Ouvrir le menu principal

Maisons comtoises de Nancray

musée français
(Redirigé depuis Maisons Comtoises de Nancray)
Maisons Comtoises de Nancray
Nancray 01.jpg
Informations générales
Type
Ouverture
Surface
15 hectares
Visiteurs par an
43 281 (2015[1])
Site web
Collections
Collections
36 édifices ruraux
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Rue du musée - Nancray
Coordonnées
Localisation sur la carte du Doubs
voir sur la carte du Doubs
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Les maisons comtoises de Nancray sont un écomusée de plein air sur 15 hectares fondé en 1988.

Une trentaine de maisons rurales typiques de Franche-Comté sont ouvertes à la visite du mois d'avril au mois de novembre, à Nancray (Doubs, à 15 km de Besançon).

HistoireModifier

Le musée de plein air des Maisons comtoises est né de la volonté d’un Comtois passionné, l’abbé Jean Garneret (1907-2002)[1]. L’homme est soucieux de conserver un modèle de vie en voie de disparition et de « rendre au peuple son butin » en restituant ses connaissances au plus grand nombre.

L'histoire et l'architectureModifier

Le musée présente une trentaine d'édifices représentant la façon d'habiter des Comtois entre 1770 et 1950. L'intérieur des maisons présente l’évolution des manières de vivre dans la Franche-Comté rurale[2]. Tous ces édifices sont authentiques. Ils ont été soigneusement démontés sur leur lieu d'origine, puis transportés et remontés sur le site du musée.

Les constructions présentées sont variées : fermes du Sundgau, viennes à torchis et colombages du Territoire de Belfort (le Sundgau correspond à une région géographique située sur une partie de l’Alsace et une partie du Territoire de Belfort), constructions bressanes, bâtisses du Haut-Doubs avec toit en tavaillons en bois et tuyé, fruitière à Comté, maison en grès rose des Vosges saônoises, meublées comme si elles étaient habitées, atelier de tisserand, four à pain, travail à ferrer, granges, grenier à grain, abreuvoir… En 2017, le site s'est enrichi d'une caborde (abri de vigneron) venue du quartier des Tilleroyes à Besançon, qui jouxte une vigne présentant les cinq cépages AOC du vignoble du Jura[3].

Les jardinsModifier

Autour des maisons sont cultivés biologiquement des jardins à thèmes : potager de la sorcière, jardin des légumes oubliés, jardin des simples, jardin des plantes textiles et tinctoriales, potager de montagne, jardin de nutrition, jardinets des cinq sens.

Les animauxModifier

Le musée témoigne des liens qui se sont établis entre l'homme et les animaux de la ferme et contribue à la présentation et à la sauvegarde d'anciennes races domestiques. Il accueille également des abeilles au sein d'un rucher de montagne du XIXe siècle.

Développement durableModifier

De par sa diversité, le musée se prête à aborder le concept du développement durable. Vivre, gérer les ressources et préserver son environnement… les façons d'habiter en adéquation avec son milieu sont ainsi observées à la lueur de l'histoire locale. Comprendre comment on vivait au XVIIIe siècle…

Un syndicat mixte associant le Conseil départemental du Doubs et Grand Besançon Métropole, assure la gestion du musée depuis .

De animations différentes sont prévues chaque jour: visite des maisons et des jardins, torchis, cuisson du pain, filage et tissage de la laine... .

Informations pratiquesModifier

Le musée est ouvert d'avril à début novembre. Labellisé Tourisme & Handicap, il est adapté aux handicaps visuel, auditif, mental ou moteur[4]. Un accueil est proposé en français, en anglais[5] et langue des signes[6].

Un restaurant ouvert de mai à septembre propose des spécialités régionales [7] et végétales[6].

Le musée est desservi par la ligne 81  du réseau de transport en commun Ginko sur réservation.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Musée de Plein air des Maisons Comtoises à Nancray », doubs.fr (consulté le 16 juillet 2018)
  2. « MUSEE DE PLEIN AIR DES MAISONS COMTOISES », sur besancon-tourisme.com (consulté le 16 juillet 2018)
  3. « Musée des maisons comtoises Communiqué de presse - Caborde - Nouveauté 2017 », sur maisons-comtoises.org (consulté le 16 juillet 2018)
  4. « Accessibilité des personnes handicapées ou à mobilité réduite », sur maisons-comtoises.org (consulté le 16 juillet 2018)
  5. « MUSEE DE PLEIN AIR DES MAISONS COMTOISES », sur franche-comte.org (consulté le 16 juillet 2018)
  6. a et b [PDF]« Programme 2018 », sur maisons-comtoises.org (consulté le 16 juillet 2018)
  7. « L'Arrosoir - Restaurant du musée », sur maisons-comtoises.org (consulté le 16 juillet 2018)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier