Les Dents de la mer 2

film sorti en 1978
Les Dents de la mer
2e partie
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.

Titre original Jaws 2
Réalisation Jeannot Szwarc
Scénario Carl Gottlieb
Howard Sackler
d'après les personnages créés par Peter Benchley
Musique John Williams
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Zanuck/Brown Production
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Suspense
Durée 116 minutes
Sortie 1978

Série Les Dents de la mer

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Dents de la mer, 2e partie (Jaws 2, litt. « Les Mâchoires 2 ») est un film américain réalisé par Jeannot Szwarc, sorti en 1978. Suite du film de Steven Spielberg, il est le deuxième volet de la saga des Dents de la mer. L'intrigue remet de nouveau en scène le chef de la police locale Martin Brody (Roy Scheider) qui est persuadé qu'un autre grand requin blanc terrorise la station balnéaire de l'île fictive d'Amity à la suite d'une série d'incidents et de disparitions. Initialement, personne ne le croit et pense qu'il est devenu paranoïaque en raison des évènements traumatisants survenus quatre ans plus tôt, mais ses soupçons se révèlent véridiques.

Tout comme le premier film, la production des Dents de la mer, 2e partie a été difficile. Le réalisateur initial, John D. Hancock, s'est avéré incapable de mettre en scène un film d'action et a été remplacé par Szwarc. Scheider n'a repris son rôle que pour mettre fin à son contrat avec Universal Pictures et était mécontent durant le tournage, ce qui a entrainé plusieurs altercations avec le réalisateur.

Le film est sorti le 16 juin 1978 aux États-Unis et a reçu des critiques modérément positives. Pour un budget de 30 millions de dollars, il a rapporté 77 millions aux États-Unis et est monté à 102 millions avec les ressorties. Il a également rapporté 105 millions dans le reste du monde, soit un total de 208 millions de dollars, faisant de lui une des suites cinématographiques les plus rentables de l'époque. La phrase d'accroche du film : « Juste quand vous pensiez qu'il était sûr de retourner dans l'eau... » est devenue l'une des plus célèbres de l'histoire du cinéma américain et de nombreux hommages lui ont été rendues. Une suite, Les Dents de la mer 3, est sortie en 1983.

RésuméModifier

Quatre ans après les attaques du grand requin blanc (Carcharodon carcharias) à Amity Island, deux plongeurs photographiant l'épave de l'Orca sont attaqués et dévorés par un autre grand squale. Le cauchemar recommence...

Ne se doutant de rien, Martin et Ellen Brody assistent avec leurs enfants à l'inauguration d'un nouveau complexe hôtelier visant à relancer le tourisme à Amity après le drame vécu quatre ans plus tôt. Pendant les festivités, le navire des deux plongeurs, poussé par les courants et le requin lui-même, vient bloquer l'entrée du port. Le lendemain, la présence du bateau est annoncée à Brody, surpris de l'abandon du navire par ses occupants. Son adjoint Hendricks faisant remorquer le yacht jusqu'au port, trouve sous le bateau l'appareil photo sous-marin des plongeurs. Les enfants de Brody, Mike et Sean sont davantage préoccupés par les questions des jeunes de leur âge, tout en s'adonnant à leur passion favorite : la voile. Or le danger rôde au large : une skieuse nautique disparaît et le hors-bord remorquant le ski nautique explose en pleine mer, blessant le requin dont une partie de la tête se trouve brûlée. Brody se rend sur les lieux mais le récit des témoins de l'explosion ne lui permet pas de comprendre ce qui s'est passé.

