Ouvrir le menu principal

Lignières-Orgères

commune française du département de la Mayenne
Ne pas confondre avec Lignères (sans i) et Orgères, deux communes voisines l'une de l'autre dans le département de l'Orne.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lignières.

Lignières-Orgères
Lignières-Orgères
La chapelle Notre-Dame-de-Lourdes.
Blason de Lignières-Orgères
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Villaines-la-Juhel
Intercommunalité Communauté de communes du Mont des Avaloirs
Maire
Mandat
Raymond Lelièvre
2014-2020
Code postal 53140
Code commune 53133
Démographie
Gentilé Lignièrois
Population
municipale
761 hab. (2016 en augmentation de 4,1 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 32″ nord, 0° 12′ 25″ ouest
Altitude Min. 205 m
Max. 360 m
Superficie 40,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Lignières-Orgères

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Lignières-Orgères

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lignières-Orgères

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lignières-Orgères
Liens
Site web www.lignieres-orgeres.fr

Lignières-Orgères est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 761 habitants[Note 1].

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité de Lignières-la-Doucelle est attesté sous les formes Laniariaco en 642 et Linaria au XIIe siècle[2]. Le toponyme est issu du latin linarium/linaria, « lieu planté de lin »[2]. Doucel est le nom d'un seigneur[2] : en ancien français, l'article défini pouvait avoir l'usage de démonstratif[3], soit « Lignières, celle de Doucel », permettant ainsi de résoudre l'homonymie avec Lignières-la-Carelle.

Le gentilé est Lignièrois[4].

Le nom de la localité d'Orgères-la-Roche est attesté sous les formes Orgiariæ 1148[réf. nécessaire], Orgeria en 1181[réf. nécessaire], in Orgeriis en 1241[2], Capelîa as Orgerens en 1243[réf. nécessaire], Ecclesia de Orgeriis au XIVe siècle[réf. nécessaire], de Orgeriis en 1516[5], Notre-Dame d'Orgères en 1560[réf. nécessaire]. Le toponyme serait issu du latin hordeum, « orge », suffixé de -aria, soit « lieu planté d'orge ».

HistoireModifier

La carte de Jaillot, datant du début du XVIe siècle, montre qu'une grosse forge, la forge de Lignières, était installée sur les bords de la Doucelle, au Moulin-Lassue, où se trouve encore un grand amas de scories. La forêt de Monaye fournissait en abondance le bois et le minerai. La forge s'arrêta en 1664[6]. Les maitres de forges ont été Germain Riqueur, sieur du Coudray et du Bas-Mont (Moulay), 1611, inhumé à Lignières le 27 février 1633 ; La Croix, 1640 ; Thomas Poulain[6].

L'actuelle commune de Lignières-Orgères résulte de la fusion de deux anciennes communes, Lignières-la-Doucelle et Orgères-la-Roche. Elles ont fait l'objet d'une fusion-association qui a pris effet le (à cette date, Orgères ne comptait plus que 165 habitants[7] contre 901 pour Lignières[8]), et s'est transformée fusion simple le .

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1977 mars 2001 Jean Tonnelier DVD Notaire
mars 2001 mars 2008 Pascal Borel    
mars 2008 juin 2013[9] Jean-Luc Thomas SE  
septembre 2013[10] mars 2014 Gabriel Ripeaux SE  
mars 2014[11] En cours Raymond Lelièvre SE Retraité

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[11].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2016, la commune comptait 761 habitants[Note 2], en augmentation de 4,1 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Lignières-la-Doucelle a compté jusqu'à 2 891 habitants en 1836. Orgères-la-Roche avait atteint son maximum démographique en 1831 avec 532 habitants.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 6562 4132 5482 6772 7572 8912 7622 7692 651
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 5722 3912 3922 1452 0931 8301 9111 6961 620
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5341 5051 4451 1341 0901 0681 0371 0161 003
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
915825887855773735731731730
2013 2016 - - - - - - -
773761-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution démographique d'Orgères-la-Roche
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
465496508513532524505528
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
526505500482431404372367
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
387362328292279238234204
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
183185197182161---
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[7])

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

SportsModifier

MédiasModifier

ÉconomieModifier

Activité et manifestationsModifier

SportsModifier

La Jeunesse Association de Lignières-Orgères (JALO) fait évoluer une équipe de football en division de district[15].

La JALO présente également une section gymnastique et le tennis peut être pratiqué au sein du Tennis club de Lignières-Orgères[16].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Lignières-Orgères comprend :

Patrimoine culturelModifier

Patrimoine naturelModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason De gueules, à un lion burelé d’or et de sinople, couronné d’argent ; au chef cousu de sinople, chargé d’une cornue accostée de deux rochers, le tout d’argent.
Détails
- Créé par Jean-Claude MOLINIER, héraldiste amateur, et adopté par la municipalité en janvier 1999:

Le gueules avec le lion sont la reprise des armes du seigneur Jeoffroy de Couliedre qui avait Lignières comme fief au XIIIe siècle. Il est issu de la branche de la famille de Doucelle (Région du Mans) d’où le nom de Lignières-la-Doucelle. La reprise intégrale du blason de famille étant interdite pour les municipalités, il suffit d’en emprunter un ou plusieurs éléments.

Le gueules rappelle aussi la présence d’une importante forge au XVIIe siècle.

Le chef de sinople symbolise la forêt de Monnaie et par extension le Parc Régional Normandie Maine où se trouve Lignières-Orgères.

La cornue indique la présence d’une verrerie au XIXe siècle.

Les deux rochers symbolisent le site d’Orgères d’où son ancien nom d’Orgères-la-Roche.

Les ornements sont deux deux branches de chêne de sinople, fruitées d’or, mises en sautoir par la pointe et liées de gueules pour marquer la présence de la forêt et du parc Normandie-Maine.

Le listel d'argent porte le nom de la commune en lettres majuscules de sable.

La croix de guerre 1939-1945 ayant été attribuée à la commune, elle figure en pointe de l’écu.

La couronne de tours dit que l’écu est celui d’une commune ; elle n’a rien à voir avec des fortifications.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a b c et d Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 62
  4. « Lignières-Orgères a son multiservices », sur orne-hebdo.fr, L'Orne Hebdo (consulté le 19 août 2016)
  5. Pouillé historique de Rennes.
  6. a et b L'abbé Angot, Dictionnaire de la Mayenne, (1962), t. 2, p.690-691.
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Orgères-la-Roche », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 19 août 2016)
  8. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. « Le maire Jean-Luc Thomas est décédé », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 octobre 2013)
  10. « Site communal - Élection d' un nouveau maire le 6 septembre » (consulté le 21 octobre 2013)
  11. a et b « Lignières-Orgères (53140) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 juin 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « J. A. Lignières-Orgères », sur Site officiel de la Ligue du Maine (consulté le 19 août 2016)
  16. « L'annuaire des associations », sur cc-montdesavaloirs.fr, communauté de communes du Mont des Avaloirs (consulté le 19 août 2016)
  17. « ZNIEFF 520015248 - La Vallée de la Doucelle », sur http://inpn.mnhn.fr
  18. Liste des communes concernées par un site Natura 2000 en Mayenne, consulté le 9 novembre 2015