Ouvrir le menu principal
Liège-Bastogne-Liège 2008
Kopgroep LBL 2008.JPG
Fothen, Rolland, Brutt et Kopp
Généralités
Course
94e Liège-Bastogne-Liège
Date
Distance
261 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
200
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième

La 94e édition de la course cycliste Liège-Bastogne-Liège a eu lieu le sur une distance de 261 kilomètres. Elle a été remportée pour la deuxième fois par Alejandro Valverde, devant Davide Rebellin et Fränk Schleck.

Sommaire

ContexteModifier

Organisée par Amaury Sport Organisation, Liège-Bastogne-Liège fait partie des épreuves retirées du calendrier du ProTour et intègre le « calendrier historique »[1] proposé par l'UCI en janvier[2].

ParcoursModifier

Le final de la course a subi de légères modifications par rapport au tracé des années précédentes. La côte du Sart-Tilman, située auparavant à 13 kilomètres de l'arrivée, a été retirée et remplacée par la côte de la Roche aux Faucons, plus courte mais plus difficile avec une pente moyenne de 9,9 %[3] et dont le sommet est situé à 20 kilomètres de l'arrivée. Le reste du parcours est inchangé.

CôtesModifier

  • km 57.5 - Côte de Ny - 1,8 km de montée à 5,7 %
  • km 82.0 - Côte de la Roche-en-Ardenne - 2,8 km de montée à 4,9 %
  • km 128.0 - Côte de Saint Roch - 0,8 km de montée à 12 %
  • km 172.0 - Côte de Wanne - 2,7 km de montée à 7 %
  • km 178.5 - Côte de Stockeu - 1,1 km de montée à 10,5 %
  • km 184.0 - Côte de la Haute-Levée - 3,4 km de montée à 6 %
  • km 196.5 - Col du Rosier - 4,0 km de montée à 5,9 %
  • km 209.0 - Côte de la Vecquée - 3,1 km de montée à 5,9 %
  • km 226.5 - Côte de La Redoute - 2,1 km de montée à 8,4 %
  • km 232.0 - Côte de Sprimont - 1,4 km de montée à 4,7 %
  • km 241.5 - Côte de la Roche-aux-faucons - 1,5 km de montée à 9,9 % (4,4 km à 4,1 % en comptant les 2 parties)[4]
  • km 255.5 - Côte de Saint-Nicolas - 1,0 km de montée à 11,1 %

L'arrivée dans la commune d'Ans est précédée d'une autre côte d'un kilomètre environ, non répertoriée.

La courseModifier

 
Bettini et Kirchen au départ

La grande échappée de la course démarre après trente kilomètres[5]. Composée de Tom Stubbe, Markus Fothen, David Kopp, Pavel Brutt et Pierre Rolland, son écart s'accroît jusqu'à la côte de Ny (11 minutes et 30 secondes). Stubbe, lâché dans la côte de Saint-Roch, est le premier repris par le peloton.

Tandis que l'avance sur le peloton a diminué, le groupe de tête attaque l'enchaînement des côtes de Wanne, Stockeu et de la Haute-Levée. Philippe Gilbert attaque en compagnie de Kjell Carlström avant de lâcher ce dernier et de rattraper Kopp, en difficulté. Alexandr Kolobnev part à son tour en contre mais demeure intercalé entre le peloton et Gilbert, sans parvenir en rentrer sur le Belge. Celui-ci ne connaît pas plus de réussite dans sa tentative de rejoindre le trio de tête, bien que l'écart passe sous la minute. Alors que Rolland distance ses compagnons dans la Côte de La Redoute, Gilbert gravit seul cette difficulté, avant d'être repris non loin du sommet par le peloton à la suite d'une nette accélération de Paolo Bettini. Andy Schleck attaque à son tour, suivi par Stefan Schumacher. À trente kilomètres de l'arrivée, la course est lancée. Le duo revient sur Rolland, tandis que Paolo Bettini tente nouveau sa chance dans la côte du Hornay.

Les hommes de tête abordent nouvelle côte de la Roche-aux-faucons avec une vingtaine de secondes d'avance. Schumacher ne parvient pas à suivre. Andy Schleck est rejoint par son frère et coéquipier chez CSC Fränk Schleck, Joaquim Rodríguez, Davide Rebellin et Alejandro Valverde. Cadel Evans, Christian Pfannberger et Damiano Cunego sont en poursuite.

Rodriguez est rapidement décroché et le quatuor de tête compte 30 secondes d'avance. À l'approche de la côte de Saint-Nicolas, Andy Schleck attaque. Il aborde l'ascension seul en tête avant d'être rattrapé et débordé par son frère Frank qui attaque à son tour. Il ne parvient cependant pas à se débarrasser de Valverde et Rebellin. Valverde contrôle ses deux compagnons dans le final avant de lancer le sprint dans le dernier kilomètre pour les devancer aisément sur la ligne d'arrivée.

Andy Schleck se classe quatrième à trente secondes, suivi de dix secondes par Pfannberger, Thomas Dekker, bien revenu dans la côte de Saint-Nicolas, et Evans.

Valverde s'impose pour la deuxième fois à Liège après y avoir été le premier vainqueur espagnol en 2006. Il avait été deuxième en 2007.

Classement finalModifier

Liste des participantsModifier

Liquigas 
Caisse d'Épargne 
Team CSC 
Quick Step 
Gerolsteiner 
Rabobank 
Lampre 
Saunier Duval-Scott 
Team High Road 
Bouygues Telecom 
Euskaltel-Euskadi 
Agritubel 
AG2R La Mondiale 
La Française des jeux 
Crédit agricole 
Topsport Vlaanderen 
Silence-Lotto 
Cofidis 
Barloworld 
Tinkoff Credit Systems 
Landbouwkrediet 
Cycle Collstrop 
Slipstream Chipotle 
Team Milram 
Skil-Shimano 

Couverture médiatiqueModifier

Les deux diffuseurs télévisuels de la course en Belgique, la VRT via Sporza et RTBF, en sont également des partenaires officiels[7]. La Une, chaîne du groupe RTBF, a enregistré une nette hausse de l'audience de l'épreuve par rapport à 2007, avec 287 143 téléspectateurs (soit 77 000 téléspectateurs de plus qu'en 2007) et une part d'audience de 43,7 %[8].

Notes et référencesModifier

  1. « « Calendrier historique » 2008 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site de l'Union cycliste internationale.
  2. « Fin de crise entre l'UCI et les grands tours? », La Dernière Heure/Les Sports, 26 janvier 2008.
  3. « Que la fête commence ! », La Dernière Heure/Les Sports, 27 avril 2008.
  4. « Description côte de la roche aux faucons », sur climbbybike.com
  5. « Liège-Bastogne-Liège: Valverde s'impose pour la seconde fois ! », La Dernière Heure/Les Sports, 27 avril 2008.
  6. En raison d'un contrôle antidopage positif à l'EPO, effectué en décembre 2007 et réanalysé en 2009, les résultats de Thomas Dekker postérieurs au 24 décembre 2007 sont annulés
  7. Partenaires officiels de Liège-Bastogne-Liège 2008, sur le site officiel.
  8. Tuner.be, 28 avril 2008.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :