Ouvrir le menu principal

Les Trois-Pierres

commune française du département de la Seine-Maritime

Les Trois-Pierres
Les Trois-Pierres
La mairie.
Blason de Les Trois-Pierres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Saint-Romain-de-Colbosc
Intercommunalité Le Havre Seine Métropole
Maire
Mandat
Bernard Ribet
2014-2020
Code postal 76430
Code commune 76714
Démographie
Gentilé Trois-Pierrais
Population
municipale
738 hab. (2016 en augmentation de 2,79 % par rapport à 2011)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 32′ 52″ nord, 0° 25′ 00″ est
Altitude Min. 63 m
Max. 132 m
Superficie 7,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Les Trois-Pierres

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Les Trois-Pierres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Trois-Pierres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Trois-Pierres
Liens
Site web http://lestroispierres.fr

Les Trois-Pierres est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie.

Sommaire

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes de Tribus Petris en 1222 et en 1248[1]; Ad Tres Petras en 1263; Tres Petrae, vers 1240; Parrochiana de Tribus Petris, 1252 (Bonnin, 138); Les III Pierres en 1319 ; Tres Lapides en 1337; Les Troys-Pierres en 1431 (Longnon, 22, 86); Ecclesia parrochia Sancti Petri de Tribus Petris en 1470; Tres Lapides au XVIes siècle; Saint Pierre des Trois Pierres en 1713; Fief et seigneurie des Trois Pierres en 1685[2]; Les Trois-Pierres en 1715 (Frémont); Les 3 Pierres en 1757 (Cassini); Les Trois-Pierres en 1953[3].

L’origine du nom Tribus Petris en 1222, évoquerait un mégalithe détruit au XIXe siècle, situé dans le cimetière actuel. Selon l’abbé Cochet, il pourrait s’agir de pierres servant de bornes.

HistoireModifier

Plusieurs mystères entourent l’histoire des Trois Pierres. Outre le nom de la commune, la juxtaposition des deux fief d’Orival et de Byville laisse les érudits locaux dubitatifs. Si le fief de la châtellenie de Lillebonne est attesté en 1830, force est de constater qu’il existe alors deux logis construit l’un au début et l’autre à la fin du XVIe siècle. Au XIIIe siècle, le village appartient au comté de Boulogne présentant à la cure, et c’est à la même époque qu’est édifiée l’église Saint-Pierre. Jusqu’en l’an 1300, il existe un marché aux Trois-Pierres, mais Jean sir d’Harcourt, transfert l’activité à Bolbec pour en assurer l’essor, opération que confirment des lettres patentes de Philippe le Bel données à Pierrefonds le 09 novembre 1300. En 1823, la commune absorbe celle voisine de Loiselière[4] ; cette dernière avait porté provisoirement, au cours de la Révolution française, le nom de La Fraternité[5].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2012 En cours Bernard RIBET    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 738 habitants[Note 1], en augmentation de 2,79 % par rapport à 2011 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
599750740771673626563569530
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
536516582551540509497511473
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
451447429360383355351416389
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
369337391595686723716715714
2013 2016 - - - - - - -
702738-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Il y a 738 Trois Pierrais dont 29,2 % ont moins de 20 ans, 91,8 % sont propriétaires de leur logement et 5,6 % diplômés de l'enseignement supérieur[9].[Quand ?]

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Pierre.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune des Trois-Pierres se blasonnent ainsi :

D’azur à la fasce d’argent chargée de trois épis de blé de sinople, accompagnée en chef d’un soleil d’or accosté de deux mouettes volantes et affrontées d’argent et en pointe de trois pierres du même[10].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Archives de Seine-Maritime 13 H 89.
  2. Archives de Seine-Maritime E — Comté de Lillebonne.
  3. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Seine-Maritime, page 995.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Notice communale de Loiselière », sur la base Cassini (consulté le 18 janvier 2013)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. INSEE
  10. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=6074

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier