Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Louis-Olivier Taillon

politicien canadien

Louis-Olivier Taillon, né le à Terrebonne et décédé le à Montréal, est un homme politique québécois. Il a été premier ministre du Québec sous la bannière du Parti conservateur du Québec, très brièvement, du au  ; il a toutefois été ré-élu pour un deuxième mandat, du au . Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges, à Montréal.

Louis-Olivier Taillon
Image illustrative de l'article Louis-Olivier Taillon
Fonctions
8e premier ministre du Québec

(4 jours)
Lieutenant-gouverneur Louis François Rodrigue Masson
Prédécesseur John Jones Ross
Successeur Honoré Mercier

(3 ans, 4 mois et 25 jours)
Lieutenant-gouverneur Joseph-Adolphe Chapleau
Prédécesseur Charles-Eugène Boucher de Boucherville
Successeur Edmund James Flynn
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Terrebonne (Bas-Canada)
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Montréal (Québec)
Parti politique Conservateur
Conjoint Louise-Georgiana Archambault
Profession Avocat

Louis-Olivier Taillon
Premiers ministres du Québec

Sommaire

BiographieModifier

Vie politiqueModifier

Son premier mandat ne dure que quatre jours, du au . Ce mandat arriva à la fin du gouvernement conservateur de son prédécesseur John Jones Ross, où il détenait le poste de procureur général. Il dirigeait également le gouvernement à l'Assemblée législative car Ross ne pouvait y siéger, étant membre du Conseil législatif. Ross avait perdu les élections générales de 1886, mais avait tenté de s'accrocher au pouvoir avec un gouvernement minoritaire pour quelques mois de plus.

Taillon est chef de l'opposition de 1887 à 1890, quand il perd l'élection de 1890 ainsi que son propre siège.

Il retourne brièvement à la pratique du droit, mais après que le premier ministre libéral Honoré Mercier ait été démis de ses fonctions par le lieutenant-gouverneur du Québec, Taillon devient ministre sans portefeuille dans le gouvernement de Charles-Eugène Boucher de Boucherville. Comme sous John Jones Ross, il est à la tête du gouvernement à l'Assemblée législative, car de Boucherville est membre du Conseil législatif. Taillon devient premier ministre lorsque Boucher de Boucherville démissionne.

Il démissionne en 1896 et fait le saut en politique fédérale pour servir en tant que ministre des Postes dans le très éphémère gouvernement conservateur de Charles Tupper, de mai à juillet 1896. Il ne parvient pas à remporter un siège à la Chambre des communes aux élections de 1896, et échoue encore une fois en 1900, mettant ainsi fin à sa carrière politique. En 1916 il est fait chevalier. Il meurt à Montréal en 1923.

HonneursModifier

La circonscription électorale de Taillon, créée en 1965, a été nommée en son honneur[1]. La rue Taillon à Québec a été nommée en son honneur[2].

Notes et référencesModifier

  1. « Circonscription électorale de Taillon », sur site de la Commission de toponymie du Québec, (consulté le 28 mars 2017)
  2. « Fiche du toponyme Taillon », sur site de la Ville de Québec (consulté le 28 mars 2017)

Voir aussiModifier