Le lendemain, le cadavre à moitié dévoré d'une orque est découvert par une des jeunes et son petit ami sur une plage voisine. Prévenu, Brody arrive et après examen des morsures en compagnie d'une scientifique, comprend qu'un autre requin blanc hante les eaux d'Amity. Mais le maire fait à nouveau la sourde oreille (comme dans le premier film) et refuse de prendre des mesures. Plus tard, en patrouillant sur la plage, Brody remarque un morceau de coque rejeté par le ressac. En le repêchant, il tombe nez à nez avec le cadavre calciné de la pilote du hors bord. Brody injecte un poison mortel sur les balles de son revolver, ordonne à son adjoint de développer les photos de l'appareil photo retrouvé, interdit à Mike de sortir en mer, fait venir un mirador de surveillance des requins sur la plage principale à l'insu du conseil municipal et assure personnellement la surveillance des plages, au grand dam du maire et de son équipe. Au cours de sa surveillance, Brody aperçoit dans l'océan une masse sombre à proximité des baigneurs. Croyant que c'est le requin, Brody fait sortir de l'eau tout le monde, tire des coups de feu sur une ombre vue près du rivage, provoquant la panique. Mais ce n'est qu'un banc de poissons. Brody est révoqué, mais en examinant les photos prises par les plongeurs, il reconnaît le requin responsable de la disparition des plongeurs. Mais une fois de plus et en dépit de cette preuve, le conseil municipal fait mine de ne rien voir.

Le lendemain, plusieurs adolescents, dont Mike et Sean passant outre l'interdiction paternelle, sortent en mer avec leurs dériveurs et sont bientôt pris en chasse par le squale. Auparavant, ce dernier manque de peu de dévorer Tom Andrews, le chef du club de plongée sous-marine d'Amity. Celui-ci est ramené en urgence sur l'île. Brody apprend que Mike lui a désobéi et, angoissé, part en vedette à sa recherche avec son ex-adjoint et Ellen. Ils trouvent le canot d'une des amies de Mike, Tina Wilcox, précédemment attaquée par le requin. La jeune fille témoigne de la présence du monstre (qui a tué son petit ami Eddie Marchand au moment de l'attaque). Brody la fait ramener sur la terre ferme avec sa femme et Hendricks pendant qu'il tente, seul, de retrouver ses enfants... Le requin mourra en mordant un câble haute tension qui était sous l'eau.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

DéveloppementModifier

Pour l'histoire du deuxième opus, Peter Benchley proposait de faire un film sur les enfants de Brody et Quint mais ce projet n'a finalement pas abouti. Il proposait de faire un film sur Quint lorsqu'il était sur l'USS Indianapolis (CA-35) (dont il décrit le naufrage lors d'un long monologue dans le premier film) et qu'il fut confronté aux requins, mais ce scénario semblait trop éloigné du premier volet, les dirigeants ont donc décidé que l'histoire continuerait à se passer à Amity avec la famille Brody.[réf. nécessaire].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Les Dents de la mer, 2e partie a rencontré un accueil critique modérément positif. Sur le site Rotten Tomatoes, il possède 61 % d'avis positifs sur 33 critiques recensées[3]. Bien qu'étant perçu comme inférieur au premier film, il est considéré comme la seule bonne suite à ce dernier[4].

