Ouvrir le menu principal
Un morceau de mésosidérite provenant de Miney dans le Missouri.

Les mésosidérites font partie de la famille des lithosidérites (ou sidérolithe) et sont de fait composées pour moitié de silicates et pour moitié d'un alliage fer-nickel. Il s'agit de brèches ayant une texture irrégulière. La fraction silicatée contient de l'olivine, du pyroxène et du feldspath riche en calcium. Cette composition est similaire à celle trouvée dans les diogénites et les eucrites[1],[2].

Les lithosidérites représentant environ 1 % des chutes de météorites observées, les mésosidérites sont rares. Seulement 208 ont été référencées en novembre 2014 dont 56 provenant d'Antarctique.

Principales chutes de mésosidérites
Lieu Année Masse
Vaca Muerta, Chili XIXe siècle 3 800 kg[3]
Dong Ujimqin Qi, Chine 1995 129 kg
Estherville (Iowa), USA 1879 320 kg
Łowicz, Pologne 1935 59 kg

L'astéroïde 16 Psyché pourrait être un corps parent à l'origine des mésosidérites[4].

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. F. Heide, F. Wlotzka : Meteorites, Messengers from Space.
  2. Karl K. Turekian.
  3. H. Pedersen et al., Meteoritics 27 (1992) 126
  4. D. R. Davis, Paolo Farinella et M. Francesco, « The Missing Psyche Family: Collisionally Eroded or Never Formed? », Icarus, vol. 137, no 1,‎ , p. 140 (DOI 10.1006/icar.1998.6037, Bibcode 1999Icar..137..140D)