aux rang et appellation d'amiral, affectation et élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  24. Décret du 2 août 2007 portant maintien dans la 1re section, admission dans la 2e section par anticipation et sur demande, élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, affectation et élévation aux rang et appellation d'amiral, affectation et élévation aux rang et appellation de général de corps d'armée, promotion et nomination dans la 1re et la 2e section et affectation d'officiers généraux
  25. Décret du 1er juillet 2010 portant nomination d'un conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des comptes
  26. Décret du 11 mars 2010 portant affectation et élévation aux rang et appellation de général d'armée d'un officier général
  27. Décret du 16 janvier 2014 portant affectations et élévation d'officiers généraux
  28. Décret du 16 janvier 2014 portant affectations et élévation d'officiers généraux
  29. Arrêté du 27 mai 2014 portant maintien dans la 1re section des officiers généraux de l'armée de l'air
  30. Décret du 7 juillet 2016 portant affectation et élévation d'un officier général
  31. Arrêté du 4 juin 2018 portant maintien dans la 1re section et admission dans la 2e section des officiers généraux de la marine par limite d'âge
  32. Décret du 11 juillet 2018 portant maintien dans la 1re section et dans l'emploi, affectations et maintiens dans la 1re section, affectations et élévations, promotions et affectations, promotions dans la 1re section, nominations et affectations, affectations, promotion et nominations dans la 2e section d'officiers généraux