Box-officeModifier

Autour du filmModifier

  • En s'engageant sur le film, Roy Scheider, alors toujours sous contrat avec Universal, dut refuser le rôle de Michael Vronsky dans Voyage au bout de l'enfer (rôle qui revint finalement à Robert De Niro). Par ailleurs Scheider venait de subir un échec cuisant avec le chaotique Convoi de la peur de William Friedkin.
  • Roy Scheider et Keith Gordon (Doug) apparaîtront l'année suivante dans Que le spectacle commence sous la direction de Bob Fosse. Tous deux interprètent un même personnage : le chorégraphe Joe Gideon, adolescent et adulte.
  • Le titre original français Les Dents de la mer 2 n'a pas été utilisé sur les affiches car cela aurait créé l'embarrassant jeu de mots « Les Dents de la merde »[5]. C'est pourquoi il lui a été substitué la terminologie Les Dents de la mer, 2e partie. La numérotation classique a repris avec l'opus suivant Les Dents de la mer 3.
  • Dans la version française, l'animal échoué sur la plage au début du film et portant des morsures est qualifié de baleine alors qu'il s'agit en fait d'une orque. L'erreur peut être due au fait qu'en anglais, orque se dit killer whale ou baleine tueuse.
  • Le personnage de Matt Hooper, présent dans le premier film, ne réapparaît pas dans ce deuxième opus, et pour cause : son interprète, Richard Dreyfuss, tournait au même moment Rencontres du troisième type (1977) sous la direction de Steven Spielberg. Ainsi le scénario suggère que Hooper est parti en Antarctique pour une mission. Le personnage de Sam Quint n'est pas mentionné du tout. Par ailleurs Robert Shaw, ayant campé le rôle de Quint, est décédé à l'âge de 51 ans au moment de la sortie du film .
  • Plusieurs scènes coupées au montage révélaient notamment :
    • la réunion du conseil municipal qui suivait l'intervention de Brody tentant de convaincre le maire Vaughn et les membres du conseil, dont le promoteur Len Peterson fait également partie, la présence du requin. Le conseil effectue un vote concernant la radiation de Brody comme chef de la police d'Amity. Vaughn est le seul à s'y opposer, ayant cru les dires de Brody.
    • Un supplément de l'attaque du requin sur le patrouilleur en hélicoptère. Alors que l'engin est totalement retourné sous l'eau, le pilote tente de se libérer quand le requin revient pour essayer de le dévorer.
  • Le film est marqué par d'importants faux-raccords [6] :
    • Lorsqu'Eddie et Tina découvrent le corps à moitié dévoré de l'orque sur la plage, celui-ci se situe contre une ligne de dunes. Plus tard, au moment où la police est sur les lieux, l'animal se situe sur un terrain de sable bien plat.
    • On peut apercevoir, sur certains plans, des techniciens de l'équipe du tournage comme en reflet sur les lunettes de soleil d'Ellen Brody (au moment où son regard s'arrête sur son mari en haut de la tour à requin) ou encore quand le requin se dirige vers le bord du bateau de Polo qui tente de récupérer Mike inanimé avec Jimmy (un autre bateau avec des techniciens est visible dans le coin droit du plan).
    • Au moment où le photographe Fogarty masque ses néons de sa chambre noire, on peut observer que les lumières s'éteignent juste avant d'être totalement recouvertes.
    • Lorsque Martin rentre chez lui après son renvoi et que son adjoint le plaint, il l'appelle "Jeff" (soit le prénom de l'acteur Jeffrey Kramer) et non "Lenny" qui est le prénom du personnage.
    • Lorsqu'Ellen rejoint Martin dans la cuisine, le lendemain de son licenciement, on peut apercevoir la perche du micro dans l'ombre juste en haut de la porte.
    • Lorsque le requin ouvre grand ses mâchoires pour attraper Mike inconscient, la mâchoire supérieure se fend en deux. De plus, on peut vaguement apercevoir le système hydraulique au fond de sa gueule.
    • Lorsque le requin tente une nouvelle fois d'attraper Sean et Jackie, il sort la bouche fermée (un requin ne la fermant normalement jamais pour pouvoir respirer) et l'ouvre grand. Là, on peut voir que l'une des dents en mousse est pliée.

Adaptation en roman et bande dessinéeModifier

  • Jaws 2 a été adapté en BD par Marvel Comics. Il est sorti en France sous forme d'album géant (21 x 29 cm) au format cartonné et broché chez Arédit. Le scénario était signé Richard E. Marschall, le dessin Gene Colan et l'encrage assuré par Tom Palmer[7].
  • En 1978, l'auteur Hank Searls a rédigé le roman Les Dents de la mer : deuxième partie.

Notes et référencesModifier

  1. Encyclo-ciné
  2. a et b Titres et dates de sortie - Internet Movie Database
  3. (en) « JAWS 2 (1978) », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  4. Secrets de tournage - Allociné
  5. « Les (mordantes ?) erreurs de raccords du film Les Dents de la mer 2» sur YouTube.com.
  6. [1]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier