Lexique des colonnes

Ce lexique reprend les termes repris dans la construction.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

AModifier

BModifier

CModifier

 
Chapiteaux de formes classiques (extrait de l'Encyclopédie, vol. 18) : a. toscan ; b. dorique ; c. ionique ; d. ionique moderne ; e. corinthien ; f. composite.
 
Les formes de chapiteaux d'après Le Larousse 1922.

EModifier

FModifier

GModifier

  • Goujon : bout de gros fil de fer ou de laiton que l'on rapporte dans un trou fait dans le bout d'une bande, d'une colonne ou autre morceau de marbre, pour le tenir avec celui sur ou sous lequel il pose[E 2].
  • Grêle : colonne qui n'a pas assez de grosseur relativement à sa hauteur[M 9].

IModifier

LModifier

  • Lame ou cale : morceau de plomb mince qu'on met à sec entre les tambours d'une colonne pour l'empêcher de s'éclater[M 11].
  • Lèvre : saillie qui est à la partie supérieure du tambour d'un chapiteau[M 12].
  • Listel : petite moulure carrée et unie qui couronne ou accompagne une autre moulure plus grande, ou qui sépare les cannelures d'une colonne[M 13].

MModifier

NModifier

  • Naissance : endroit où quelque chose commence à paraître, à avoir de la saillie.
  • Naissance de colonne : partie concave qui joint le listel avec le fût, soit sur la base, soit sous le chapiteau, et qu'on appelle ordinairement congé[M 16].

OModifier

Vocabulaire de l'ordre dorique et de l'ordre ionique  :
  1. tympan du fronton
  2. acrotère
  3. cimaise (du fronton)
  4. geison
  5. mutule
  6. frise
  7. triglyphe
  8. métope
  9. regula
  10. goutte
  11. larmier
  12. architrave
  13. chapiteau
  14. abaque
  15. échine
  16. colonne
  17. cannelure
  18. stylobate

 

1. tympan du fronton
2. acrotère
3. cimaise (du fronton)
4. geison
7. frise
13. architrave à trois faces
14. chapiteau
17. colonne
18. cannelure
19. stylobate
20. volute
21. échine ornée d'oves
23. base
24. tores

 

PModifier

  • Péristyle : édifice environné de colonnes isolées en son pourtour intérieur, et éloigné du mur de la largeur d'un entre-colonnement[M 17].
  • Pilastre : espèce de colonne carrée ou plate, qui a les mêmes proportions et ornements que la colonne de l'ordre dont il emprunte le nom ; il est ordinairement engagé dans les murs, n'ayant de saillie que le tiers, le quart, ou le sixième de son épaisseur[M 18].
  • Pile : massif de maçonnerie dont la forme est ordinairement un parallélépipède servant à porter les arches d'un pont de maçonnerie ou les travées d'un pont de bois[M 18].
  • Pilier : corps de pierre ou de maçonnerie de forme ronde ou carrée, servant à soutenir une voûte en arc ou en plate-bande[M 18].
  • Pilier butant : corps de pierre ou de maçonnerie élevé pour soutenir la poussée d'un arc ou d'une voûte, et qui se fait quelquefois en console ou en arcade (voir Arc-boutant)[M 18].

RModifier

  • Renflement : petite augmentation ajoutée au diamètre d'une colonne[M 19].
  • Rudenture : ornement en forme de bâton dont on remplit les cannelures par le bas des colonnes et des pilastres[M 20].

SModifier

  • Scotie : nom d'une moulure creuse terminée par deux filets ou carrés, qui se fait entre les tors dans la base d'une colonne[M 21].

TModifier

  • Tailloir ou abaque : morceau de pierre parfaitement carré qui couronne et sert comme de couvercle aux vases ou tambours des chapiteaux des colonnes et pilastres. Pour tous les chapiteaux, excepté celui du toscan, il est orné de moulures ; lorsqu'il n'en a point, on le nomme plinthe ou abaque[M 22].
  • Tambour : assise arrondie dont on forme le fût d'une colonne ; c'est aussi l'assise qui porte le chapiteau[M 23].
  • Tore : moulure ronde de différentes grosseurs, faisant ordinairement partie de la base des colonnes[M 24].
  • Torchon : paquet de paille tortillée ou morceau de natte qu'on met sous les pierres, pour qu'en les taillant ou en les transportant, elles ne s'écornent pas[M 24].
  • Tronçon : un morceau de pierre dont plusieurs forment le fût d'une colonne. Il diffère du tambour, en ce que la colonne par tronçon n'est composée que de deux ou trois morceaux, au lien que le tambour n'a pas ordinairement autant de hauteur que de diamètre : Dans le premier cas, la pierre est posée en délit, et dans le second elle l'est sur son lit[M 25].

VModifier

Notes et référencesModifier

  • (maçonnerie)
  1. P. 5.
  2. P. 7.
  3. a et b P. 10.
  4. P. 17.
  5. P. 20.
  6. P. 22.
  7. P. 32.
  8. P. 38.
  9. P. 41.
  10. P. 44.
  11. P. 47.
  12. P. 49.
  13. P. 50.
  14. P. 55.
  15. P. 56.
  16. P. 59.
  17. P. 64.
  18. a b c et d P. 69.
  19. P. 81.
  20. P. 84.
  21. P. 86.
  22. P. 92.
  23. P. 93.
  24. a et b P. 96.
  25. P. 98.
  26. P. 100
  27. P. 101.
  • (marbrerie)
  1. P. 4.
  2. P. 7.
  • Centre national de ressources textuelles et lexicales ([http ://www.cnrtl.fr/ CNTRL])


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • J.-M. Morisot, Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment. Vocabulaire des arts et métiers en ce qui concerne les constructions, Carilian, (lire en ligne).